L’Art qui fait un tabac

serge-gainsbourg-portrait

Les mégots de cigarettes sont un véritable fléau dans les villes, on en voit partout et d'autant plus depuis qu'il est interdit de fumer dans les lieux publics . Pourtant, comment ne pas être admiratif devant l'utilisation à des fins artistiques des filtres en question pour la réalisation de ce portrait ?

Quoi de mieux que des cigarettes pour représenter le fumeur de gitanes défunt le plus connu de France finalement ?Il s’agit d’un tableau constitué de quelque 20 000 filtres de cigarettes assemblées sur une surface de 1×1 m par un artiste Nantais, Jinks Kunst fan de Serge Gainsbourg .

L’œuvre a été réalisée pour commémorer les 20 ans de la disparition du chanteur et parolier de génie (décédé le 2 mars 1991) et aura nécessité presque 3 ans pour récolter les mégots du monde entier et 2 mois pour les assembler .

Car l’idée de départ était purement écologique, l’artiste récupérant les mégots laissés sur les trottoirs ou dans les parcs, les collectant dans le but de réaliser une oeuvre sans avoir d’idée précise . Finalement sa collecte a pris une nouvelle dimension lors d’un appel sur Facebook demandant au monde entier de lui envoyer des filtres de cigarettes .

Chaque filtre a ensuite été teinté avec de l’encre de chine ou de la gouache et disposé pour représenter un portrait de l’homme à la tête de chou . Petit détail surprenant, un paquet de gitanes a même été apposé au tableau, Gainsbourg ne fumant que des gitanes sans filtres , le clin d’oeil ne pouvait pas être mieux trouvé .  [Webecoist , images Oddity Central , Jinks Kunst)

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité