Design Apple : que se passe-t-il avec Jon Ive ?

jon-ive-mal-du-pays

Avec toutes les spéculations et les conjectures autour du patron d’Apple Steve Jobs, les problèmes de Jonathan « Jony » Ive —le gourou du design de l’entreprise— passeraient presque inaperçus. Et pourtant, son avenir actuellement incertain aura d’importantes conséquences sur les futurs produits Apple. Mais que se passe-t-il?

Pour faire simple, il est question d’une grosse somme d’argent et d’un possible retour du designer britannique sur la terre de sa naissance.

D’abord l’argent: Jon Ive serait sur le point d’encaisser les bénéfices des stock options obtenues en 2008. Combien? Environ 30 millions de dollars, du fait de la croissance météorique de l’entreprise depuis lors.

Ensuite le souci:  avec cet argent, Jon Ive aurait à nouveau émis le désir de retourner en Angleterre avec sa femme et leurs jumeaux, de sorte que leurs rejetons puissent bénéficier de la fameuse éducation britannique (probablement autour de Somerset, où ils possèdent une maison de 4 millions de dollars). Et voilà là où ça coince, d’après un article paru hier dans le Times:

« Malheureusement il est trop précieux pour Apple et ils lui ont expliqué sans ambiguïté que s’il retournait en Angleterre il ne pourrait pas conserver son poste chez eux…« 

Bien sur, il va sans dire que tout ceci n’est que rumeurs et spéculations: « spéculation » est d’ailleurs le terme exact choisi par le porte-parole d’Apple pour qualifier la possibilité d’un retour de Jon Ive en Angleterre. Et pour les options? « Pas de commentaire ». Pas très loquace, le porte-parole. [Times of London via TUAW]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. il doit arriver en fin de contrat pour faire état d’un tel speech
    et alors les actionnaires veulent le garder mais lui ne l’entend que sous certaines conditions. conditions qui embarrassent les actionnaires.

    il va s’en doute quitter Apple et développer sa franchise et devenir un Stark & co-like.. faire des box internet, des fauteuils, des lampes, des vases, des montres, des tv, des téléphones, des bouteilles d’eau, des cannettes de soda, des cuisinières, des bateaux, des voitures, des maisons, des appartements, des salles de cinéma, des fourchettes..

  2. L’argument « faire bénéficier à ses enfants de l’éducation britannique » est léger. Moins crédible que retourner sur ses terres.
    Ses gosses survivront à Stanford 😀

    Peut être qu’il en a marre aussi de designer de l’électronique… à chacun ses motivations !! Il a déjà sa page dans l’enclyclopédie geek

  3. En tout cas, c’est quand meme un sacré comédien ce type… il a meme failli me faire pleurer une fois. Je sais absolument pas de quoi il pouvait bien parler mais entre les « fabulous », « magical », « extraordinary », « beautiful » et autres « revolution », j’avais l’impression d’etre au pays de Candy…

    1. dans le même genre, dans le secteur artistique, on a Johnny Halliday.. cf: son interview sponsorisée organisée people-isée sur TF1 à faire pleurer la ménagère pour qu’elles achètent une énième copie de ses CD.. un grand moment de fou-rire.

      en revenant à Jon, il ne manque pas de talent, ni même maintenant de fonds financiers, s’il quitte Apple, il va surement ouvrir sa propre boite de design (si ce n’est pas déjà ke cas).

      ou alors changer radicalement de voix, l’hôtellerie, la restauration, l’immobilier..

    1. Le problème vient du fait qu’Apple tient à ce que le Design de ses produits ne fuitent pas. Le laboratoire de Design d’Apple est l’un des espaces les plus sécurisés de Cupertino, il en faudrait de meme pr la maison de Jon pour qu’Apple accepte une telle chose.

  4. Il ne faut pas oublier qu’il est directeur du laboratoire design d’Apple et que ce n’est pas parcequ’il s’en va que les designers sous ses ordres ne vont pas continuer leur taff… un autre le remplacera et ça continuera tjrs aussi bien… étant moi même designer je sais de quoi je parle…

  5. Un télé-design ferait mal au « Designed in California ».
    A part ça, on s’en fou de ces problèmes de riches. Ive est certes très bon mais lui et Apple ont deja éduqués pas mal de designers dans la voie du « néo-modernisme » (suisse/simple/D. Rahmsique), ils ne manqueront pas de trouver de nouveaux talents en osmose avec leur style. Ou pourquoi pas débaucher Neil Poulton de chez La Cie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité