Fukushima : une solution méga-barge

megafloat

Plus de 7.000 tonnes d’eau ont été déversées pour refroidir les barres de combustibles de la centrale nucléaire de Fukushima. Que devient l’eau ? Elle est irradiée et stagne là. Les gros problèmes réclament de grosses solutions.

Pour se débarrasser de l’eau contaminée, TEPCO, le proprio de la centrale, veut pomper l’eau et la conserver dans le Mega-Float, une immense structure flottante, qui se trouve dans la ville de Shizuoka. Des milliers de tonnes d’eau radioactive, flottant sur l’océan. Qu’est ce qui ne va pas avec ce projet ?

C’est évident, le problème de l’eau contaminée doit être traité. Mais cette solution me semble bien légère pour un pays sujet aux tsunamis. S’il y a une fuite, ce n’est pas une nappe de pétrole, mais une nappe d’eau radioactive qui pourrait souiller les côtes japonaises. Le fait que le bulletin of Atomic Scientists se sente obligé de préciser qu’il ne s’agissait pas d’un poisson d’avril est assez révélateur. [Bulletin of the Atomic Scientists]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Au contraire c’est une bonne idée de conserver l’eau contaminée dans un lieu unique et limité.
    Une barge, comme tout bateau libre de ses mouvements, ne craint pas les tsunamis car elle est déjà dans l’eau, elle flotte !

    (ça rappelle la marée noire causée par le Prestige en 2002 : au lieu de remorquer le bateau vers une côte et l’entourer pour circonscrire l’étendue de la fuite, il a été amené au large polluant des milliers de km depuis l’Espagne jusqu’en bretagne)

    1. Hummmmmm… la barge est soulevée par la grosse vague, puis soit :
      a) se fracasse contre le premier gros obstacle en béton
      b) flotte 500m ou 1 km à l’intérieur des terres submergées avant de se vider par tous les trous occasionnés par les chocs

      Dans tous les cas l’eau dans la barge fait le Grand Mix avec Mère Nature… L’Anti-Arche de Noé existe, les Terminators du nucléaire l’ont fait !!!

  2. Sont tous tarés…

    Nucléaire pas cher mon cul…
    Un pays entier dans la merde, écologiquement désastreux, des futurs morts de cancer et une terre inhabitable pour des miliers d’années…

    La bombe H n’est pas chère à fabriquer non plus… On les fait péter ? Allez !

    1. Hummm… Pas vraiment !
      Hiroshima, Nagasaki, et Tchernobyl sont des sites de catastrophe nucléaire, et malgré ça, ce sont des zones encore habité !
      J’ai confiance aux Japonais, c’est un des pays les plus puissants du monde alors qu’ils ont subi les 2 premières attaques nucléaire, ils sont exposés aux volcan, tsunami, séisme, et autres catastrophe naturelle…

      Et malgré tout ça, ils continuent d’avancer alors que d’autres seraient en train de pleurer sur leurs sorts…

      J’ai énormément de respect pour ce peuple qui arrive à progresser si vite même si tout va mal.

  3. @Roger

    Désole mais je vois que tu ne connais pas tes cours de sciences physiques 😉
    Les ondes du tsunamis sont des ondes mécaniques, or: une onde mécanique est le phénomène de propagation d’une perturbation dans un milieu matériel élastique (ici l’eau) sans déplacement de matière. Autrement dit, si tu avais révise tes cours, tu comprendrais que si le bateau se trouve déjà sur l’eau et que la vague passe, ok l’eau va peut être infiltrer le bateau, mais tout ce que le bateau va faire c’est monter en haut de la vague quand elle va passer puis redescendre sagement au même endroit où il était avant 😉

    *ne sortez pas de fausses sciences lorsque vous ne savez pas 😉 *

    1. @Vincentimes

      J’ai vu les images qui montrent un fort courant de surface, des bateaux de grande taille transportés un ou 2 km dans les terres, …

      L’élévation à l’arrivée sur la côte a probablement dépassé les 20m (un immeuble de 6 étages) et c’est un super spot pour le surf de tout ce qui flotte… ???

      Je dis ça, je dis rien, amicalement :-)

      La théorie et le labo prédisent une chose dans un contexte donné. C’est sur ces « certitudes » que reposent les normes de résistances des centrales, les barges, et tout le tintouin…

      Et puis dans la réalité, la nature ne respecte pas les règles du jeu du labo et on voit les mêmes scientifiques qui semblent se dire « c’est pas du jeu, c’est de la triche, on avait tout prévu… mais pas tout ça en même temps ».

      Dans des environnement très réglementés et hyper sécurisés, la plupart des accidents sont la combinaison de 2 ou 3 incidents, allez, j’arrête mais tu as compris le fond de ce que je pense : y’a les jeux vidéo et les simulateurs d’un côté et de l’autre la vraie vie et nature qui vont provoquer une infinité de contre-exemples… :-) :-) :-)

      1. En fait vous avez raison tous les deux : en pleine mer la barge n’est pas affectée par l’onde du tsunami, mais près des côtes cette dernière est entrainée par l’eau à l’intérieur des terres.

  4. pourquoi ne pas envoyer toute cette eau dans l’espace ?

    plutot que de depenser des milliard a retraiter cette eau, autant depenser autant de millions pour une fusée qui enverrait ces dechets nocif au fin fond de la galaxy.

    1. Moi je propose qu’on fasse boire toute cette eau aux gens qui défendent encore et toujours le nucléaire!
      Ben quoi!? boire de l’eau! c’est pas méchant ce que je dis!! et puis le nucléaire c’est pas dangereux de toute façon! c’est eux qui le disent! Allez! Allleezzzzzzz!!! et glou et glou et glouuuu!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité