La NASA se chausse chez Goodyear

Goodyear nasa

Goodyear nasaLorsque Goodyear et la NASA travaillent de concert pour développer un pneu, impossible d'avoir la Terre en tête.  Le cahier des charges est rigoureux et le pneu produit doit parer à toute éventualité dans un environnement ou l'échec n'est pas une option : la Lune.

.

.

.

.

Oui, car s’il faut le rappeler, il y a quelques éléments évidents à ne pas négliger :

Premièrement, il n’y a aucune station essence à des centaines de milliers de kilomètres à la ronde, pas de quoi changer sa roue de secours ou tenter de poser une mèche anti-crevaison et regonfler son pneu avant de repartir de plus belle.

Deuxièmement, fixer une roue de secours façon 4×4 à l’arrière d’un véhicule lunaire est vraisemblablement de mauvais gout pour la NASA qui écarte catégoriquement cette option .

Et pour finir, étant donné les distances entre la terre et la lune, ou même Mars, l’explosion d’un pneu si commune soit elle sur terre se traduirait obligatoirement une tragédie pour les spationautes explorateurs. Inutile de penser mettre en place une assistance dépannage interplanétaire pour le moment.

Partant donc de ces principes, La NASA et Goodyear ont mis au point un pneumatique composé d’un tressage de fibres métalliques et de 800 ressorts porteurs.  Leur conception spécifique leur permet ainsi de ne pas subir les avantages liés à l’utilisation de l’air dans leur système de support de charge comme la chaleur, le froid ou les obstacles perforants.

Vivake Asani, l’un des chercheurs de la NASA à l’origine du projet ( qui vient de recevoir le R&D 100 Award ) rapporte que  »  Ce pneu n’a pas de point unique de rupture. Ce qui veut dire que là où un impact conséquent ferait éclater un pneu normal, les dommages occasionnés sur ce pneu se limitent à l’un des 800 ressorts utilisés dans son maillage . »

L’utilisation de ce système de ressort offre la possibilité à la NASA de produire des véhicules d’exploration de charge bien plus importante , et permet également d’offrir une meilleure accroche du véhicule au terrain, chaque ressort adaptant parfaitement la forme du Pneu aux déformations de l’environnement.

Ces nouveaux pneus devraient être utilisés dans les prochaines missions d’exploration , il ne reste plus qu’à prévoir les dates de la prochaine escapade lunaire …[Slashgear]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité