De l’Honeycomb dans l’Ice Cream pour les smartphones

Google Android

Android 3.0 (Honeycomb) n'atterrira donc pas sur les smartphones. Mais comment les fonctionnalités apportées par Honeycomb pourront-elles bénéficier aux smartphones? C'est Phandroid qui révèle que les smartphones pourront tout de même fredonner "A taste of Honey"comb.

C’est une source proche de Phandroid qui a révélé que c’est une glace parfumée au miel qui apportera certaines des fonctionnalités d’Honeycomb aux smartphones. On parle là d’Android 2.4, Ice Cream. Clairement, Google gère donc deux OS qui ont du mal à suivre une trajectoire parallèle ou du moins simultanée. Un peu finalement à l’image de l’iOS pour lequel la version 4.2 pour iPad s’est longuement faite attendre.
Ice Cream pourrait être annoncé en mai lors de la conférence prévue par Google. Et sa sortie pourrait se faire en juin.
Bientôt, il y aura plus de versions d’Android annoncées que de versions sorties.

[via phandroid]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. c’est étonnant parce que structurellement et d’un point de vue hardware, une tablette et un smartphone c’est à peu près la même chose… alors pourquoi diviser le développement ? cela parait être une perte de temps et un déficit au niveau des « masses intellectuelles » qui sont dispersées entre ces 2 projets. ca me rappelle une déclaration de steve ballmer disant que windows était un OS en retard sur les autres car la fusion avec IBM n’avait pas été faite tout de suite. m’enfin les petits gars de chez google savent ce qu’ils font. ils sont coutumiers du genre (chrome / chromium)

  2. C’est en fait assez simple à comprendre.
    L’IHM d’Honeycomb est proche de celle d’un OS traditionnel (Widget=>Multifenêtrage).
    Il n’y a pas de place sur un l’écran d’un téléphone pour l’encombrer avec de tels outils.
    Le pire est probablement le cout prohibitif en termes d’économie d’énergie : c’est pratiquement inutile de compter tenir plusieurs heures en faisant tourner des processus utilisateurs à foison.
    De la même façon, le système de notification non bloquante n’a pas sa place sur un téléphone (vous avez pris un RDV à 10 heures, vous avez besoin d’une notification bloquante pour vous le rappeler car vous ne passez pas votre journée devant l’écran du téléphone).
    Personnellement, les premières images d’Honeycomb m’ont laissé perplexe.
    J’y vois un sous Linux, W7 ou Mac OSX implémenté pour supporter les puces ARM.
    La base d’une IHM pour un device portable voudrait qu’elle soit conçue pour des personnes qui ne sont pas rivés 12H par jour sur l’écran de leur appareil comme ils le font sur un PC.
    J’attends néanmoins Honeycomb avec impatience et j’espère réellement me tromper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité