Microsoft et Nokia : le choix de la raison

NOKIA-MICROSOFT

Si le coeur de certains d'entre vous penchait pour un rapprochement de Nokia avec Android, la raison voulait que le fabricant finlandais de téléphones mobiles se rapproche de Microsoft.

Il était temps pour Nokia.

Mais ces deux-là sont-ils fait pour s’entendre?

Stephen Elop, le PDG de Nokia, est parfaitement conscient de l’urgence de la situation. Il a expliqué que « Nokia est à un tournant décisif » et doit se préparer à « un changement majeur […] nécessaire et inévitable ». Mais deux entreprises distinctes peuvent-elles vraiment créer un produit cohérent et réussi à brève échéance?

Même si un partenariat avec Android aurait eu plus de panache, le partenariat de Nokia avec Microsoft est plus rationnel. Au delà du fait que Stephen Elop était encore un cadre supérieur de Microsoft il y a peu, les deux entreprises ont vraiment besoin l’une de l’autre.

Nokia se devait de faire quelque chose: ils perdaient des parts de marché à un niveau hémorragique. C’est une bonne opération pour Microsoft qui cherchait à refaire son retard dans la course des smartphones et à recoller au train d’Apple et de Google, sans grand succès jusqu’à présent.

Même si l’influence de Nokia diminue, ils continuent de vendre beaucoup trop de téléphones pour que Microsoft puisse se payer le luxe de négliger d’y installer WP7. En réalité c’était même la meilleure chose à faire pour Microsoft actuellement. Ils se rapprochent d’un fabricant de téléphones de tout premier plan avec une énorme expérience des marchés internationaux. Et contrairement à d’autres fabricants comme HTC, ils n’ont pas à s’inquiéter de plateformes logicielles concurrentes chez le même constructeur (sauf peut-être pour Meego mais pour lui la messe est surement déjà dite).

Une chose est sure: ce rapprochement devrait augmenter encore l’intensité concurrentielle sur le créneau des smartphones. Et dans ce cas c’est souvent le consommateur qui en bénéficie.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ne racontons pas n’importe quoi.
    Nokia n’aurait jamais pu se rapprocher d’Android comme il le font avec Microsoft et WP7. Dans le cas d’Android, Google fait tout pour que chaque constructeur puisse s’exprimer sur un pied d’égalité.
    Là, sur WP7, il va y avoir le fabricant partenaire stratégique, et il y aura les autres. D’ailleurs ces autres fabricants auraient mieux fait de se tirer une balle dans le pied que de tous sortir en masse des téléphones de toutes les tailles pour cet OS pas fini. Ils sont bien remerciés maintenant qu’ils ont lancé le bébé pour qu’un autre puisse en faire sa botte de secours (et ne me dites pas que c’est pas planifié depuis au moins 8 mois par les actionnaires qui ont mois en place Elop, le transfuge de Microsoft).

  2. La seule inconnue, à l’époque de la mise en place de ce plan, c’était l’acceptation par le public de WP7.
    Aujourd’hui, on sait que c’est loin d’être le rush (on vend du WP7, mais comme on vend du Bada … ou du Symbian. Celui qui rentre dans une boutique en sachant ce qu’il veut, il ne ressort généralement pas avec un WP7).
    Les constructeurs OEM on fait le jeu de la concurrence … ok. Ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-même si cette plateforme se referme un peu plus (y compris pour eux).

  3. C’est super, ça va permettre à Windows Phone de vendre plus de smartphones et rattraper petit à petit son retard. J’espère que ça va vite évolué pour Microsoft et voir apparaître une vrai concurrence Android, WP7 et iOS. Ca serait bénéfique à la fois pour les constructeurs mais aussi pour nous les consommateurs.

  4. Eldar Murtazin vient d’affirmer sur son tweeter: According to my sources Nokia in negotiation with Google as well. First Nokia Android devices for 2012. Turnover. No own OS platform

    Nokia serait il en n

    1. J’ai toujours aimé Nokia, je suis passé du Nokia N97 au HTC 7 Mozart, impossible par la suite de regarder un Nokia sans ressentir du dégoût tellement Symbian était pourri à côté de WP7. Lâcher Symbian pour WP7 ça peut être que bénéfique pour leurs produits. C’est vrai il manque quelques fonctionnalités à développer chez Microsoft mais une fois quelles seront là, Windows Phone sur Nokia sera de la tuerie, y’a rien à dire. Et pour ceux à qui ça plaît pas, il reste iPhone et Android pour faire dans le genre j’ai un smartphone trop original (ironie).

      1. En même temps, le N97 n’était qu’un mobile « test » pour le tactile, évidement qu’il n’était pas top, mais maintenant qu’on voit la N8, y a quand même une grande différence.

        En revanche, WP7, d’accord, moi qui suis quand même un peu contre à propos de cet OS, car Nokia se sacrifierai pour un OS fermé (Symbian lui, était Open).

  5. C’est tout même la mort dans l’âme que je fait un adios à Meego.
    Peut-être encore une chance avec une tablette Nokia puisque WP7 ne supporte pas (encore) les grand écrans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité