Mettez un Tegra 2 dans votre smartphone [CES]

Tegra_2

ou dans votre tablette. Le CES commence sur les chapeaux de roue avec la présentation du microprocesseur de la firme Nvidia. Dans un show à l'américaine, le CEO de Nvidia, Jen-Hsun Huang, a présenté le Tegra 2. Faites donc connaissance avec le Tegra 2.

Avant toute chose, il faut mettre en perspective ce microprocesseur et rien de tel qu’un petit aparté sur la société ARM Holdings. Pas d’ARM, pas d’iPhones, pas d’iPad, ni de smartphones de façon générale. La société détient les licences de la quasi totalité des microprocesseurs pour appareils mobiles fabriqués par les grands noms de l’électronique. Elle n’a pas de fonderie mais, du haut de sa petite capitalisation boursière, agace Intel qui n’a pas su voir venir le vent du very low power en terme de microprocesseur, trop occupée à l’époque dans sa course à l’armement face à AMD.
ARM Holdings
Arrêtons là la digression et revenons en à ARM Holdings qui vend donc des licences de ses architectures de microprocesseurs de type RISC 32 bits. Le Cortex A9 est l’architecture la plus avancée que propose ARM. Il existe en plusieurs variantes multi core, consomme peu et peut être cadencé jusqu’à 2GHz.
Le Tegra 2
Avec le Tegra 2 , Nvidia a réuni sur une même puce une architecture de Cortex A9 qu’elle a customisée (avec 32kB de cache de niveau 1 par core et 1MB de cache de niveau 2) avec deux cores cadencés à 1GHz chacun et un GPU (Graphic Processor Unit). La vraie plus value de Nvidia (et c’est logique), c’est donc le GPU qui peut-être considéré comme une Geforce ultra low power composé de 8 cores. Elle supporte l’accélération graphique, la 3D, consomme peu et rend de facto le microprocesseur disponible pour d’autres tâches. La Tegra 2 accepte jusqu’à 1GB de RAM. Il supporte également le 1080p et le décodage de presque tous les types de vidéo avec une consommation électrique faible.
Pour quoi faire
En terme de confort pour l’utilisateur, un tel multi core est un avantage majeur et un tournant dans l’ère des smartphones (le vrai multi tâche ne prend réellement son envol que lorsque le microprocesseur a plusieurs cores).
Avec le Tegra 2, on pourra en faire plus mais l’intérêt primordial finalement, c’est de consommer moins qu’avant (avec les cortex A8 par exemple) pour le même travail, ce qui se traduit par une autonomie accrue de l’appareil.
Nvidia et Adobe main dans la main
Stratégie ou réelle optimisation du Flash 10.1. Le CEO d’Adobe, Shantanu Narayen, est monté sur scène pour parler de… Flash dans sa version 10.1 . Cette version est selon lui massivement adoptée (plus encore que les anciennes versions). On peut l’interpréter comme une alliance entre Nvidia et Adobe face à Apple. En filigrane, on peut peut-être y voir les contentieux entre Apple et Nvidia, et la stigmatisation de Flash par Apple. Adobe tient à affirmer que Flash est bien adapté aux appareils sur batterie.
Concrètement
Lors de ce show, le CEO de Nvidia a invité celui de LG a monter sur scène afin de faire un démonstration avec un LG Optimus 2x qui intègre donc un Tegra 2. S’en est suivi une démo de Angry Birds alors que le LG était connecté en hdmi 1.3 à une HDTV. Impressionnant.
Une vraie console de jeu
Le Tegra 2 permet réellement de jouer mais pas uniquement à des casual games 2D sans vrais graphismes mais à des vrais jeux 3D dignes des consoles next gen. Démonstration à l’appui faite avec le jeu ‘Dungeon Defenders’ disposant d’un vrai moteur 3D qui a, tour à tour, été montré sur un PC, puis une PS3 et sur l’Optimus 2X. D’après le développeur, aucun compromis (ie entendez sacrifice sur la qualité du jeu) n’a été fait pour le faire tourner sur Android.
Et la concurrence dans tout ça
On peut légitimement penser qu’Apple aura son propre Cortex A9 double core qui nous sera présenté d’ici quelques semaines. Que ce soit Samsung qui le conçoive (comme c’était le cas pour l’A4 basé sur une architecture de Cortex A8 qui équipe l’iPhone 4 et l’iPad) ou bien la société (PA Semi) qu’elle a rachetée en 2008 pour 278 millions de dollars, il équipera probablement l’iPad 2 et sans doute l’iPhone 5.
Quant à Intel, ils ne sont toujours pas présents sur le marché du mobile et on s’étonne de leur manque de réactivité. La firme de Santa Clara dispose tout de même du Moorestown qui est basé sur une architecture d’Atom et intègre également le système complet (CPU et GPU) sur la même puce. La firme avait beaucoup communiqué dessus en mai 2010 avec le Z600. Sur le papier, les Moorestown n’ont d’ailleurs rien à envier au Tegra 2. Mais le géant de Santa Clara pourrait également se tourner vers une license ARM (avouez qu’il y aurait de l’humiliation dans l’air).
De son côté, Qualcomm va sans doute arriver également sur le terrain des doubles cores avec une version Cortex A9 double coeur de son actuel Snapdragon. Ainsi que d’autres sociétés tel que STMicroelectronics en Europe qui a une forte expérience dans le design des microprocesseurs ARM Cortex.
Peut-on s’attendre à plus puissant que le Tegra 2 en 2011?
Le Cortex A9 peut être customisé et il peut notamment intégrer plusieurs cores, jusqu’à 4. Et chacun d’entre eux peut être cadencé à une fréquence allant jusqu’à 2GHz. Qualcomm pourrait par exemple créé la surprise avec un SnapDragon double coeur, chacun cadencé à 1.5GHz par exemple. Seul l’avenir nous le dira.
La version finale du Moorestown pourrait également venir damer le pion à Nvidia. Lorsqu’on connait les relations tumultueuses entre les deux sociétés, on imagine qu’Intel en meurt d’envie. Mais au delà de cette question d’égo, il en va de l’existence d’Intel dans le « monde mobile ». L’enjeu est de taille pour Intel.
Quand le verra-t-on dans les smartphones et autres tablettes?
Dans les semaines et mois à venir vraisemblablement. Si les tablettes qui tourneront sous Honeycomb doivent être (cf article) pourvues d’un double coeur pour le faire tourner, on les verra donc dès février ou mars au plus tard. Et avant même cela avec la tablette de Motorola qui va être dévoilée durant ce CES et qui embarquera un Tegra 2. Le Playbook de RIM disposera également d’un Tegra 2. C’est aussi le cas (on l’a vu ci-dessus) du smartphone LG Optimus 2X qui pourrait être vendu en Europe en ce mois de janvier. La Boxee Box va également intégrer un Tegra 2 ainsi qu’une tablette 9.7″ ViewSonic, mais aussi le smartphone Motorola Olympus.
Le mot de la fin
« A computer first and then a smartphone » (Huang, le CEO de Nvidia)

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité