Météo: la carte des pluies d’animaux morts

carteanimauxmorts

La fin du monde est proche!

Bon peut-être pas si proche. Si tout va bien au LHC et que les astéroïdes géants restent sur les trajectoires qui leur ont été assignées, on devrait pouvoir profiter de tout 2011.

Il n’empêche qu’il y a de quoi se poser des questions lorsqu’il pleut des oiseaux morts.

Pour essayer de comprendre ce qui se trame, un utilisateur anonyme de Google Maps a cartographié les morts d’animaux en masse (oiseaux et poissons confondus car il est vrai que les deux espèces se ressemblent beaucoup en plissant les yeux) répertoriées sur le territoire américain. Vous accèderez à cette carte interactive ici.

Reste à trouver une explication rationnelle à ces phénomènes. Mais vous avez évidemment votre idée sur la question, n’est-ce pas? [Google Maps via New Scientist]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pas étonnant, avec tout ce qu’ils envoient en l’air, là, les « satellites » comme ils disent.
    Ou alors c’est les ondes des téléphones qui les perturbent, les oiseaux et les poissons sont electrosensibles et il faut leur mettre du papier alu sur la tête…
    Mais plus sérieusement, c’est pas drôle et c’est très préoccupant.

  2. Les plaies d’Egypte version 2012 APPROACH!!!!
    sur une musique de Mind Heist-Zack Hemsey (INCEPTION)
    Mon poisson rouge est mort, je l’ai mangé!
    Quel les dingues me rejoignent sur le toit du monde pour y faire la plus grosse RAVE… Ils sont parmis nous depuis des siècles, ils vont se révéler bientôt!!!

    BANG!!!!!!!!!!!!!!!!!

    :-)

  3. Ouais… enfin c’est quand même plus troublant de voir des centaines d’oiseaux morts joncher le sol d’une ville que des poissons qui peuvent avoir été soumis à une pollution très localisée dans un cours d’eau ou un lac.

  4. Les morts massives d’animaux sont assez communes; par exemple, après un orage, il suffit qu’un éclair ait touché une rivière ou un lac (même à plusieurs dizaines de kilomètres) pour que des centaines de milliers de poissons flottent le flanc à la surface.
    Pour les oiseaux: la thèse des feux d’artifice est à exclure. A proximité des antennes de diffusion (télé et radio principalement) les chutes d’oiseaux sont fréquentes: s’il n’y a qu’un ou peu d’oiseaux il ne se passe généralement rien, mais quand les pitits zozios tout mignons mignons mignons mignons gnon gnon, volent en essaim (comme les étourneaux ou les carouges) voici ce qu’il se passe: les oiseaux suivent un ou deux leaders: si un des leaders panique (les ondes perturbent sont orientation) il se peut que tout les oiseaux vont paniquer, se percuter, prendre peur, etc…à la manière d’un mouvement de foule, ils tombent et meurent.
    Note: on n’a jamais vu des canards ou des goélands s’écraser en masse sur le sol: cela ne touche que les petits oiseaux (tout mignons).
    Enfin pour les crabes (au Royaume Uni), ça arrive chaque année mais personne n’en parle d’habitude.
    Les journalistes n’ayant rien de bien croustillant à raconter et 2012 approchant dangereusement… :)

    1. Surtout à partir du moment ou une équipe de scientifique est chargé d’étudier la mort de ces oiseau, ça parait toujours aussi normal…
      Que le même évenement se produise un jour plus tard en suède, c’est tout à fait normal aussi…
      Que 100 000 poissons soit retrouvé la nuit suivantes dans un lac a moins de 50 km c’est toujours normal …
      Un concours de circonstance, ou réelement une situatuion problème, perso je choisi la deuxième solution :)

      1. Il a suffit qu’on parle une fois d’un événement pour qu’ensuite on surfe sur la vague de la chose qui se vend.
        Mais des événements comme ça il y en a environ 2.000 par an, certes exceptionnel en ce concerne le premier (5.000 volatiles d’un coup c’est beaucoup) mais pour les suivants (50 piafs en Suède) c’est pas une grande nouvelle et ça arrive TOUS LES JOURS!
        Pour info, il y a, à peu près, 5 millions d’éclairs par jour dans le monde, donc autant de chance pour que des poiscailles crèvent …ou des piafs.
        Pour les scientifiques, c’est normal, si on n’avait pas confié à des spécialistes le rôle d’enquêter sur les mort des zozios on aurait reproché aux autorités de ne pas l’avoir fait, non?
        Et si personne n’avait parlé de cet événement, les scientifiques auraient été absents.

        1. @polcorp: mais oui, tout va bien… depuis quelques jours les cas se comptent par dizaines, et je ne crois pas que les pelicans soient classés dans les petits petits oiseaux mignons pour reprendre votre formule infantilisante…. qui ne se prete vraiment pas a la situation, situation qui n’a rien de comique. Il y a un peu moins d’1 siecle vous rassuriez les passagers du titanic sur son insubmersibilité alors qu’il était en train de sombre…

  5. Non non non, mes collègues et moi teston actuellement notre appareille Haarp tout simplement, nous pratiquerons prochainement des essais sur l’homme.

  6. Ils t’interrogent sur l’Heure : « Quand arrivera-t-elle ?  » Dis : « Seul mon Seigneur en a connaissance. Lui seul la manifesta en son temps. Lourde elle sera dans les cieux et (sur) la terre et elle ne viendra à vous que soudainement. »(Sourate 7 / Verset 187)

    A méditer :)

  7. Les croyants savent toujours tout, on se demande pourquoi des gens réfléchissent alors que tout est écrit dans un bouquin… Les ignorants sont bénis.

  8. @ Manuxos :
     » L’ignorance fait notre tranquillité ; le mensonge, notre félicité.  »
    C pour le genre de personne comme toi 😉

  9. Et pourtant il y a un bien une explication qui semble logique, si on regarder les emplacements des puits de gaz de schiste et cette carte, c’est limpide… et quand on sait comment sont creusés ces puits… C’est fou que ces américains se tirent une balle dans le pied ainsi mais le pire c’est que l’on vient de signer la recherche de gaz de schiste depuis quelques mois en France au cœur même du pays de la bio : la Drôme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité