L’anatomie d’un Pentax Spotmatic F au grand jour

Pentax

Pentax Le photographe Todd McLellan présente l'une des caractéristiques principales du Geek radical : il adore démonter ses gadgets pour savoir : Ce qu'il se cache derrière ses gadgets hors de prix, s'il est capable de le démonter, et s'il est par la même occasion capable de le remonter tout en restant fonctionnel.

Avouez que vous l’avez tous déjà fait, ne serais-ce que pour sentir le frisson du moment ou vous remontez la dernière pièce de votre smartphone ou de votre console de jeu et où la tension monte jusqu’au moment d’appuyer sur le bouton de mise en marche…

Cette fois c’est sur l’un de ses jouets favoris qu’il s’est mis à l’œuvre pour nous proposer cet éclaté du Pentax Spotmatic F en pièces réelles.Lorsque l’on pense au nombre de pièces qui constituent cet appareil,  il est facile de comparer cette antiquité avec le travail d’un horloger.

Comparativement avec les pièces qui composent nos Reflex actuels, il n’y a pas photo, ce pentax de 1973 est une véritable oeuvre d’art.

Difficile d’imaginer ce qu’abrite le boitier lorsqu’il est monté, et pourtant tout est là, des plus petites pièces dont on saurait difficilement expliquer l’utilité jusqu’à l’obturateur, un éclaté comme finalement peu de constructeurs les proposent encore dans les notices de leurs appareils, mais avec les vraies pièces.

Petit plus pour la photo, le Pentax Spotmatic F est une pièce de collection, réalisée à peu d’exemplaires, il offrait entre autres un système de mesure automatique de l’exposition grâce à un bouton spécial ( Photo Switch).

Pour d’autres photos du genre, il suffit de se rendre sur le site du photographe, dans la rubrique « New Work » .[Todd McLellan via PetaPixel]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité