Twitter assigné par la justice américaine, Wikileaks visé

Twitter va cafter

Le soufflé semblait être retombé et les choses s'être calmées. Mais on apprend que Twitter s'est vu assigné en justice par le gouvernement américain. Cette assignation en justice somme la société américaine de remettre au gouvernement américain tous les documents relatifs aux comptes twitter de Julian Assange et de ses collaborateurs.

La nouvelle est surprenante mais révèle que Twitter dispose d’un document interne qui décrit la démarche qui sera suivie si la société reçoit une assignation ou tout autre document d’ordonnance d’un tribunal. Il y est écrit que les informations relatives aux comptes twitter concernés seront alors divulguées.

C’est le 14 décembre 2010 que Twitter s’est vue assigné en justice via une ordonnance du tribunal d’Alexandria en Virginie par ce document ici sous forme de pdf. Celle-ci vise les personnes suivantes: Julian Assange, Bradley Manning, Rop Gongrijp, Birgitta Jonsdottir ainsi que d’autres personnes identifiées par des noms de comptes twitter.
Les informations suivantes sont notamment réclamées:

  • adresses emails, adresses postales, adresses professionnelles
  • enregistrements des connexions à twitter
  • numéros de téléphone
  • numéros de cartes de crédit
  • adresses IP
  • personnes contactées

L’étau se resserre autour d’Assange et surtout autour de ceux qui ont fourni des documents confidentiels à Wikileaks (dont le suspecté Bradley Manning visé par l’assignation).

Twitter ne serait pas la seule société américaine à avoir été assignée par la justice américaine. On parle de Google et de Facebook.
Après l’affaire Twitterleaks, on pourrait donc rapidement voir arriver des affaires Googleleaks (ou Googleaks) et Facebookleaks.

[via nytimes]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le petit soucis, c’est qu’ils visent une députée islandaise parmi les personnes.

    La réaction de Wikileaks est intéressante : « quand la Chine ou l’Iran demandent le même genre d’information à Yahoo ou Google, tout le monde dit que ce n’est pas normal … quand ce sont les Etats-Unis, tout le monde ferme sa gueule »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité