Hack de la PS3: GeoHot goûte la liberté en Amérique du Sud

geohotsa

La saga de George Hotz, plus connu sous le pseudo "Geohot", continue avec une nouvelle dimension rocambolesque.

Le hacker de PS3 a été obligé par un juge américain de fournir ses disques durs contenant les détails de son piratage de la console Sony.

Sa réponse: je ne suis plus là les gars.

D’après un document déposé par Sony auprès de la Cour de Californie, le pirate n’a en plus pas tout donné avant de mettre les voiles:

Hotz a délibérément retiré des pans entiers de ses disques durs avant de les remettre à un tiers neutre et… Hotz est maintenant en Amérique du Sud, une excuse pour ne pas immédiatement fournir les éléments manquants comme exigé par le tiers neutre. Les tentatives de Hotz pour échapper à l’autorité de cette Cour posent de sérieuses questions.

Le petit malin! Il est en Amérique du Sud qui, d’après nos informations, est un continent plutôt grand, où il sera difficile aux troupes juridiques de Sony de le retrouver.

Et pourquoi GeoHot retournerait-il aux USA? Si ça se trouve il est sous une tente en Patagonie, en train de hacker une PS3 alimentée en électricité par un générateur diesel. Ou en train de siroter tranquillement une pina colada sur les plages de Rio. [VGHQ via Ubergizmo] Shutterstock/Konstantin Sutyagin

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sony n’a pas être chose à s’occuper comme par exemple aider leur confrères avec le tremblement de terre et le tsunami au lieu de demander aux pauvres gens gagnant un smic de faire des dons et traquer un jeune .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité