Wikileaks: Julian Assange sera extradé vers la Suède

Britain WikiLeaks Assange

Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, sera extradé vers la Suède.

Ainsi en a décidé la cour qui statuait sur cette demande ce matin à Londres.

Les autorités suédoises veulent entendre Julian Assange sur des allégations d’abus sexuels. Le fondateur de Wikileaks a sept jours pour faire appel. [NYT; image via AP]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Ouais, en fait, je lançais un « chrono » pour voir combien de temps le troll « c’est bien fait pour lui, il avait qu’a pas balancer des infos sensibles, c’est criminel, au bucher, Julian » mettrait à sortir…

        J’me suis planté, pas l’ombre d’un troll…

        Peut-être : on est en France, il doivent faire grève aujourd’hui …

    1. Pour l’instant, ça parle d’une extradition d’Angleterre vers la Suède.
      Après, les histoires de jugement et de nationalité, ça dépend surtout d’accords bilatéraux et du type de délit (tout le monde n’est pas « diplomate » … le citoyen de base peut-être jugé n’importe où).
      La puissance du tribunal (et du pays) qui juge par rapport à celle du pays d’où vient le jugé entre également en ligne de compte dans certains cas (mais je ne vois pas l’Australie lever le petit doigt dans ce cas).

  1. Il balance des info sur son site et D’un coup les USA l’accuse d’abu sexuel.faut pas me la faire a moi… Je dis que les ricains n’ont rien trouvé de mieux pour le faire taire.

  2. Assange est poursuivi pour « Sexe par surprise » pas pour viol…

    Petit texte sympa sur le sujet de Naomi Wolf (traduit par M. Mazaurette) :
    « Jamais en vingt-trois années de soutien aux victimes d’agressions sexuelles, à aucun endroit du monde, n’ai-je entendu un seul cas d’homme recherché par deux nations, et placé en isolement sans liberté provisoire en attendant d’être entendu par la justice, pour aucun présumé viol, même le plus brutal ou le plus facilement démontrable.

    […] Pour les dizaines de milliers de femmes qui ont été kidnappées et violées, violées avec un pistolet sur la tempe, violées en réunion, violées avec des objets contondants, violées quand elles étaient enfant, violées par des proches, et qui sont toujours en train d’attendre une once de justice, la réaction extrêmement inhabituelle de la Suède et de l’Angleterre revient à une gifle en plein visage. Car cette réaction envoie le message que si jamais vous voulez qu’on prenne au sérieux un crime sexuel, vous avez intérêt à ce que votre agresseur soit également en train d’embarrasser le gouvernement le plus puissant du monde.

    Garder Assange en prison jusqu’à son interrogatoire, oui, bien sûr, si nous vivions soudainement dans un monde féministe où le crime sexuel était pris au sérieux : mais Interpol, la Suède et l’Angleterre doivent, s’ils ne sont pas en train de manipuler de manière immonde un problème sérieux de droit des femmes pour des motifs politiques cyniques, emprisonner aussi les centaines de milliers d’hommes dans leur pays et partout dans le monde qui sont accusés de manière nettement moins ambiguë d’agressions beaucoup plus graves. »

  3. Ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent de tout facon la mode wikileak est deja lancer et des site semblable commencent a apparaitre un peu partout, le monde change est les gouvernement sont mieux de suivrent sinon ils vont se faire sortir par le peuple

    1. justement, ils croient qu’en faisant tomber Assange, ils vont nous faire peur et nous faire réfléchir à deux fois avant d »être trop curieux..!
      ils nous prennent vraiment pour des moutons et va bien falloir un jour ou l’autre qu’on leur botte le c.l !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité