Voici comment ils refroidissent Fukushima

reactor4-water

Cette photo du réacteur 4 de Fukushima, qui vient d’être publiée par Tokyo Electric Power Company, montre comment ils versent l’eau à l’intérieur du bâtiment où se trouve le réacteur.

Vous voyez la grue rouge ? Elle maintient le tuyau jusqu’en haut du bâtiment. Comme le toit est presque entièrement détruit, c’est assez simple de verser de l’eau dedans.[Tepco]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Oui je voule acheter une prius justement ! LOL non franchement il font ce qu ils peuvent mais pour le pays des robots et de l électronique , je trouve que il n en existe pas en faite pour remplacer l homme ! Et dire qu on est en 2011 … Étant petit je pense que les robots serais partout en l an 2000 … Quel déception !

    1. Pour ta culture général, les robots ne supportent pas les radiations et deviennent vite incontrôlable avec des niveaux aussi élevé.

      1. « pour ta culture générale », les systèmes électroniques résistent très bien à des niveaux de radions létales pour l’homme.
        tout dépend – bien entendu – du débit de dose.

        Dois-je te rappeler que la dose déposée se mesure en Gray qui correspond au dépôt d’un joule par kilo ? Que la mesure de l’impact biologique se fait en multipliant la dose en Gray par le facteur de pondération Wt selon le type de radiation , donnant une dose en Sievert ?

        un débit de dose de 100 à 400 mSv/h aux abords de la centrale comme annoncé récemment dans la presse seraient rapidement toxiques SI ON RESTE DANS LE COIN pendant deux heures; la dose cumulée corps entier serait alors de 800 mSv et les effets déterministes arrivent vers 1 Sv; les effets sur la moelle vers 2 Sv; le syndrome gastro-intestinal entre 4 et 6 Sv et le syndrome neurologique à partie d’une dose de 10-20 Sv.

        Donc, pour ma « culture générale », j’aimerais que tu me précises le débit de dose que, selon toi, l’homme supporte parfaitement et que les systèmes électroniques ne supportent pas ??

        (juste pour info, dans un scanner on délivre une dose de 10 à 40 mSv en quelques secondes au patient… et ce sont des systèmes électroniques qui mesurent la densité tissulaire par reconstruction matricielle)

        Mais toujours, bien entendu, pour ma « culture générale »

        1. … C’est bien beau tout ça mais j’ai rien compris. Pourtant je me sens quand meme plus intelligent.

          Etrange non ?

  2. ils ont de pauvres « sacs poubelles » pour se protéger des radiations?
    Pas de tablier de plomb … j’ose espèrer qu’ils ont au moins des masques à gaz

  3. Les tenues qu’ils portent ne sont pas « anti-radiation ».
    Elles sont là pour eviter que des particules radioactives se posent sur leurs vetements.
    Les masques a gaz ne sont pas conseillé. Ca filtre l’air mais ca accumule de la radioactivité dans le filtre de ton masque, et le porteur prend cher.
    Le type en jaune, j’arrive pas a voir ce qu’il a en main. Peut etre un appareil de mesure ou pas.

    Technicien de maintenance nucléaire

    1. donc c’est mieux que le gars inhale les particules radioactives plutôt qu’elles se déposent sur le masque ?

      C’est un peu étonnant, parce que même l’IAEA recommande une protection respiratoire:

      http://www-pub.iaea.org/MTCD/publications/PDF/epr_Firstresponder_web.pdf

      page 40, protection du personnel en cas d’urgence radiologique.

      sans masque, on inhale les particules radioactives qui se déposent sur l’arbre bronchique – voire en alvéolaire pour les particules les plus petites – et qui vont déposer une dose engagée qui pourra se calculer en fonction de la demi-vie biologique (élimination par expectoration) et la demi-vie physique des éléments considérés ET DE LEURS PRODUITS DE FILIATION.

      Perso, je préfère qu’elles se déposent sur un masque que j’enlève après quelques heures. Mais ce n’est que mon avis.

  4. « c’est assez simple de verser de l’eau dedans. » c’est pas drole ! on peux pas rire de ca, c’est degeulasse. gizmodo.fr na vraiment rien a voir avec Gizmodo usa c’est bien dommage !

  5. @ ryokean :
    « Since the outer shell is almost destroyed, it’s relatively easy to pour the water in » = Version by Gizmodo US, je te laisse faire la traduction et relire ton commentaire….!

  6. @Nelson
    Tout à fait, l’électronique n’est pas affectée par des doses aussi faible (on est très très loin d’un EPM).
    La problématique au Japon, c’est que les infra-structures sont détruites. Il est donc difficile, voir impossible à un robot de se glisser là où un homme peut aller.

  7. Dans presque tous les CNPE de France, il y a des robots spécialisés pour les cas radiologiques extrêmes donc ça m’étonnerait que ces robots deviennent incontrolables â cause des radiations. Par contre, il faut impérativement les décontaminer pour pas qu’il n’y ait d’incidence sur les opérateurs.
    Et je finirais par dire que l’humour sur cet article est minable, les gars que vous voyez là sont condamnés à une vie difficile ou à mourrir

  8. Et elle va où toutes cette eau devenue radio-active ?
    Toutes cette région va devenir une zone morte.
    L’eau de Tokyo est radio-active à 250 km de la centrale.
    Ça donne a réfléchir pour la suite des événements.

    Pathétique humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité