Une strip-teaseuse dans le QG de Google pour Sergei et Larry

stripperstalkergoogle

Non cette stripteaseuse ne fait pas partie des avantages en nature des patrons de Google, contrairement à ce jet militaire par exemple.

Non  les patrons de Google n’ont pas ajouté de spectacle de striptease entre le fromage et le dessert à la cantine de Mountain View.

En réalité la présence de cette strip-teaseuse s’explique par ses étranges pratiques:

Vera Svechina s’est faufilée dans le QG de Google parce qu’elle voulait laisser une lettre « non menaçante » ainsi qu’un livre russe aux co-fondateurs Serguei Brin et Larry Page. Elle est parvenue à pénétrer dans les locaux en suivant un employé aveugle.

La strip-teaseuse n’en est pas à son coup d’essai en matière de comportements bizarres dans la Silicon Valley: elle a apparemment suffisamment harcelé Mark Pincus, le PDG de Zynga, et sa famille pour qu’une interdiction de les approcher lui soit imposée. Il semblerait qu’elle ait notamment raconté que Zynga était l’idée de son père russe ou que les co-fondateurs de Google avaient tué son père. Oh, elle en a après Steve Jobs aussi.

Plus dingue encore, en mai 2010 elle s’est présentée au commissariat de police de Mountain View pour signaler un crime commis par Google. D’après elle, Google envoyait des messages dans son cerveau, lui ordonnant de se suicider. C’est d’autant plus improbable qu’on sait bien que cette technologie de Google est encore en beta. Plus sérieusement, Vera Svechina a manifestement besoin d’être prise en charge psychologiquement. [Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. D’après elle, Google envoyait des messages dans son cerveau, lui ordonnant de se suicider. C’est d’autant plus improbable qu’on sait bien que cette technologie de Google est encore en beta.

    Jerry Golay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité