Il pirate Facebook et se fait embaucher

xlarge_facespace

En 2005, Chris Putnam se cherchait un hobby.

Il finit par opter pour des hacks et des bidouilles sur Facebook, une occupation qui lui a valu d’être embauché par l’entreprise propriétaire du premier réseau social au monde.

Chris Putnam avait entre autres créé un hack qui transformait votre page de profil en imitation de MySpace.

Mais alors, peut-être que GeoHot cherchait juste un job avec une bonne mutuelle chez Sony?

Certaines collaborations professionnelles se sont construites autour d’une première rencontre peu orthodoxe. Peut-être avez vous déjà vécu une histoire similaire? Si c’est le cas, racontez-nous votre aventure en commentaire. [Quora via Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi, je connais un mec qui été viticulteur, il a traficoté son vin… et a fini au ballon…
    J’ai bon ? 😉
    Trêve de blague, la plupart des hackers un peu doués finissent dans des officines gouvernementales où dans des boites de sécurité informatique… Dans ces milieux, un bon haïk est mieux qu’un super cv…

  2. ça me rappelle l’histoire de Frank Abagnale Jr, d’abord faussaire et ensuite conseiller au FBI et fondateur d’une entreprise légale de conseil et de détection des fraudes. Il est millionnaire, légalement.

  3. Pourquoi vous parlez tous de piratage mais ce type n’a strictement rien pirater, faudrait arrêter de confondre piratage et hacking.

    Pour l’origine du terme hack ça vient du MIT => http://hacks.mit.edu/

    Pour le piratage on parle de crak et non de hack qui n’a rien à voir, n’importe quel geek c’est ça !

    1. Bon après lecture du post original il s’agit bien d’un pirate un non un hacker, il emploie une attaque XSS pour injecter du javascript et du css sur la page : il est alors facile de modifier l’apparence de la page, comme on peut le faire avec l’extension greasemonkey pour Firefox (dispo sous Chrome, et Opera peut faire la même chose) qui permet de modifier le css de la pages afficher dans le navigateur (sans toucher au code coté serveur) d’où mon erreur, mais en même temps si vous utiliser la vrai définition de « hack » je n’aurais pas été induis en erreur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité