Une machine à twitter en code Morse

Twitter Morse Machine

L'heure est au SMS et aux tweets. Ces messages courts par nature se comptent en milliards chaque année. Ils dénotent une simplicité dans la communication qui va crescendo. Mais quoi de plus simple pour communiquer que le code morse?

Inventé par Samuel Morse en 1835 pour la télégraphie, il n’a seulement été abandonné qu’en 1999 par les services maritimes côtiers français. Chaque lettre ou chiffre se voit attribué une combinaison de signaux audio intermittents. D’aucuns disent qu’il est le père du numérique en terme de communication. Quoi de plus logique donc que de le marier aux moyens actuels de communication?
Achetée sur eBay, la machine est reliée à une carte de type Arduino, et le code Morse tapé est automatiquement transformé en tweets grâce à un petit logiciel.
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=k1WdoKKGM5o&feature=player_embedded#![/youtube]

[via ubergizmo [ via joester5]]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je crois que ça peut être utile dans des conditions extrêmes, genre pris dans des émeutes, ou dans des situations dramatiques, pour faire des Mayday

  2. L’opérateur manipule comme un pied (swof !). ET utiliser un arduino alors qu’il suffit de brancher la sortie du manip relève de la masturbation intellectuelle. Si le manip est équipé d’un « buzzer » (oscillateur audio), il suffit de le brancher sur l’entrée de la carte son de l’ordi, puis d’effectuer la translation ascii/morse par soft.

    Ce qui serait plus intelligent, c’est que les téléphones soient équipés en standard d’un convertisseur SMS/Morse pour que l’on puisse écouter ce qui arrive sans avoir à sortir le téléphone de sa poche.

    Quand à la remarque (fort juste) de Rouslan, je pense qu’il y a deux réponses possibles. L’une purement geek : çà ne sert strictement à rien, c’est précisément pour çà que c’est indispensable. La seconde, plus terre à terre, permet de rappeller qu’un bon opérateur CW (morse) sort son texte pratiquement aussi rapidement qu’un bon dactylographe (à la louche, au minimume à 20 mots/minute… on est loin des balbutiements du gars de la vidéo). Tout çà sans avoir un clavier, un peu plus encombrant qu’une paire de contacts.

    A noter que sur les sites steampunk, des bidouilles de « lecteur de tweet et de feed RSS » en morse on déjà été publiés.
    …. .. …. .. …_._

    1. @marc, un buzzer n’est en aucun cas un « oscillateur audio ». Tout au plus, certains buzzers intègrent un oscillateur. Mais les buzzers piézoélectriques fonctionnent avec une tension alternative qui leur est appliquée.

      Et il y a effectivement plus simple que d’utiliser une carte Arduino, mais tu m’expliqueras comment tu branches un buzzer directement en sortie de l’appareil qui génère le morse. Il faut bien une interface.

  3. … j’avais pas fait attention :-)
    Bien que manifestement piètre manipulateur, l’auteur de la vidéo n’en est pas moins amusant. Il a glissé une référence culturelle biscornue, en tappant le message « What hath God wrought »… une citation du 4eme livre du Pentateuque, et qui fut surtout le premier message « officiel » tappé par Samuel Morse lors de l’inauguration de la ligne de télégraphe Baltimore-Washington.

    Etrange que le journaliste de Gizmodo à l’origine du papier n’ait pas vu çà.

    ,-)

    1. Ta référence à Wikipédia, enfin je veux dire à la Bible, était peut-être déplacée ici puisqu’il s’agit d’une référence qui prête à confusion de nos jours s’agissant de bénir les juifs alors que certains y voient plutôt qu’il s’agissait de leur jeter un sort.

  4. @Renald
    J’ai péché par excès de vulgarisation. Les buzzer du temps du morse  » à la papa » étaient constitué d’une lamelle vibrante (donc oscillantes au sens mécanique du terme) exitées par un électroaimant.

    Pour interfacer un signal audio avec un ordinateur, sans arduino, il suffit d’utiliser l’entrée micro ou ligne de la carte son (ce qui était précisé d’ailleurs dans la première note). Les logiciels de décodage morse utilisant cette technique existent par millier. Je ne citerais pour mémoire que CW Skimmer qui, au cul d’un SDR, récupère les indicatifs de toutes les stations entendues dans le spectre d’échantillonnage de la carte audio (donc, sur un ordinateur moderne, 192 KHz de bande passante). C’est impressionnant d’efficacité.

    @Martin Precheur
    J’avoue, à ma grande honte, ne pas avoir pensé à consulter Wikipedia et à avoir fait appel directement à ma mémoire. Tout opérateur morse possède au moins deux grains de culture pour ce qui se rapporte à sa propre passion.
    Quant à l’interprétation de cette phrase, je pense qu’il est un peu tard pour demander à Samuel Morse ce qu’il avait en tête lorsqu’il a choisi ce passage. L’esprit d’alors étant relativement bigot et empreint de croyances mythologiques, toutes les explications sont plausibles et valables.

    @ Ree… bravo pour la réponse… elle est très pertinente. On peut fabriquer un émetteur morse avec un quartz , 5 portes NAND TTL (un seul CI), un bout de fil et une pile capable de délivrer 5 V. Et cette bidouille peut porter sur plusieurs kilomètres. Tranmettre un message intelligible, pouvant être déchiffré par tout le monde, avec des moyens proches de l’inverse de l’infini… c’est çà la beauté de l’invention de Morse

    _ _ … …_ _

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité