Un vélo nylon ni fragile imprimé en 3D

airbike3dprinted

Nous avions déjà vu bon nombre de trucs imprimés en 3D, mais un vélo?

C’est pourtant ce que vient de réussir le groupe EADS, en imprimant cette bicyclette en nylon.

Apparemment elle est aussi résistante que votre vieux vélo en acier ou en aluminium.

Mais ce vélo là est fabriqué à partir d’une poudre, couche après couche, sous les ordres d’un ordinateur qui matérialise en volume un dessin de CAO.

Les vélos en aluminium sont déjà plutôt légers, mais EADS affirme que leur vélo en nylon, baptisé Airbik, est 65% plus léger encore. Ils feraient bien de l’attacher rapidement à un réverbère, avant qu’une bourrasque de vent ne l’emporte comme une feuille morte. [Eureka Magazine via RepRap via MAKE]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pas vraiment de l’impression… plutot de la stéréolythographie.
    Quant a la poudra, couche aprés couche, c’est pour le direct metal laser sintering.

    1. C’est cela ouiii. Le cas de la nouvelle série de Star-Trek est analogue : bien que supérieurs sur certains points, il ne seront jamais reconnus à l’égal de leurs prédécesseurs.

    2. Je ne pense pas qu’il s’agisse de stéréolytographie. Il ne parlent pas de bain ou quoique ce soit du genre, à mon avis c’est plus le terme poudre qui a été utilisé abusivement alors qu’il s’agissait de granules.

      Vu le matériau (nylon), c’est presque obligatoirement une impression 3D. Après ca veut dire que EADS a une imprimante avec un espace de travail vraiment énorme !
      A mon avis c’est plutôt là qu’est la news, parce que c’est pas comme si EADS allait s’amuser à produire des vélo en nylon en série produit par des imprimantes 3D !

      1. J’ai essayer il y’a peu de temps, une machine de prototypage rapide.
        Grossiérement, une buse fait fondre du plastique (ou autres) sur une plaque, et superposition de couches jusqu’au produit final.
        C’est surement la machine utilisée.
        enfin bon quand on connait les moyens de Dassault, rien d’étonnant

        1. les plus grandes imprimantes 3D que j’ai vu avaient un espace de travail inférieur à 1/4 de mètre cube, et les plus grandes que j’ai vu sur le marché n’excèdent guère le m3.
          (c’est dur de garder la résolution sur de grandes courses)

          c’est pour ca que ca m’impressionne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité