Le timelapse s’amuse en croisière à bord du Queen Mary 2

La croisière sa muse en timelapse

Les timelapses ont ceci d'incroyable qu'on redécouvre le monde à travers cette vision accélérée du temps. Et bien entendu lorsqu'on découvre quelque chose, il paraît toujours beaucoup plus beau que lorsqu'on l'a vu à maintes reprises. Découvrez donc l'océan atlantique tel que vous ne l'avez jamais vu à bord du Queen Mary 2.

L’expérience qu’on a de notre entourage est fonction de l’impression de vitesse à laquelle on vit les choses.
Passée la vision magnifique que celle de l’océan qui semble d’une immensité sans fin, on s’interroge vraiment lorsqu’on regarde ce timelapse. Il invite presque au questionnement philosophique. Notre vision de la « réalité » n’est qu’une perception parmi d’autres du monde qui nous entoure.
Mais place au majestueux et pour accompagner le majestueux, rien de tel que de la musique classique avec l’adagio de Spartacus et Phrygie composé par Aram Khatchatourian. Pas de quoi se révolter toutefois mais plutôt de quoi méditer.
Pour les mordus de technique, sachez que c’est un appareil photo Lumix GH1 avec un objectif 14-140mm qui ont été utilisés. Les photographies ont été faites à intervalles d’une seconde avec une résolution de 2048 par 1024 pixels.
Si l’accéléré est un classique du cinéma, la réalisation de films avec appareils photos à un échantillonnage plus faible qu’avec une caméra (24 images/s au cinéma), permet des temps d’exposition (ici temps d’exposition de 1/2 seconde) qu’on retrouve difficilement dans les accélérés filmés (notamment ceux avec des caméras amateurs).

[via Adonis Pulatus sur vimeo]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité