Comment et pourquoi un marin japonais a foncé volontairement sur le tsunami

fishamannnn

Alors que les alarmes au tsunami retentissaient, Susumu Sugawara, 64 ans, n’a pas cherché à s’abriter sur les hauteurs comme la plupart des 3500 habitants d’Oshima, la petite île où il habite. Sugawara savait que s’il laissait le tsunami détruire sa flotte, son île risquait d’être isolée. Il est donc monté dans son bateau préféré, le « Tournesol », a dit au revoir au reste de sa flotte et a foncé droit sur le tsunami.

Sur la vidéo ci-dessus, Sugawara explique comment il s’est écrasé contre 4 ou 5 vagues qui selon lui, faisait une vingtaine de mètres de hauteur, soit 4 fois la taille des vagues que son bateau a l’habitude d’affronter. Il a réussi à navigué à travers la tempête avec succès et son bateau a servi de ferry pendant les 3 semaines qui ont suivi le désastre, transportant des vivre et des gens. Il a eu raison de prendre cette décision héroïque. Pendant les 2 premières semaines, Le Tournesol était le seule navire à faire la liaison. [CNN]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bravo à lui ! Grande leçon, qui aurait fait ça ici en France ?

    Ah, mince, pas de Tsunamis..
    Enfin, c’est une question de siècles..

    1. quel genre de réponse stérile.
      puisqu’on est parti dans les préjugés avec ton commentaire, tu te plains alors même qu’on ne t’as rien fait, tu dois être français non ?

  2. Bon réflexe,

    Pas le premier a avoir osé le faire.

    Le 9 juillet 1958, un glissement de terrain dans la baie de Lituya, en Alaska, a causé un tsunami avec une vague de 524 m (oui, un demi kilomètre) de haut, qui à touché 3 bateaux de pêcheurs.
    Les 2 qui ont eu l’idée de « foncer » sur la vague ont survécu.

    1. Non, vous faites erreur. D’après Wikipédia, le tsunami du 9 juillet 1958 « dévaste la végétation sur l’un des flancs jusqu’à une hauteur de 500 m ». La vague n’a donc jamais fait 1/2 km de hauteur. De plus, « On définit comme mégatsunami un tsunami dont la hauteur au niveau des côtes dépasse cent mètres. » Or, « seuls des événements cataclysmiques, tels un impact météoritique de grande ampleur ou l’effondrement d’une montagne dans la mer, en sont la cause possible. » « Aucun mégatsunami non local n’a été rapporté dans l’histoire de l’humanité. » Voilà 😉

      1. [dévaste la végétation sur l’un des flancs jusqu’à une hauteur de 500 m”. La vague n’a donc jamais fait 1/2 km de hauteur]

        … on chipote là… On peut *approximativement* dire que 500 m = 1/2 km, sans trop se tromper. 😉 Rhôôô

        Pour reprendre intégralement Wikipédia :
        « On définit comme mégatsunami un tsunami dont la hauteur au niveau des côtes dépasse cent mètres.Les séismes étant incapables a priori d’engendrer de telles vagues, seuls des événements cataclysmiques, tels un impact météoritique… etc »

        A priori, on a donc trouvé une autre cause possible : un gigantesque glissement de terrain dans une baie.

  3. en cas de tsunami si on le sait bien a l’avance il faut partire le plus au large possible car la vague ne se forme quand le fond marin est moins important. donc au large vous aurez juste un bon creux mais pas une grosse vague.

    1. A ce niveau là , il vaut mieux être en pleine mer. Près des côtes la houle se transforme en vague déferlante qui ravage tout sur son passage du fait que le mouvement vertical de la houle est transformé en mouvement horizontal par la côte , les plages etc.
      En pleine mer, on subit juste un mouvement vertical certes de forte amplitude mais il a eu raison de foncer droit devant

      1. Quoi qu’il en soit il peut etre mal vu mais il y a Été. Et grace à lui ils ont pu avoir par la suite du ravitallement. Et sinon vague de 20 m c’est possible en prenant en compte la hauteur de la vague et la profondeur du creux qui suit immanquablement la vague

  4. Les fautes, c’est incroyable. C’est votre métier d’écrire. C’est dingue et raz le bol. Vous les journalistes en plus vous critiquez tout le monde.

  5. Il a réussi à navigué à travers la tempête
    Ah, en fait c’était une tempête !!! Et tout le monde qui a dit que c’était un séisme sous-marin.

    Mais, bon grâce à ce monsieur, les îliens ont eu de quoi être ravitaillé.
    Bravo Monsieur.

    Au fait, à part ici, d’autres médias ont relayés l’information? Personnellement, je n’ai rien vu.

    P.S. L’histoire de « naviguer », entre-nous c’est pas du niveau primaire !!!!

  6. La seule chose à dire c’est que ce marin a eu des p… De grosses couilles pour partir foncer dans des vagues géantes!!
    Ça force un immense respect!!

  7. il a surtout du s’en foutre plein le fouille a faire la navette 😉 Ce qui n’enlève rien a la taille de ses corrones , entendons nous bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité