L’histoire de la table qui se prenait pour une araignée

8_0012-walkingtable-wouterscheublin-880

L'invention de la roue a surement été l'un des événements les plus marquants de l'histoire de l'homme, permettant d'envisager tout un tas d'applications aussi basiques que complexes.

Pour révolutionner notre vision de la Table, il ne suffisait visiblement pas d’y installer de simples roulettes, mais d’y apporter un peu plus de technique.

Ainsi est né cet hybride entre la table de salon, l’AT-AT et l’araignée .

Dans quel but ? Faciliter les déplacements de celle-ci d’une pièce à une autre, ou éventuellement pour l’emmener en balade avec vous… Pratique si vous souffrez d’allergies ou si vous n’aimez pas chiens et chats.

Avec un habile assemblage de pièces de bois, quelques systèmes de leviers, des axes, boulons et écrous, la table propose un mouvement de marche naturel à l’aide de ses 8 pattes .

Il suffit de la pousser pour que ses pattes s’animent et que la table tout en évitant de grincer violemment ou de rayer le parquet.

Par contre, il faudra avoir un appartement ou une maison dont toutes les pièces sont alignées, car malheureusement le système ne permet pas de tourner et la marche n’est possible que dans une seule direction.

La « Walking Table », littéralement Table qui marche, construite en noyer est disponible chez Priveekollektie en édition limitée à un prix non annoncé .

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mBOdZ6nhDJg&feature=player_embedded[/youtube]

[Wouter Scheublin via Tuvie via OhGizmo]

Tags :