Les services secrets US bientôt aux manettes

secret

secret Dans les années 1940, les services secrets américains entrainaient leurs recrues à grand renfort d'exercices physiques et de stratégie simulée sur des tableaux, cartes et documents vidéo.

Aujourd’hui, le gouvernement américain compte adapter la formation de ses agents en leur faisant bénéficier des meilleures avancées technologiques , et c’est par le Jeu vidéo qu’il faudra passer..

Pour celles et ceux qui ne le savaient pas encore, les jeux vidéos sont déjà largement employés par le gouvernement américain, on pensera immédiatement à America’s Army, un FPS en ligne.

Un jeu à double effet, puisque le jeu vidéo propose un fort pouvoir d’attraction sur les jeunes populations, il est ainsi utilisé pour aider au recrutement dans divers salons et manifestations organisées par l’armée.

Ce jeu permet également de par son moteur physique et de ses options d’alignement ( quel que soit le camp , le joueur se retrouve automatiquement dans le camp américain, à combattre des terroristes ) de divertir les recrues engagées en continuant de renforcer leur identité nationale et leur fibre patriotique.

L’entrainement des Services secrets profitera donc bientôt de son propre système dans une version plus poussée.

Le programme de formation proposera de mettre les recrues dans des situations de réalité virtuelle basée sur un écran de 55 pouces à 3D stéréoscopique , ainsi qu’un ensemble sonore reproduisant des environnements des plus réalistes possibles.

operation-flashpointLe moteur qui animera ce simulateur devrait interpeller les fans: il s’agira de Virtual Battlespace  le moteur des jeux Operation Flashpoint et  ArmA, développés par Bohemian Interactive. Il devrait permettre aux recrues de s’entrainer à faire face à un nombre illimité de cas spécifiques,  de la confrontation avec des kamikazes, à l’assaut de bâtiments ou encore à la prise en charge de la sécurité de personnalité dans une zone sensible.

Le simulateur remplacera celui utilisé jusqu’ici et qui a été créé dans les années 60, baptisé  » Tiny Town », et  qui proposait quelques petites rues associées à un nombre limité d’environnements, le tout sous forme de maquette. [ Gamasutra , Image: Getty]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Arma 1 et Arma 2 et Operation Flaspoint 1 ou encore VBS1 sont de parfait simulateur de guerre comparé au d’aube de BF, COD… et hélas Operation Flaspoint 2 et 3 sont de vraie bide une sorti sur console et Up une licence de foutu, heureusement que Bohemia Interactive Studio et partie avant 😀

  2. Bah les jeux ArmA sont déjà utilisés pour l’entrainement de certaines armées.
    Par exemple l’armée français l’utilise pour l’entrainement des équipages de chars.
    En même temps quand on voit la complexité du jeu (je suis moi même joueur du 2), plus les sensations que l’on a et en ajoutant à ça de splendides graphismes, et ben… Sa couche son ours!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité