La musique est une industrie qui meurt de l’intérieur

xlarge_deathofmusicindustry

L'industrie du disque se meurt à petit feu.

Ce n’est pas vraiment nouveau, mais le graphique ci-contre a le mérite d’illustrer la nature et l’importance des dégâts de manière très nette : il montre que la musique numérique ne suffit pas à compenser l’hémorragie.

Les maisons de disques ont été bien trop lentes à réagir et à bien vouloir s’adapter au monde numérique moderne, et elles en paient aujourd’hui le prix fort.

Certains auteurs en ont tiré les conséquences et ont choisi de voler de leurs propres ailes, en vendant directement leurs productions aux internautes, tandis que les CD finissent de plus en plus en épouvantails à moineau. [Ed Cotton via Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On voit que c’est l’arrivée du CD qui a fait augmenter le secteur. Ils ont loupé l’arrivé du numérique et n’ont pas su donner un successeur physique au CD. L’avenir passera par les à côté, les concerts, merchandising etc.
    Le streaming par abonnement rapporterait facilement autant, ils devraient développer ça encore plus.

  2. Comme JP..

    Quelque soit le support, les vrais coupables sont plutôt à chercher du côté de Justin Bieber, Tokyo Hotel, Oasis, Britney Spears ou Shakira.

    Proposer de la m****, s’étonner de ne pas réussir à la vendre, et pointer le P2P comme coupable, c’est tout de même un comble.

    Ou alors, je deviens vieux. Mais sur mon iPod, j’ai pas ajouté grand chose depuis 1 an…

    1. Tu es sérieux là ? je n’écoutes aucun des artistes que tu as cité mais je ne vis pas pour autant dans une grotte. Les artistes que tu cites poussent plutôt le marché vers le haut car leur cible correspond certainement plus à des gens n’y connaissant pas forcément grand chose en téléchargement illégal et encore moins légal…

      1. Pour ta gouverne l’album le plus telecharger de 2010 est celui de

        Rihanna : LOUD

        Donc merci pour ton pour ton comment inutile.

        Et en 2001 est apparut le NET !!!! lol
        et comme cité plus haut la zik de m**de ce vend mal donc bien fait pour les maisons de disques qui se sont mal adaptées !!!!

  3. ou coincide avec les DRM ?! grâce aux DRM, les acheteurs sont plus ennuyés que les téléchargeurs pour écouter la musique achetée sur plusieurs supports (à la maison, dans la voiture, sur son mp3/tel, etc)… maintenant que les gens ont cherché et trouvé des solutions faciles ET gratuites, pourquoi iraient-ils payés? les majors ont créé cette situation en refusant de développer au bon moment les offres en ligne, à eux de l’assumer…

  4. Je crois que tout a été dit, le fait que les majors se soient plus intéressés à faire la guerre au P2P plutôt que développer des supports de vente numériques, associé à l’amas de m**** qui passe en boucle sur nos radios et on a une chute des ventes.
    Quand ils arrêteront de penser uniquement au pognon peut être qu’on aura enfin des solutions.

  5. Par pitié, arrêtez avec ce vieux cliché du « si les ‘majors’ vendent plus, c’est à cause de la Star Academy et de Britney Spears ». D’abord vous confondez « majors » et « maisons de disques », ensuite ce serait se foutre le doigt dans l’oeil que de penser que c’est la mauvaise musique qui a fait s’effondrer les ventes. La musique jetable n’est pas une invention des années 2000 …

    Les maisons de disques ont mis des années à intégrer que de pleurer et d’accuser leurs clients d’être des voleurs n’était pas une réponse la plus adéquate face à la situation. Ils n’ont pas vu, ou voulu voir, la fragilité de leur statut de rois du Monde. Et même aujourd’hui, tout ce que j’espère d’HADOPI, c’est qu’ils comprennent définitivement que la répression n’était pas la solution. Aujourd’hui, hormis iTunes qui limite à peine la casse, je ne vois que Deezer / Spotify, ce genre de choses, qui soient à même de rendre le piratage caduque : pour un abonnement à un tarif limité, l’utilisateur a accès à tout le catalogue sans aucune restriction et encore plus rapidement qu’en téléchargeant des MP3 (sans avoir a se soucier du stockage). Ca ne suffira sans doutes pas à revenir à la situation d’avant, mais c’est sans doutes une des seules réponses intelligentes qui aient été données depuis Napster.

  6. La hausse entre 85 et 99 est énorme, et encore plus si on voit que l’échelle n’est pas régulière (même écart entre 5-10 qu’entre 10-158).

    Ce qui est marrant c’est que ca redescend presque aussi vite que c’était monté! En 2015, retour comme en 85! hahaha

    Ils se sont bien gavé sur le dos des artistes et du public pendant 15 ans, bien fait pour leurs gueules! Qu’ils passent la main!

  7. Bonjour a tous. Arrêtez de plaindre ces pauvres Majors ou maisons de disques, ils se font plus d’argent par les concerts et tout les a cotes que par la vente de CD. Même si on retirait les ventes de CD ils vivraient toujours comme des rois.Mieux que nous en tout cas…

  8. Et je rajouterai que lorsque l’on nous vend un CD 10 a 15 fois plus cher que ce qu’il coute a fabriquer faut pas chercher pourquoi les gens ont sauter sur le P2P. A se demander qui est le plus voleur des 2?…

  9. s’ils commencaient a baisser le prix de la musique en ligne ca ce vendraient peut-être mieux non ?
    et puis les plus agées doivent ce souvenir que quand le cd-audio est apparu, à l’époque on nous avait dis que le prix était supérieur au vinyl à cause de la technologie nouvelle MAIS que les prix baisseraient lorsque le cd audio décollerait, ce qui n’a bien sûre jamais été fait…
    a force de ce foutre du consommateur on le paye un jour

  10. Quelqu’un a déjà penser a la saturation du marché ? Je veux dire … Quand tu as acheter l’anthologie de Bob ou des Beattles tu n’y reviens pas (Nero converti facilement en MP3) .

    Les gens ont maintenant fini de remplir leurs discothèque et vue la pauvreté musicale et culturelle actuelle c’est un peu normale que on achète moins.

    Entre 1985 et 1999 on a acheté tout ce qui nous plaisait en masse et maintenant on réfléchi ou on deviend plus sélectif .

    1. +1
      C’est vrai que le CD est nettement plus pratique que les vinyles.
      Et maintenant que les gens ont combler leur « retard », les ventes s’essoufflent.

    2. Exact
      D’autant plus qu’à la sortie du cd, les vinyles étaient réédités sur ce support, et les gens rachetaient certains albums pour les qualités du cd

  11. Bon juste pour apporter ma touche :

    Si on analyse le graph comme on analyse un cours boursier ba on se rend compte rapidement que les ventes entre 85 et 2000 sont sur-proportionnées par rapport a la moyenne, le facteur technologique a probablement boosté la courbe …

    entre 1993 et 97 on observe un ralentissement avec un légère baisse précurseur d’un rebond technique… En 2000 on assiste à un pic avec un essoufflement (léger ralentit) et ensuite chute progressive , laissant place a nouveau a un rebond technique ,précurseur d’un changement imminent, ici en l’occurrence l’arrivé du numérique . Avant 2005 et un tout petit peu après on observe une légère croissance des ventes dopés par le numérique et une stabilisation des ventes même quand la courbe des ventes s’écrase , Je soupsonne personnellement cette période comme ayant été crucial pour les majors ! Il y a se moment même une constante dans les ventes qui aurait probablement été maintenue …
    Cependant quand on met le graphique en corrélation avec d’autre courbes économique on voit qu’il y a des influences moyennes qui sont indépendante du piratage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité