[photo de famille] Le bel oiseau

sixconcordes

Le Concorde était certes un véritable cauchemar financier mais c'était aussi une prouesse d'ingénierie et une véritable beauté supersonique.

Jamais avant cette superbe photo de 1988 autant de Concorde n’avaient été rassemblés de la sorte.

Le noir et blanc souligne la très élégante ligne du bel oiseau. La photo a été prise sur le tarmac de l’aéroport d’Heathrow, format ainsi une sorte de « place du Concorde » improvisée.

Espérons qu’il aura un jour une descendance. [MICEMAN]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mo, ça me rappelle une superbe image diffusée au JT de Mitterrand arrivant en visite officielle au Tchad : Concorde (aux couleurs d’Air France, pas comme cette photo…) accueilli par une escadrille de mirages en formation autour. C’était comme un vol de cigognes.

  2. Si vous souhaitez voir plus de news/photos et quelques infos sur Concorde, rejoignez nous sur le forum AF001.com, on parle de l’avion quasiment tout le temps… :)

  3. Cauchemar commercial car les USA ont tardé à ouvrir la ligne sur JFK, je veux bien, mais certainement pas cauchemar économique, car aussi bien Air France que British Airways étaient en profit jusqu’à l’accident de 2000, de l’ordre de 12 M de francs (désolé pour les jeunes) et 12 M de £ côté anglais…

    D’autre part les dérivés technologiques de Concorde ont servi à l’amélioration de multiples produits qui sont devenus comme la célèbre poil Téfal (car le Téfelon est arrivé avec Concorde) sans parler des vitres de vos voitures ou du TGV etc etc…

    Concorde a ensuite était la première union aéronautique qui a ensuite conduit au succès d’Airbus…

    et pour finir, et excusez du peu, Concorde reste le plus fantastique avion de ligne jamais produit, celui qui parcourait 58 km / minute, chaud à la pointe de 127°C tandis que l’air était à -57 °C, le tout à deux fois la vitesse du son… et entre 18 et 20 km d’altitude…

    Le plus bel avion du monde !

    Paul

    1. Une réussite technologique certe, mais un non-sens d’ un point de vue commerciale : autonomie limitée à 6000 km, transport de seulement 120 passagers, consommation gargantuesque en kérosène. Normal que pas uns seule compagnie aérienne n’aie voulu de cette avion mis à part Air France et British Airways qui se sont fait forcer la main par leurs gouvernements respectifs pour acheter 7 appareils chacun.

  4. Oui, le bombardier le plus rapide au monde aussi. Mais on en parle pas beaucoup de cet usage pourtant déterminant dans la volonté des français à le créer, et celle des américains a le couler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité