Après Twitter, l’Egypte cherche à bannir Facebook

APTOPIX Mideast Egypt Protest

Après avoir bloqué Twitter en Egypte, le régime d'Hosni Moubarak cherche maintenant à bloquer Facebook.

Lorsqu’on chercher à réprimer violemment des soulèvements, le plus important est d’éviter que cela se sache. L’exemple tunisien a en effet montré tout l’intérêt que pouvaient constituer les réseaux sociaux dans l’organisation des révoltes populaires.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Eh bien la si il bloque facebook les gens qui passe leur temps sur facebook vont se facher et s’ajouter au autres…. trés bonne idéee faite donc! lol vive la liberté!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité