La RE-35 revolutionnera l’argentique

cartridges2

Amateurs de photographie argentique, vous vous sentez sans doute délaissés par le milieu qui ne jure presque plus que par le tout numérique ?

Il y a quelques semaines, nous vous relations la fin de la pellicule KodaChrome pour le plus grand malheur des amateurs exigeants et professionnels restés sur le support .

C’est un fait, il faudra certainement un jour tous passer au numérique, mais pas certain que cela nécessite pour autant de se séparer de nos boitiers analogiques.

Voici en effet une pellicule qui a comme un petit gout de révolution.

La RE-35 est en effet un petit bijou qui séduira certainement les photographes, puisqu’elle est adaptable dans tout boitier compatible 35mm.

Il suffit de tirer la pellicule et de la mettre en place , tout comme les anciennes générations à ceci prêt que la pellicule propose en fait un capteur numérique flexible.

La prise de vue, compatibilité avec les objectifs et réglages sont donc similaires à leur utilisation normale, mais lors du cliché, la photo est automatiquement transmise à la mémoire embarquée dans le boitier de la pellicule.

Par la suite, il suffit d’enlever la RE-35 du boitier photo et de la connecter en USB à un ordinateur pour visualiser, retoucher, imprimer directement les clichés.

Plusieurs versions seront disponibles avec des capteurs de 4, 8 et 12 mégapixels d’ici la fin de l’année, il ne reste plus qu’à espérer qu’il ne s’agisse pas d’un 1er avril à retardement. [RE35 via PopSci]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sauf que si j’ai bien compris, les gens qui regrettent l’argentique regrettent surtout le rendu et non la façon de manipuler la bobine du film.

    1. Aussi, mais je serai très moyennement confiant de tripoter mon capteur (enroulement , déroulement), ça doit être très facile à rayer…

  2. Si seulement cela pouvait être vrai, perso je n’y crois pas du tout… Cela fait des années que l’on nous promet des capteurs à insérer dans des vieux boitiers (un peu comme kodak a fait avec ces dos DCS).
    Depuis quand il existe des capteurs flexibles ?…

    1. Exact, c’est un poisson.
      Par contre, l’article termine par : « Messieurs les investisseurs potentiels, l’idée et le site internet son là, maintenant développez le produit »

  3. Ce truc, c’est le Duke Nukem Forever de la photo. Je dois encore avoir des SVM de 1998 qui en parlent de ce machin. Pour tous ceux qui connaissent un peu la photo numérique, ce concept soulève tellement de problèmes :
    – ou est le filtre UV/PasseBas?
    – comment on gère les poussières, les rayures?
    – Comment est géré la planéité du capteur vu qu’il n’est pas tendu par le deuxième rouleau?

    Et le site constructeur a un bon gimmick : comming soon.

    L’agence rogge & pott se fait un bon coup de pub.

  4. Une incohérence demeure : dans beaucoup d’appareils argentiques, l’avancement « physique » d’un film est nécessaire pour réarmer le mécanisme. C’est le cas pour le Canon F1 donné en exemple.

    1. Non, non, l’armement se fait par la gachette ! La peloche avance avec l’armement mais en aucun cas elle n’arme le mecanisme !
      Suffit juste que la roulette qui porte le crantage tourne dans le vide !
      Exemple, meme sans peloche tu peux t’amuser a déclencher !

      1. euh dans pas mal d’appareils se sont bien les perforations du film qui , en avançant, arment le mécanisme

        pas juste la gachette

        1. En effet, c’est la roue crantée qui indique de combien a avancé le film et donc s’arrête à la vue non prise suivante.
          La gâchette va beaucoup plus loin en début de film qu’en fin (c’est comme une K7 audio, c’est une roue à côté du lecteur qui détermine la vitesse de défilement du ruban magnétique, pas la roue crantée)

  5. et non il s’agit d’un fake, un exercice de design, regardait la source : Some things are to good to be true! un jour peut tere ?

  6. Concept déjà évoqué il y a plusieurs années avec je crois un léger problème de compatibilité entre les modèles d appareils et jamais commercialise.

    Pas facile techniquement : épaisseur, distance cartouche fenêtre d expo, alimentation, détection du déclenchement, mesure de la lumière, balance des blancs…

    Sans parlerbdes poussières et de la fragilite

  7. JUSTE UN FAKE Désolé :o/

    Thank you for
    your interest in Re-35.
    Some good news:

    The feedback to Re-35 has truly been overwhelming. It seems Re-35 really addresses a need and people worldwide can’t seem to wait to get their hands on our « product ».
    The bad news:

    Some things are to good to be true!
    Re-35 does not really exist. We (the design company Rogge & Pott) created Re-35 as an exercise in identity-design. We invented the « product » because it was something, that we had wished for for a long time (as many others).

    We launched the website and sent out « press releases » on April first – thinking, that the date would make clear, that Re35 is just wishful thinking – a classic April Fools Prank!

    A lot of people didn’t hear about Re-35 until after April first, so we added this disclaimer
    However:

    All this attention Re35 ist getting might actually be good for something. It proves, that there is a gigantic community of photographers with analog equipment out there that is desperately waiting for a product like this to come along- and we are looking into the possibilities.

    We hope there are no hard feelings
    and that you are not too disappointed.

    And thanks for all the positve feedback!

    Cheers from Germany.

    Henning Rogge

    Rogge & Pott GbR

    Eppendorfer Weg 95a
    20259 Hamburg

    Telefon: +49 40 48401180
    Telefax: +49 40 48401189

    E-Mail: design(at)roggeundpott(dot)de
    Internet: http://www.roggeundpott.de

    Vertretungsberechtigte Gesellschafter:

    Henning Rogge-Pott und Tanja Pott

    Ust-Id-Nr: DE201963451

  8. mais comment vous pouvez ressortir des trucs comme ça … ça a déjà fait trois fois le tour du web ce gros FAKE.

    honte à vous 😉

  9. Bonjour,
    On a tous rêvé un jour ou l’autre de ça ……
    Ca doit pas être IMPOSSIBLE techniquement à l’heure actuelle !
    D’où l’idée de ce projet :
    http://www.digitalfilmproject.org
    Rassembler toutes les bonnes volontés qui ont envie de participer, à travers ce projet collaboratif, à la création d’une « pellicule numérique » pour appareil photo argentique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité