[Test] Casque Jaybird SportBand 2

Jaybird Sport Bluetooth

Cela fait une semaine que nous testons la dernière nouveauté de Jaybird : le casque baptisé SportBand 2, une révision du premier modèle sorti il y a un peu plus d'un an.

Le SB2 n’offre pas de gros changements vis-à-vis de la version 1 en dehors de la présence d’un module Apt-X intégré qui permettrait en outre de bénéficier d’un rendu sans-fil en qualité CD.

Si vous hésitiez encore à acquérir un casque Bluetooth, ce test pourrait vous apporter quelques réponses.Le Jaybird SB2 est donc un casque sans fil communiquant dans la norme Bluetooth A2DP ou Apt-X avec tout lecteur ou forme de diffusion compatibles.

Son nom affiche clairement sa vocation : diffuser de la musique pendant vos mouvements. Pour se faire, le SB2 propose un revêtement anti dérapant, un réglage assez ferme avec rails en aluminiums, il est garanti à vie contre la transpiration ou l’humidité et est également annoncé comme matériel officiel de l’équipe de Triathlon Américaine.

Dans cette optique, nous avons appuyé l’expérience utilisateur pour juger du maintien du casque, mais également testé la fiabilité de la connexion sans fil ainsi que son autonomie.

Design/Packaging

Jaybird annonce la couleur, ou plutôt les couleurs d’emblée, le SB2 est disponible en une dizaine de couleurs  : pastel, satinées ou métallisés. L’emballage donne une touche luxueuse avec une présentation simple, mais efficace.

Dans la boite, on peut trouver le casque, des protections en mousse de change ( 2 paires ), un câble pour recharger le casque sur USB ainsi qu’une notice.

Rien d’extraordinaire, mais juste assez finalement …

La notice que nous avons reçue avec le casque est uniquement en Anglais, le magasin en ligne ( www.amp3.co.uk] nous ayant procuré l’appareil étant domicilié en Grande-Bretagne , il nous est impossible de dire si les notices seront adaptées en Français.

Ceci étant, la notice reste succincte, mais claire, tout y est mentionné, et à vrai dire, même sans elle il est assez facile d’arriver à synchroniser un dispositif avec le casque.

Au niveau du packaging, nous aurions peut-être souhaité un sac pour protéger le casque lorsqu’il ne sera pas utilisé, plutôt que de le ranger simplement dans un sac sans protection.

Coté Design, le SB2 fait dans le simple et efficace : des lignes douces, un revêtement plastique satiné doux et à l’effet  » perlé  » qui contraste avec la partie interne dont le revêtement anti dérapant rappelle immédiatement la fonction du casque : rester en place lors des séances de sport.

Pour conserver une symétrie parfaite, les commandes fonctionnelles du côté droit sont  également présentes sur le côté gauche du casque, à ceci près qu’elles ne sont que fictives.

L’ensemble affiche 105 grammes à la balance, un poids plume malgré l’utilisation d’aluminium pour les rails de réglage de la dimension de l’arceau.

Prise en main :

Une prise sous l’oreillette gauche permet de recharger le casque via l’adaptateur USB fourni, après 2 heures de charge, le témoin rouge s’éteint et nous sommes donc capables d’entamer les tests.

Les commandes se situent au niveau de l’oreille droite, sous la forme d’un damier de 4 touches souples + 1 touche plus grosse offrant plusieurs fonctions.

La touche centrale sert donc à allumer, lancer la lecture, synchroniser, répondre au téléphone ou encore activer la commande vocale au cas où vous y connecteriez un téléphone.

Nous avons testé plusieurs configurations afin de vérifier la bonne compatibilité du casque avec un ensemble de produits.

Ainsi, nous avons pu y connecter un iPhone 4, un iPod Nano 6G, un iPod touch 1G, un iPod Classic 120 Go, mais également un PC portable Asus EEE ainsi qu’un second PC sous Windows Vista équipé d’un module Bluetooth  fourni avec une carte mère Asus Extreme Rampage III.

La connexion avec les dispositifs ne disposant pas de connexion Bluetooth Apple : iPod Classic, iPod Nano ou iPod touch 1 génération ont été permises par l’ajout d’un module vendu séparément : le module Bluetooth iSport Apt-X, qui offre ainsi une connexion Bluetooth via la connectique Dock, mais permet également de bénéficier de la qualité de son Apt-X.

Qu’il s’agisse de module compatible de façon native ou via l’adaptateur, la synchronisation s’est déroulée sans aucun souci par la pression maintenue du bouton central du SB2 jusqu’à obtenir un clignotement rapide bleu.

A ce stade, le SB2 est automatiquement découvert par les dispositifs en mode recherche, puis synchronisé.

Aucun pilote complémentaire n’a été demandé sous Windows XP ou Seven, le SB2 a automatiquement été reconnu en double exemplaire : une fois en tant que casque et une fois en tant que micro.

Une fois synchronisé, le SB2 permet de profiter de contenu audio sans fil jusqu’à une distance de 10 mètres,  une distance légèrement plus importante a été notée avec l’utilisation du module iSport  de l’ordre de quelques mètres tout en limitant les coupures lors de l’éloignement.

Passé 5 mètres d’éloignement, quelques coupures sont à noter puis lorsque l’on stabilise sa position le SB2 offre une lecture continue sans aucune perturbation.

L’accès aux touches se fait naturellement, et l’on peut ainsi monter ou descendre le volume ou passer d’une piste à l’autre naturellement.

Chose pratique, lorsque le son arrive en « butée » soit au maximum, soit au minimum du volume , le casque émet un léger son pour nous en prévenir et nous éviter d’insister plus longtemps.

Expérience utilisateur :

Sans avoir à se lancer dans des débats ou des spécificités techniques peu parlantes pour les non-initiés ou les simples utilisateurs qui représentent 90% des potentiels acheteurs, le son est bon et plutôt bien équilibré.

Je suis un inconditionnel des intra auriculaires et de musique pas franchement tendre avec les casques bas de gamme , et le SB2 m’a bluffé sur le rendu des basses.

Bien que proposant une configuration qui n’englobe pas l’ensemble de l’oreille, le positionnement au plus près de l’oreille sans pour autant l’écraser permet de profiter d’un son chaleureux et d’une grande amplitude.

Les sons saturés et acides ne provoquent pas de grésillements désagréables y compris à haut volume,  mieux encore l’écoute à volume très bas est également agréable.

Evidemment, le SB2 ne propose pas de réduction de bruit ni de façon active, ni de par sa forme et il faudra certainement pousser un peu le volume dans des environnements bruyants.

Ceci étant, le son proposé est digne de ce qu’il se fait en milieu de gamme parmi l’ensemble des casques audio sans fil.

Enfin pour terminer rapidement sur la qualité d’écoute, si le Dongle vendu séparément a permis de faire gagner un peu en portée, la compatibilité Apt-X n’est pas franchement réellement perceptible … un investissement supplémentaire à laisser donc aux personnes n’ayant qu’un iPod classic ou Nano ne disposant pas de Bluetooth

Pour ce qui est du maintien, le réglage solide de l’arceau m’a paru vraiment dur au départ, mais c’est ici volontaire puisqu’annoncé principalement pour les sportifs il lui faut suffisamment de maintient pour résister aux séances de jogging.

Sur ce point, le SB2 s’en sort plutôt bien, le maintien est certain lors de course à pied, mais ne résistera pas à une véritable séance de HeadBang pour autant.

A ce sujet, et il fallait s’en douter vu sa forme, le maintient en position trop ferme se révélera désagréable passé une petite heure, la douleur se concentrant sur le cartilage de l’oreille la plus écrasée.

En cas d’usage lors d’activité sportive, il faudra donc trouver le juste milieu entre maintien et confort. Pour ce qui est de l’utilisation en ville ou à la maison, aucun problème puisque l’ensemble des activités ne nécessite pas de trop le serrer.

Je n’étais pas spécialement intéressé par les casques sans fil pour un usage à la maison, le fait d’avoir connecté le casque à un PC m’a quelque peu fait changer d’avis à ce sujet.

Premièrement, l’absence de fil et son poids font que l’on oublie rapidement que le son provient d’un casque et non de haut-parleurs. La sensation de liberté apportée est un plus indéniable, et ses fonctions associées au micro présent enfoncent un peu plus le clou.

Après quelques réglages pour rendre l’ensemble compatible avec Skype, les conférences s’enchaînent sans qu’aucun interlocuteur ne m’ait demandé si j’avais changé de matériel. On répond directement comme si l’on était en mode kit mains libres sur téléphone, on peut alors se déplacer du bureau, aller chercher quelques dossiers dans l’armoire d’une autre pièce tout en conservant son interlocuteur et les mains libres.

Conclusion

Je n’étais pas  adepte des casques à arceaux, préférant largement la qualité d’écoute des intras haut de gamme ( Shure SE530 ) , et ce Jaybird SB2 ne m’aura pas vraiment fait changer d’avis, mais il m’aura ouvert un peu l’esprit sur la qualité des casques qui se font actuellement.

La synchronisation est rapide et performante, la qualité restituée tant depuis un petit dispositif que depuis un PC haut de gamme est satisfaisante , y compris dans les sons très saturés ou les grosses basses , et c’est bien suffisant pour quiconque ne travaille pas en Studio.

Si je n’étais pas déjà équipé et qu’il m’était proposé ce type de casque, je pense que je serais partant, dans le sens ou le côté sans fil et sa fiabilité offrent des avantages pratiques indéniables. Le son est très bon tant dans l’électroPop que dans le Black Metal, autant dire une large plage de styles , mais au moins vous le savez d’emblée : aucun grésillement à déclarer avec Immortal.

Le poids et l’autonomie ( jusqu’à 8 heures de musique, et 11heures en discussion) en font un casque confortable et réellement utilisable tous les jours.

Au niveau des points négatifs, pas grand-chose à signaler si ce n’est peut être son prix, qui le rend peu accessible à une grande majorité d’utilisateurs :  99£ chez Advanced Mp3 Players , le site qui nous l’a fourni ( comptez une 40aine d’euros pour le Dongle si vous n’avez pas d’iDevice Bluetooth ou que vous voulez absolument profiter de l’ Activ-X ).

Pour conclure, le SB2 est un bon casque sans fil, dont la fiabilité et la finition sans défauts méritent le détour si vous n’êtes pas déjà équipé d’un casque milieu ou haut de gamme.

Si vous hésitez à changer pour un casque sans fil, il représente un bon investissement, puisque finalement bien placé en terme de rapport qualité/prix par rapport à la concurrence.

Reste que contrairement aux casques standards, il ne faut pas oublier qu’un casque sans fil reste tributaire de la qualité de sa connexion, mais aussi surtout de l’autonomie de sa batterie … Impossible donc de s’en servir comme casque de  » dépannage  » en urgence sans l’avoir préalablement chargé.

Enfin, pour les amateurs, voici un résumé des spécificités techniques :

Impédance: 32 Ohm
Output 15mW RMS
Distorsion Harmonique <5% (1KHz, 10mW)
Protocole: BT 2.0, A2DP, Main libre, Oreillette
Sensibilité du haut parleur: 117 +-3dB At 1KHz
Format Audio : 16-bit Stereo

Hauteur: 160 mm
Largeur: 150 mm
Profondeur : 30 mm (Arceau) 43 mm (Hauts parleurs)
Poids : 106 g

Microphone intégré : 4mm omnidirectionnel
Sensibilité: -34 dB + /-3dB (1KHz, 0dB = 1V/Pa)

[ JayBirdMerci à Advanced MP3 Players pour nous avoir prété un exemplaire à tester ]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Beewii marque française vend ce même casque (ref bbh200) à un prix deux fois inférieur : 50€

    A bon entendeur, ne vous faites pas avoir !!

    (j’en possède une depuis 18mois, c’est un très bon produit)

  2. mouais moi l’apt-x j’ai testé et j’ai trouvé ca nul. le son est plus fidele mais moins puissant quand tu l’actives du coup c’est déceptif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité