Test Cr-48 avec Chrome OS

cr-48-review--01

Google, une des plus grandes entreprises venue du monde du web, rêve de recréer le monde des ordinateurs à son image. “Le futur est sur Internet”... ”dans un navigateur”, dit Google. Si vous parlez à l’équipe de Google Chrome, vous comprendrez leur vision sur la domination du "cloud computing" à plus ou moins long terme. Évidemment, cela n’a rien de très étonnant que Google veuille amener la guerre des systèmes d’exploitation sur son terrain: le web. C’est une stratégie simple mais très difficile à mettre en place. Pas plus tard que la semaine dernière, Eric Schmidt (le CEO de Google) a dit que le timing était parfait pour sortir un OS web, mais est-ce vrai? Nous avons aujourd’hui en main le Cr-48 (le premier prototype de portable avec le système d’exploitation Chrome OS de Google), nous avons donc testé cette vision du futur pour vous, et nous vous dirons comment ça peut vous rendre service aujourd’hui.

*Mais qu’est-ce que le cloud? L’idée, c’est que vos applications et vos données sont sur un serveur distant, toujours à jour et toujours sauvegardées (c’est du moins sous-entendu). Votre ordinateur est seulement un terminal qui permet d’avoir accès à l’information et dont on peut se passer.

Contexte

Tout d’abord, si vous ne savez pas ce qu’est le système d’exploitation Google Chrome, regardez cette vidéo. Elle vient de Google, mais c’est mieux que rien.

Etant donné qu’il s’agit “seulement” d’un prototype (même s’il est très cool), il pourrait représenter notre future expérience utilisateur et c’est pourquoi je trouve plus intéressant de me concentrer là-dessus que seulement sur le hardware. J’en ferai un tour rapide, parce qu’il y a quand même quelques impératifs pour les constructeurs.

J’ai passé en revue l’ordinateur pour une utilisation professionnelle et personnelle. Pour tester le côté multi-utilisateurs, je l’ai aussi prêté à des geeks et à d’autres personnes pour avoir aussi leurs impressions.

Hardware

Google a quelques exigences qui font que ce PC est (un peu) différent de ce qui se fait déjà sur le marché. La seule chose unique du point de vue hardware est la mémoire en lecture seule sur laquelle les fichiers du système d’exploitation sont stockés, ce qui implique que le coeur du système est très difficile à corrompre avec un logiciel (malware, virus). C’est une clé de la stratégie de sécurité de Google, vous savez que le coeur est sûr et que toute la sécurisation se base là-dessus. De même, Google a demandé une connexion celllulaire sans fil à ses OEM.

  • Processeur: Atom N455, 1.66GHz, 512K Cache
  • Chipset: Intel CG82NM10 PCH
  • Ram: 2Go DDR3
  • Mémoire en lecture seule: ITE IT8500E Flash ROM
  • SSD Drive: 16Go SATA
  • Wireless Wan: Qualcomm Gobi2000 PCI Express Mini Card
  • Adapteur 3G: AzureWave 802.11 a/b/g/n PCI-E Half MiniCard
  • Bluetooth: Atheros AR5BBU12 Bluetooth V2.1 EDR
  • Un port USB

Démarrage rapide / Mise en route / Arrêt

Le coeur Linux derrière le navigateur Chrome démarre en environ 10 secondes. C’est aussi bien (sinon mieux) que beaucoup de “mini-distributions” Linux utilisées pour des “démarrages instantanés” (l’utilisation du mot ”instantané” est assez intéressante). Google a fait de gros efforts ici. Après le démarrage, vous pouvez vous connecter et il faut une ou deux secondes de plus pour pouvoir taper une URL et surfer sur Internet. C’est rapide mais des tablettes avec un hardware de téléphone portable peuvent faire encore mieux.

Quand vous réactivez un ordinateur en veille, il redémarrera vite

Si vous éteignez l’écran et le rouvrez peu après, l’ordinateur est de nouveau disponible en une seconde, voire moins, c’est très rapide pour un ordinateur portable. Le Macbook Air sous Mac OS en serait très proche et cela montre que des systèmes d’exploitation plus anciens le permettent également.
The Macbook Air under Mac OS would be the closest thing to it, and it shows that legacy OS can do it too.

Surfer sur Internet

Dans l’ensemble, surfer sur Internet est très agréable et la qualité dépend simplement des performances de l’ordinateur.

Les pages Internet

Commençons par les choses simples: un ordinateur pour Internet, comment ça marche? Ça marche très bien en fait. Surfer est (un peu) plus rapide que sur la plupart des Netbooks mais il est bien plus lent que sur les ordinateurs fixes équipés de processeurs plus puissants. C’est l’inconvénient de choisir un processeur Atom. Espérons qu’il sera abordable et que la batterie aura une bonne durée de vie/autonomie… Avec 5 ou 6 onglets ouverts sur des sites avec des publicités Flash etc, le navigateur peut tenir le coup sans ramer complètement. Ouvrez trop d’onglets par contre et vous serez à court de mémoire.

Le Cr-48 est simplement trop lent pour plus que du 480p en video

Vidéos YouTube

Hulu, même en 360p ou 480p était trop lent. Ouille

Sur YouTube, je ne peux voir que des vidéos en 480p (basse définition), c’est vraiment dommage. Vous pouvez oublier les 720p, tout simplement parce que le hardware ne suit pas. Cela dit, le wi-fi suffit largement pour lire des vidéos en basse résolution.

Les vidéos avec Hulu

Hulu.com est un service (Américain) gratuit de vidéo sur le net. On y retrouve des vieux feuilleton comme Starsky & Hutch, Stargate, et des milliers d’autres. Je n’ai pas eu plus de chance avec Hulu. Les vidéos en 360p n’étaient pas aussi belles que sur YouTube et même s’il n’était pas idéal, le « frame rate » (images par secondes) était suffisamment bas pour être dérangeant (15fps?)

Netflix

Netflix est un service (Américain aussi) payant pour la location de DVD/Blu-Ray par la poste, ainsi que pour le vidéo streaming (illimité). On y trouve un tas de films pour un prix fixe par mois (a partir de $10/mois)  Pour une raison que j’ignore, Netflix ne me permet pas de me connecter, même avec mes codes habituels (qui marchent sur tous les ordinateurs). Je ne sais pas si ça vient seulement de moi, il faudra que je demande à ceux qui testent aussi l’ordinateur. D’autres m’ont dit que Netflix ne marchait pas, et je pense que les sites vidéos basés sur Silverlight ne marcheront pas non plus pour l’instant (Silverlight est l’équivalent Microsoft de Flash).

Même s’il est un peu lent, le navigateur Internet devrait bien marcher (aussi bien que sur un Netbook), sauf que la performance disponible ne nous a pas permis de profiter pleinement des vidéos sur le net. Pour être honnête, le problème ne vient pas nécessairement du système d’exploitation Chrome OS, mais si un processeur Atom fait partie des pré-requis, alors une performance plutôt faible va de paire.

Connectivité & Data Pricing

Vous avez plusieurs solutions pour vous connecter. La plus évidente est le Wi-fi. Que vous soyez au travail ou dans un café, le Wi-fi est le moyen le plus rapide pour vous connecter à Internet avec le Cr-48 (il n’a pas de port Ethernet).

Le second choix est la 3G. Google a inclus le support d’un modem 3G et vous payez selon votre consommation (avec Verizon aux USA, pas d’annonce en France). L’opérateur offre une bande passante gratuite de 100Mo et vous pouvez en acheter davantage pour 20$ (1Go), 35$ (3Go), 50$ (5Go) ou payer 9.99$ par jour pour de l’illimité. Ce n’est pas vraiment bon marché (c’est même assez cher), mais pour une utilisation occasionnelle, c’est mieux que de s’engager sur deux ans. Ça peut même être très bien pour une toute première utilisation.

Il y a aussi le Bluetooth, mais je préférerais l’utiliser pour brancher une souris sans fil pour ne pas monopoliser l’unique (soupir) port USB.

Tâches basiques

Lecture des emails: si vous utilisez une interface web (yahoo.com, gmail, etc…), ça ne change rien. Par contre, si vous utilisez un client comme Outlook, Outlook Express et d’autres, vous devrez changer radicalement vos habitudes. Les utilisateurs de Microsoft Exchange ont souvent une option webmail mais les gens qui téléchargent leurs emails sur leur ordinateur (et les suppriment sur le serveur) ne pourront pas accéder (ni synchroniser) à leurs archives, qui sont sur leur ordinateur à la maison. Si vous voulez vivre dans le « cloud* » avec Chrome OS, il faut vous y mettre à fond.

Editer des documents

Comme pour les emails, si vous utilisez une application en ligne comme Google Docs pour éditer vos documents, ça ira. Les concurrents comprennent également Zoho, entre autres. Encore une fois, si vous avez l’habitude d’applications offline comme Microsoft Word et d’autres logiciels qui n’existent pas en ligne, ça va devenir compliqué. J’espérais que Microsoft Live Office marcherait sous Chrome mais il est largement basé sur Silverlight (le run-time de Microsoft, un concurrent de Flash) et on voit sur workspace.office.live.com qu’il ne supporte donc pas Chrome. C’est dommage.

Ouvrir des documents MS Office

C’est la question que pose tous les gens qui ont essayé mon Cr-48. Je les laisse vérifier leurs emails et travailler un peu… et à un moment donné, ils ont besoin de visualiser le document Word ou la feuille Excel d’un collaborateur. C’est normal. S’ils utilisent Gmail, un convertisseur est intégré et permet d’ouvrir les documents dans Google Docs (une très bonne manière de vendre Google Docs par ailleurs). Par contre, si vous avez un autre service d’emails, vous risquez d’avoir des soucis. J’ai essayé d’utiliser mon Webmail Exchange pour visualiser des documents Word et même si Chrome les télécharge, je ne peux pas ouvrir le fichier parce qu’il n’y a pas moyen de le visualiser.

Imprimer des documents

Si vous voulez imprimer des documents, vous aurez un ordinateur avec un navigateur Chrome qui supporte Google Cloud Print (pour l’instant, c’est une version pour développeurs). Ensuite, vous pouvez vous enregistrer sur Google Cloud Print. De là, Google devrait pouvoir relayer des données depuis votre Cr-48 au navigateur Chrome d’un autre PC connecté à l’imprimante. Même s’il est toujours en beta pour le moment, c’est une étape que 1/les gens vont trouver complique 2/qui nécessite un second ordinateur. L’idée de passer par Internet  pour utiliser une imprimante (connectée à *un autre* ordinateur) semble « tordue » comparée à simplement connecter un câble USB et installer quelques pilotes.

Web Store & applications Web

iTunes, Google-style

Google sait que les utilisateurs sont intéressés par toutes sortes d’applications et il est clair que les sites Internet ne peuvent pas répondre à tous les besoins (pour l’instant). Par contre, les applications (pas les sites web) qui tournent sur le navigateur permettent de faire beaucoup de choses et Google dit même que techniquement, il peut accueillir les mêmes applications similaire a celles que nous connaissons déjà sous Windows. Mais concrètement, le fait-il? Pas encore. Il faut tout d’abord trouver où offrir ces applications, c’est pourquoi il y a une boutique en ligne.

La boutique en ligne ressemble beaucoup l’App Store d’Apple et vous pouvez naviguer parmi les catégories ou chercher par application. Trouver de bonnes apps (des programmes) est toujours un gros problème, et soyez assurés que les développeurs ont les mêmes problèmes ici que dans l’App Store d’Apple. C’est quand même un bon début, jetons un œil à quelques applications.

SlideRocket dans toute sa gloire. Bien conçu mais il est très lent sur cette machine

SlideRocket: Slide Rocket est une belle application qui veut remplacer PowerPoint. Elle est gratuite (c’est difficile à critiquer), très bien conçue, simple d’utilisation et donc bien dans l’ensemble. Par contre, l’interface est lente, comme avec un PC très lent. Il est vrai que le Cr-48 n’est pas très rapide mais je pense que même PowerPoint serait plus rapide si il était disponible sur le Cr-48. La bonne nouvelle, c’est que la vitesse de traitement va s’améliorer, « un jour ». La mauvaise, c’est que ce n’est vraiment pas pour tout de suite, du moins pas avec le processeur du Cr-48 (SlideRocket marche très bien sur une machine quadri-coeur 3,2GHz..). Au fait, SlideRocket a fait crasher Flash quand j’ai laissé l’ordinateur toute la nuit sans surveillance…

Les applis HTML5 ont tendance à être plus rapides que les applis Web

Sketchpad: il s’agit d’une application qui permet de dessiner avec des stylos et des brosses. Elle est assez basique mais a un bon potentiel dans une catégorie qui existe sur Internet depuis peu. Contrairement à SlideRocket, Sketchpad est une “véritable” application (même si ça n’a pas d’importance), elle a été conçue avec des technologies web comme HTML5 et Javascript et elle n’a pas besoin de Flash. Pour les utilisateurs, il n’y a pas de grande différence, sauf que les applications HTML5 sont souvent plus rapides et plus réactives que les applis Flash.

Si vous voulez voir la présentation du Web Store tel que nous l’avons vu, la voici (an Anglais):

Un des grands avantages de l’OS Google Chrome est qu’il est très simple à paramétrer ; on ne peut pas enlever ça à Google. Basé sur Internet et très simple, il n’y a pas grand chose à faire de plus après avoir entré vos codes et paramétré le Wiki. Bizarrement, vous ne pourrez pas créer un compte Google pendant que l’OS Chrome est en train d’être installé.

Vous pouvez aussi vous connecter avec plusieurs comptes, chacun aura son propre historique en ligne etc… Il y a aussi un mode invité si vous devez prêter votre ordinateur à un ami afin qu’il/elle puisse lire ses emails (notez que cela existe aussi sous d’autres OS).

Sécurité

Hardware

Le système d’exploitation Google Chrome a été conçu avec la sécurité en tête: la mémoire en lecture seule, qui contient les fichiers au cœur du système, ne peut pas être altérée par un virus ou un malware. Quelqu’un devra physiquement accéder à l’appareil pour l’abîmer. C’est un fondement intéressant, mais on se demande combien de temps le cœur peut rester performant sans mises à jour.

Software

Google a construit les éléments de manière à ce que le code des applications n’ait accès qu’à des ressources très limitées. Je vais faire court, c’est très technique mais l’idée est de limiter l’exécution du code d’une appli en dehors d’un contexte habituel afin de limiter les “trous” dans le système quand le code est exécuté de manière malveillante. Souvent, cela permet aussi d’éviter que des applis légales ne fassent planter tout le système..

Mises à jour (100 automatiques)

Souvent, les systèmes Windows sont attaqués via des vulnérabilités connues car les toutes dernières mises à jour n’ont pas été installées (les utilisateurs ont tendance à mettre les mises à jour de côté de peur qu’elles ne sèment la pagaille). “Les pirates n’ont même pas besoin de travailler dur” dit Google, “il suffit juste d’attendre les failles pour pouvoir attaquer la machine qui n’a pas été mise à jour”. C’est vrai, et ça marche. La stratégie de Google est une mise à jour obligatoire pour tous.

Ça tient debout, étant donné que Google Chrome ne compte autant de matériel accessoire (et de drivers) que Windows. Cependant, c’est sûr que Microsoft devra trouver un autre moyen.

La durée de vie de la batterie

Plus de 7 heures en attente: avec le mode veille de l’écran en marche, le Cr-48 peut tenir jusqu’à 7 heures, c’est le meilleur scénario possible, notre référence.

0,6% de la batterie par heure en veille: C’est le taux de vidage de la batterie que nous avons compté l’écran fermé. Nous avons mesuré ce taux en une nuit, et même si on ne peut pas en être 100% sûr sans le mesurer, il est souvent linéaire et nous permet d’avoir une semaine en mode veille.

20% de la batterie par heure en lecture de vidéo en ligne: nous avons regardé des vidéos en 480p sur YouTube (pas de haute résolution disponible), et pour chaque vidéo visionnée, la batterie est descendue d’environ 20%. Cela donne donc (presque) 5 heures de vidéo sur Internet, en théorie.

Encore une fois, le Cr-48 est un prototype, et même si Google pouvait demander à ses partenaires de se tenir à ses spécifications, cela peut ne pas représenter tous les ordinateurs avec le système d’exploitation Chrome.

Conclusion

L’OS Google Chrome et le Cr-48 sont très intéressants pour jouer avec et pour découvrir certaines utilisations (Microsoft pourrait apprendre une ou deux chose d’ailleurs) mais la véritable question est: est-ce qu’il est suffisant pour avoir une expérience utilisateur satisfaisante? Selon votre cas, ça peut être un « oui » ou un « non ». Et pour être honnête, ça serait plutôt un « non » pour la plupart des gens.

Il n’y a pas de doute sur le fait que le “cloud”* a de grands avantages: il requiert peu d’espace de stockage dans l’ordinateur, tous vos appareils ont les toutes dernières données, vos dossiers sont à un seul endroit, tout est sauvegardé pour vous etc etc..

Par contre, ce n’est pas pratique pour manipuler de gros fichiers (de grandes photos, des fichiers vidéos) et le système d’exploitation Chrome manque de beaucoup d’outils que les gens considèrent comme acquis: branchez une clé USB et rien ne se passe. Branchez un appareil photo et rien ne se passe non plus. Branchez une webcam, toujours rien. Il n’y a pas de chat vidéo via Skype (mais Google chat devrait fonctionner – mais pas pour moi)… Vous avez compris: pour le moment, beaucoup de choses « essentielles » pour tous les utilisateurs font défaut.

Bien entendu, vous êtes en train de tester une version bêta du produit (beta = toujours en développement), mais il y a toute une série de choses que les utilisateurs attendent, même s’ils ne savent pas ce que le “cloud” permet. Malgré les capacités du cloud, toute une gamme d’utilisateurs qui ne savent pas (et ne veulent pas savoir), ont des attentes auxquelles il faut répondre. Seul le temps nous dira comment Google compte gérer ces problèmes, et s’ils peuvent y répondre sans changer Chrome en Linux, Windows ou Mac OS.

Heureusement, si vous ne savez si Google Chrome vous convient ou pas, c’est assez facile à déterminer: essayer d’utiliser seulement le navigateur Chrome et les applications web pendant quelques semaines. Essayez et vous verrez si vous êtes prêts à faire le saut vers le cloud ou non. Je n’ai rencontré personne qui était déjà prêt, mais laissez-nous un commentaire si c’est votre cas et racontez-nous votre histoire.

Finalement, pour le moment, c’est difficile de convaincre les utilisateurs d’acheter un ordinateur qui ne peut pas faire fonctionner les programmes Windows (ou Mac), ou la possiblité de connecter des accessoires (comme.. une imprimante). D’un autre côté, les machines sous Windows, Mac et Linux équipées d’un navigateur Chrome peuvent prendre en charge tout ce qui est dédié à Chrome.

Le système d’exploitation Chrome présente des avantages réels, il se réveille plus vite etc.. mais, pourrions-nous avoir une option dual-boot (windows et Chrome)?. On dirait qu’aujourd’hui, si les acheteurs devaient faire un seul choix Windows et Chrome OS, Chrome OS n’aurait probablement qu’une petite part. On verra bien assez tôt quand les appareils seront mis sur le marché.

Liens

Unbocing: Cr-48, dans la boite (galerie photo)

Ne ratez pas nos autres tests: test Macbook Air, test iPhone 4, test Macbook Pro, test iPad, test Nexus One, test Blackberry Bold 9700

Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité