Intel mise gros sur Meego

Meego is back

Le Mobile World Congress va nous dévoiler et nous a déjà dévoilé les joyaux des plus grands constructeurs en terme de téléphonie et de tablettes. Et parmi les annonces qui y seront faites, c'est Intel qui finalement attise le plus notre curiosité.

S’il est vrai qu’Intel a découvert sur le tard les infidélités de Nokia avec Microsoft, on se demande comment le géant a pu préparer sa communication sur un tel salon.
L’affiche gigantesque dévoilée au MWC démontre qu’Intel avait déjà prévu de présenter du concret sur Meego et savait pertinemment qu’il faudrait jouer cavalier seul avec Meego.
Mais peut-être pas si seul que ça; ainsi l’an passé, on se souvient du prototype de tablette Intel embarquant un CPU Intel Moorestown. La société qui avait développé ce prototype, Aava, pourrait bien remettre le couvert épaulée par Intel.
Qui a dit adios a Meego? Nokia, c’est certain mais sans doute pas Intel. Aava sûrement pas se gêner de continuer afin de donner un débouché à ses Moorestown.
Un exemple du savoir-faire d’Aava:

On n’écartera pas non plus totalement l’idée d’une tablette Nokia sous Meego, sauf si Nokia a aussi prévu de convoler en justes noces avec une tablette sous Windows 8. Affaire à suivre.

[meetmeego et aavamobile]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’ai quand même l’impression que Nokia à pris sa décision un peu à la hate concernant Microsoft et sa nouvelle stratégie.

    Il était impossible pour eux de continuer seul, alors ils ont chercher vers qui se tourner. Apple c’était impossible, HP et webOS, impossibles aussi, comme RIM… restait Androïd et sa fragmentation ou Microsoft… Donc le choix le plus naturel était wp7 et Microsoft… Et puis ils ont du chercher à toucher des garanties d’investissements ou un gros chèques du coté de Microsoft…

  2. J’avais cru comprend que Nokia n’enterrait pas meego… donc pour les tablettes cela reste plausible.

    Windows 7 n’est pas optimisé pour les tablettes, on l’entend sans cesse.

    Qui vivre verra :)

  3. C’est peut-être le moment de faire preuve d’un peu de réalisme industriel. Si Nokia lève le pied sur Meego, c’est surement pas un fondeur de processeurs qui va compenser. Ni un obscure fabricant de prototype de tablette.
    Pour ce genre de truc, il faut des investissements massifs. Il faut sponsoriser tout un écosystème de développeurs tiers, de fabricants … et coller à l’actualité en terme de fonctions. Enfin, il faut le « feu sacré ».
    Là, il ne reste que les braises.

  4. Pour le moment, c’est principalement la détermination affichée de Microsoft qui porte WP7.
    Nokia avait l’envergure de porter quelque chose aussi. Mais il fallait le faire un peu plus franchement, et adopter un schéma plus ouvert, permettant à d’autres constructeurs d’être de la partie.

    Là, on a Nokia qui ralie Microsoft (plus même que WP7), et sans doute RIM qui se rapproche d’Android (et qui pourra le faire plus en douceur, par exemple en commençant par une compatibilité applicative). Le marché se consolide.

    Une dose non-négligeable plus-value « mobile » provient de Google et de ses applications gratuites (même sous IOS et WP7). Et c’est quand même assez « grand prince » de développer ces applications pour la concurrence, surtout que celle-ci n’a qu’un mot à la bouche : interdire arbitrairement de tout ce qui vient d’ailleurs ou qui est « trop coloré » Androïd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité