Que faut-il vraiment penser du CES ?

thisisces

Le CES est une véritable orgie de consommation. Une grande exposition des principaux modèles qui sortiront cette année. Un endroit où le silicium rencontre le silicone.

C’est Las Vegas sans les machines à sous. Encore qu’elles ne soient pas très loin pour tenter sa chance entre deux conférences.

C’est le Consumer Electronics Show, un show à l’américaine où toute la planète high-tech se retrouve tous les ans au mois de janvier. A cette date, Las Vegas devient Las Gadgetas:

Ne vous laissez pas induire en erreur par le terme « consumer » (consommateur) dans l’intitulé du salon: le CES est avant tout un salon professionnel, où les acheteurs des grandes enseignes négocient à bâtons rompus et décident ce que vous achèterez à prix d’or à Noël prochain. On discute remises sur quantité, exclusivité, animation des points de vente et autres remises de fin d’année. Le CES est donc une gigantesque foire commerciale où l’on achète et l’on vend des gadgets high-tech, exactement comme on vend et on achète des statues en marbre ou des salons de jardin en teck.

Mais c’est aussi un endroit privilégié pour découvrir des nouveaux produits non encore commercialisés qu’il faudra encore attendre de longs mois dans la douleur avant de pouvoir les acheter. Les géants d’aujourd’hui sont désormais prisonniers du cycle annuel et de ce grand rendez-vous technologique: ils se sentent donc obligés d’annoncer des nouveautés superlatives pour tenter de damer le pion à la concurrence. Et tant pis si la nouveauté en question n’est qu’un prototype bancal qui ne sera pas au point avant plusieurs mois. Quand ce n’est pas plusieurs années.

En revanche ce n’est pas vraiment l’endroit où sont annoncées les grandes révolutions: les Google, Apple et autres Microsoft préfèrent créer un événement dédié pour éviter d’être noyé dans le flot des mille et une déclinaisons de produits plus ou moins standardisés. Car tous les ans c’est un peu la même litanie des écrans encore plus plats, des ordinateurs encore plus puissants et des booth babes encore plus…. euh non rien.

Mais pour autant, on peut y découvrir de vraies pépites. Car en réalité, ce qui fait véritablement le sel du CES, ce ne sont pas les grands stands devenus de véritables institutions. Ce sont les petites contre-allées où l’on s’encanaille pour espérer dégoter une véritable trouvaille. Souvent les stands sont modestes, et certains exposants y ont englouti une bonne partie de leurs économies en espérant décrocher le contrat qui les fera vraiment décoller.

On ne vous parlera pas trop de la vie nocturne de Las Vegas. Vous risqueriez de perdre le fil de ce qui précède.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité