Volvo teste sa C30 électrique

volvo électrique

Avec l'arrivée des voitures électriques, beaucoup se posent la question de l'autonomie, des points de recharge ou encore des performances par peur de passer d'une technologie thermique bien connue à une technologie totalement différente et plus mystérieuse.

D’autres se posent la question de la sécurité avant même toutes les autres, et il faut dire qu’ils font bien, sachant que la répartition des masses dans les voitures électriques n’est en rien commune à leurs équivalents thermiques, un nouveau défi se dresse devant les concepteurs.

Car si installer une cuve GPL pour rouler plus propre avec sa voiture conventionnelle est une opération banale ( le réservoir étant la plupart du temps placé au niveau du coffre et de la roue de secours ), les voitures électriques doivent accuser des batteries bien plus lourdes que les 55 litres de carburant généralement embarqués.

L’avantage de ces batteries étant toutefois qu’elles peuvent prendre des formes différentes, les ingénieurs s’efforcent de les placer idéalement au niveau des châssis des véhicules afin de ne pas déséquilibrer l’ensemble et de trouver la position parfaite proposant équilibre et protection.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BDl7WVUgd-Y[/youtube]

C’est le cas de cette Volvo C30 électrique qui ne propose pas moins de 300 kg de batteries réparties au centre et à l’arrière de sa structure.

Lancée à un peu plus de 60 km/h sur un obstacle afin de tester sa résistance et celle de ses batteries, les résultats sont plutôt satisfaisants.

Du fait de l’absence d’un moteur conventionnel à l’avant, et des 300 kg de charge supplémentaires, les ingénieurs de chez Volvo ont néanmoins dû renforcer largement la structure avant de la voiture pour lui permettre d’absorber suffisamment le choc sans endommager l’habitacle ni blesser ses occupants.

Selon Jan Ivarsson, ingénieur en sécurité chez Volvo : «  La C30 électrique offre exactement le même niveau de sécurité que son homologue à moteur à combustion. L’avant s’est déformé et à réparti l’énergie du crash comme nous l’espérions. Les batteries et les câbles faisant partie du système électrique de la motorisation sont restés parfaitement intacts après la collision. »

Ce succès ne veut pas dire pour autant que Volvo prendra immédiatement le train en marche du tout électrique, d’autres essais sont déjà prévus pour le courant 2011. L’occasion de proposer quelques batteries dans les portes peut-être ? [CNET]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Salut les Einstein’s brothers,

    Ben justement. à quoi bon faire une démo d’un véhicule dont les batterie restent intactes à 60km/h. Y’a jamais d’accident à 70, 80, 90? 140kmh??
    Dans ces cas, les batteries resistent-elles toujours? Tant qu’à faire, autant y aller au bout…

    1. Salut,
      Un élément de réponse, du côté de Euro NCAP :

      « The frontal impact speed used by Euro NCAP is 64 km/h compared 56 km/h for legislation. »

      Le reste des détails est dans la FAQ Euro NCAP sur leur site officiel.

    2. on considère en général que tu freines avant le choc.

      quelque soit ta voiture, si tu te prends un mur de face à + de 100km/h, si tu traverses pas le mur, tu as assez peu de chance de survie.

  2. « Du fait de l’absence d’un moteur conventionnel à l’avant, et des 300 kg de charge supplémentaires »

    S’il n’y pas de moteur et que la batterie fait 300kg pourquoi y aurait il 300kg en plus si on enlève le moteur (je ne connais pas le poids d’un moteur en général)???????????????

    1. Probablement parce que les batteries sont super lourdes, et que le moteur se situe peut-être à un endroit inattendu, genre dans la roue elle meme (cf. « roue michelin » dans google)…

      Après rien de sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité