iPad 2 : premier portrait du nouvel iPad

ipad-vs-ipad2-540px

Apple est une créature cyclique: comme les ours, les flamands roses ou les licornes.

Les iPod en septembre, les iPhone en juin. Et probablement les iPad en avril désormais.

Le mois d’avril est proche, ce qui nous permet de commencer à entrevoir à quoi ressemblera l’iPad 2.

Le coeur et le cerveau de l’iPad 2

Difficile d’extrapoler une tendance sur une seule génération de produit, mais Apple a ses petites habitudes et recycle habilement ses trouvailles et ses développements maison. La puce A4 apparue avec l’iPad a bénéficié à l’iPhone 4, l’iPod touch et à la nouvelle Apple TV. Le coeur de l’iPad est un SoC (system on a chip) personnalisé construit autour d’un processeur ARM Cortex A8 cadencé à 1 GHz avec une puce graphique PowerVR SGX 535 (que l’on trouve aussi dans l’iPhone 3GS).

Il n’est donc pas idiot d’imaginer que la nouvelle génération de SoC Apple, qu’Engadget a surnommé l’A5, suivra le même chemin: elle apparaitra d’abord sur l’iPad 2, puis sur l’iPhone 5 (et son jumeau hétérozygote iPod) et peut-être aussi dans une nouvelle Apple TV.

Image: A4 Apple par Chipworks/iFixit

Que trouvera-t-on dans cette nouvelle génération de puce Apple? Assez logiquement (et selon plusieurs sources), le coeur de l’A5 (ou quel que soit son nom) est la nouvelle génération de puce ARM: il s’agit de l’ARM multi-core Cortex A9 (PDF), déjà vu en configurations dual-core jusqu’à 1,5 GHz.

Cet A9 dual core à 1 GHz est également au coeur du Nvidia Tegra 2 que l’on trouve dans des wagons de tablettes Android 3.0 et de smartphones sous stéroïdes (comme les Motorola Xoom, Atrix 4G et autres Droid Bionic), et du TI OMAP 4430 qui équipe le BlackBerry PlayBook. Oh, et la prochaine puce Samsung —nom de code Orion— qui devrait être au coeur de leurs nouvelles générations de téléphones, de tablettes et de grille-pains Galaxy.

Le BlackBerry PlayBook est un bon moyen de figurer le niveau de performance que devrait proposer l’iPad 2. Il peut simultanément lire une vidéo 1080p et faire tourner Quake III. Sans tousser. Le TI OMAP 4430 qu’il contient intègre non seulement un A9 dual core cadencé à 1 GHz mais aussi un coeur graphique PowerVR SGX540.

Si l’on en croit les sources d’AppleInsider et les drivers découverts dans iOS 4.3, l’A5 intègrera une puce graphique PowerVR SGX543, probablement en version dual-core, ce qui multiplierait par quatre la puissance graphique de l’iPad 2 par rapport à l’iPad actuel ou à l’iPhone 4. Si le PlayBook fait déjà ce qu’il fait, imaginez la puissance que peut fournir une puce graphique dual-core: une vidéo de 1080p est un simple amuse-gueule. Mais à quoi pourrait bien servir cette puissance de feu?

Un écran Retina pour l’iPad 2

Cette puissance sera utile, par exemple, pour fournir de la matière à un écran haute résolution. Une résolution doublée par rapport à l’iPad: 2048×1536 avec quatre fois plus de pixels. Nous étions un peu sceptiques au début, mais MacRumors a découvert des ressources double résolution dans iBooks 1.1 et 1.2, et elles sont libellées d’une manière comparable à celles utilisées pour l’iPhone 4 et son écran 960×640 retina display, qui dispose d’une résolution double par rapport au précédent écran iPhone en 480×320 pixels. (Arn rappelle, via Twitter, à ceux qui auraient la mémoire courte que de nombreuses personnes étaient également sceptiques sur la résolution supposée de l’iPhone 4 avant qu’elle ne soit dévoilée.)

Pourquoi une résolution doublée? Comme le souligne MacRumors, c’est plus simple pour les développeurs. Mais surtout à 260dpi, l’écran de l’iPad 2 pourrait encore être considéré comme un retina display (pour rappel, un écran « retina display » est juste un terme marketing d’Apple pour décrire un écran sur lequel l’œil humain n’est pas en mesure de distinguer des pixels individuels).

Autres éléments

Sur le plan de la connectivité, il se pourrait bien que l’iPad 2 supporte à la fois le CDMA et le GSM. Ce serait parfaitement dans la logique industrielle de réemploi de composants exposée plus haut. Engadget affirme que l’iPhone 5 intègrera un baseband Qualcomm supportant à la fois le CDMA, le GSM et l’UMTS. Du coup la version 3G de l’iPad 2 pourrait lui aussi en bénéficier. Cela serait le début d’une tendance intéressante où l’iPad inaugurerait des nouvelles technologies qui seraient déclinées ensuite dans les autres appareils de la gamme.

En revanche si l’on peut supposer que l’iPhone 5 fera l’objet d’une refonte de conception majeure, l’iPad 2 ne devrait évoluer qu’à la marge sur le plan du style (même taille, mais plus fin), avec toutefois deux nouveautés: un slot pour carte SD et deux caméras.

Enfin Apple ne nous a pas habitué à pénaliser l’autonomie en augmentant la puissance des appareils: on peut donc s’attendre à une autonomie de batterie au moins égale, sinon supérieure, sur l’iPad 2.

Tags :