Toyota : les pannes n’étaient pas éléctroniques

toyota

toyotaAprès avoir analysé quelque 280 000 lignes de code, les scientifiques de la NASA et  le département des transports US sont formels : les dysfonctionnements survenus à partir de 2009 sur les véhicules Toyota ne proviennent pas de l'électronique.

Le géant nippon devrait pouvoir souffler un peu et se concentrer sur le fond du problème : la mécanique. Souvenez-vous, il y a plus de 10 mois, le gouvernement américain lançait une enquête sur les accidents impliquant des véhicules de la marque dont les passagers affirmaient avoir perdu le contrôle sans explication.

Ces dysfonctionnements ne provoquant pas toujours des accidents ont largement été reportés aux autorités, la panne se caractérisant par une accélération fulgurante et incontrôlable du véhicule.

De quoi prendre sa Toyota pour la coccinelle de Mexico, à ceci prêt que la chose est beaucoup moins drôle en vrai.

Après une enquête de plus d’un an, les experts de l’agence spatiale américaine et du gouvernement n’ont trouvé aucune défaillance électronique pouvant amener à ce scénario. En revanche, quelques pistes ont été étudiées avec plus d’intérêt et il semblerait que les dysfonctionnements soient plus de l’ordre mécanique.

La pédale d’accélération qui reste bloquée en position basse, ou encore plus simplement le fait qu’elle se coince dans les tapis de sol pourrait expliquer ces accélérations involontaires. Et dans certains cas, les experts supposent même que les conducteurs aient écrasé involontairement la pédale d’accélération à la place du frein.

Ray Lahood, secrétaire au Transport a déclaré qu’il n’y avait donc aucun souci à conduire un véhicule Toyota.

Rappelons que dans l’affaire, ce sont presque 12 millions de véhicules de la marque qui ont été suspectés et donc retirés de la vente, et que les amendes pour les 3 grandes vagues de rappel auront coûté 48.8 millions de dollars au numéro 1 de l’automobile outre-Atlantique.

Le rapport qui blanchit totalement la marque est un réel soulagement pour la marque, reste qu’après presque un an avec cette étiquette, le constructeur devra redoubler d’effort pour retrouver la confiance de ses clients. [NY Times]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité