A 26 ans elle devient milionnaire grâce au Kindle Store

Dans toute évolution technologique, il y a des précurseurs, et si beaucoup pensaient que la littérature n'était plus sujette à évoluer, d'autres ont rapidement surfé sur le développement des livres électroniques pour se faire un nom.

Un nom, mais aussi de l’argent, beaucoup d’argent. A 26 ans seulement, une écrivaine est actuellement devenue millionnaire et continue d’alimenter sa fortune en vendant ses œuvres uniquement sur la plateforme Kindle.Amanda Hocking n’a pourtant aucun contrat avec aucune maison d’édition, elle publie elle-même ses livres directement sur Kindle, et arrive à vendre plus de 100 000 livres électroniques par mois, tout en conservant ainsi 70% des bénéfices.

A 3 $ le téléchargement, et avec ce volume impressionnant pour un écrivain n’ayant pas ou peu fait parler d’elle auparavant , la seule contrainte financière se matérialise sous la forme des 30% des bénéfices prélevés par Amazon pour la publication et l’utilisation de la plateforme de distribution.

A ce rythme, Amanda Hocking dégage un bénéfice net de quelque 2 millions de dollars par an, et le phénomène risque de s’amplifier puisque ses productions tombent donc systématiquement dans les Best Sellers de la plateforme et gagnent chaque jour un peu plus de visibilité.

Vous êtes jaloux ? libre à vous de prendre la plume, électronique ou non et de publier vos productions sur la plateforme d’Amazon .[Business Insider]



Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sans préjuger de la qualité de ce qu’elle écrit, le simple fait qu’elle écrive en anglais augmente déjà largement ses chances de succès. Vu le taux d’équipement des français en Kindle, je ne risque pas d’aller bien loin si je publie chez Amazon en français…

  2. En même temps quand on voit certaines maisons d’éditions capables de supporter certains boulets pour sortir un  » guide de l’iPhone pour utilisateur avancé « ( vendu plus de 18€ me semble ) alors que les types savent pas faire la différence entre un iPhone 3GS et un 4G … ça fait peur …
    D’ailleurs avec un peu de chance, cet auteur finira par tomber ici même pour repomper l’article … comme toujours xD

  3. J’aime beaucoup ce genre d’histoires, mais quand vous dites qu’elle s’est « fait un nom », ce serait bien de le donner Pareil, c’est certainement un best seller, mais sans un titre, c’est pas facile de le trouver.

    Ça fait des années qu’on dit qu’Internet est l’avenir, mais personne ne réagit, donc c’est normal que les premiers arrivés et ayant un peu de talent réussisent Chères maisons d’éditions, prenez en de la graine, vous réussirez peut-être endiguer les pertes !

  4. Si, Armada a réussit cet exploit c’est grace aussi à un lectorat anglophone de plus en plus large et varié.pour s’en convaincre , reportez vous simplement au prix de téléchargement .Allez faire fortune avec 3 dollars en francophonie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité