LG P990 : Optimus 2X optimum est? [test]

Rassurez-vous, le test n’est pas en latin et bien au contraire, il s’agit d’un test qui se veut proche des utilisateurs (que nous sommes également). Les usages, les goûts, les attentes, les habitudes et les préférences étant différents suivant les individus, Gizmodo a opté pour un test choral du LG Optimus 2X (répondant également au doux nom de P990).

Nous avons donc pris en main le fameux LG Optimus 2X P990 double coeur à la rédac. Après l’avoir examiné sous toutes les coutures, nous avons écouté battre son double cœur et observé comment le smartphone LG se comportait comme téléphone de tous les jours.

Une Milestone dans l’histoire des smartphones :
A tout seigneur, tout honneur, le LG Optimus 2X est le premier téléphone à proposer un SoC intégrant un CPU double cœur. C’est donc un téléphone qui marquera l’évolution des smartphones. Mais le Tegra 2 de Nvidia, s’il attise l’attention et questionne, ne doit pas cacher tous les autres aspects du téléphone.

Le téléphone a donc été passé au crible. Noëlla a pu et su donner un avis critique et sans concession après l’avoir eu en mains durant une semaine. Et c’est de concert que nous rédigé collégialement sous la houlette de Noëlla ce test.

Mais cessons les palabres pour entrer dans le double cœur du sujet.

Attendu depuis le dernier CES de Las Vegas :
C’est lors de la présentation du Tegra 2 de Nvidia par le CEO Jen-Hsun Huang que le CEO de LG, Jong-Seok Park, a fait son entrée sur scène, LG Optimus 2X en mains. L’idée était plutôt géniale : présenter un SoC aussi révolutionnaire qu’il soit n’est pas très parlant mais seulement synonyme de promesses et de quelques fantasmes pour les geeks que nous sommes. Mais la démo réalisée avec le LG Optimus 2X nous avait laissée cois (cf article).

Arrivée du LG Optimus 2X à la rédaction :
Plaquages, fourchettes et coups fourrés, mais c’est Noëlla qui, subtilement, a réussi à atteindre la première le bureau où la boîte du LG trônait. Cette fille, si elle semble avoir deux cœurs pour courir aussi vite, n’a vraiment pas de cœur.

Fred, après avoir chuté lourdement sur le MacBook Air de Mathieu le gardera inscrit à jamais dans sa mémoire non volatile (accessoirement, au sens propre, Mathieu aussi).

Le packaging et son contenu :

Contenu de la boîte : la bête, un kit piéton, la batterie, la notice d’utilisation, un chargeur secteur et un câble USB/miniUSB.

On aurait aimé voir un câble miniHDMI/HDMI et un support permettant de regarder des vidéos en le plaçant sur un bureau ou une table (ils sont toutefois disponibles à l’achat). Une paire d’écouteurs aurait également été la bienvenue s’agissant d’un appareil faisant la part belle au multimédia.

Autre petite déception : aucune carte microSD n’est présente dans la boîte. Toutefois, on sait aussi que les opérateurs de téléphonie ajoutent souvent une carte microSD de 8Go, voire même de 16Go.

Il faudra donc se contenter des 8Go de mémoire interne et rapidement acheter une microSD de 16Go (voire de 32Go) surtout si l’on désire utiliser ses capacités multimédias dont la vidéo en 1080p.

On notera tout de même que l’emplacement pour insérer la carte microSD est accessible directement sous la coque arrière du téléphone. Énorme soulagement donc puisqu’il ne faudra pas enlever la batterie pour la changer (si l’on désire par exemple utiliser plusieurs jeux de microSD).

.

Hands On :
Il est beau, très beau même et la finition est au rendez-vous, même si le plastique prédomine (coque arrière avec une texture agréable au toucher toutefois) ; l’appareil est cependant aussi cerclé de métal ce qui renforce sa structure. L’emplacement pour la carte mémoire microSD est facilement accessible. Le design reste tout de même largement classique et ne se singularise pas outre mesure par rapport à la concurrence. Les haut-parleurs sont au nombre de deux et sont placés dans la tranche en bas du téléphone. Entre les deux, la prise mini USB ; un bon point puisqu’on en trouve partout et qu’il ne s’agit donc pas d’une connectique propriétaire. Les touches physiques relatives au volume sonore se trouvent sur le côté droit et leur emplacement est des plus pratiques. La prise jack et la sortie mini-hdmi se trouvent au sommet du téléphone. Quant aux touches d’accès rapides en façade (paramètres, accueil, retour et recherche), il s’agit de touches sensitives. Le bouton on/off est au sommet du téléphone. Quant à la carte microSD, il suffit de retirer le capot arrière de l’appareil pour y accéder (contrairement à la carte SIM qui nécessite de retirer la batterie afin de la glisser).

Il suffit de prendre la batterie de 1500mAh pour penser que l’Optimus 2X ne figurera pas sur le podium des poids plumes. Et pourtant, il n’accuse que 147g avec la batterie ce qui reste réellement raisonnable (à comparer aux 137g de l’iPhone 4 qui ne dispose que d’un écran 3.5”). Ainsi, si on le compare au HTC Desire HD qui possède un écran de 4.3” et une batterie de 1520mAh, ce poids est remarquable puisque le Desire pèse 164g.

Ses cotes sont aussi là pour nous rappeler qu’on ne peut pas avoir à la fois un écran jumbo (ie 4″) et un téléphone de petite taille : 123,9 x 63,2 x 10,9 mm. On notera tout de même qu’avec ses moins de 11mm, il reste très fin.

Téléphonie :
Il s’agit du nec plus ultra en matière de smartphone à l’heure où nous publions ce test: écran de 4”, CPU double cœur, Geforce dans le SoC… Mais il se doit de fonctionner aussi bien en réception/émission que le bon téléphone mobile des familles. Et c’est le cas, notre Rolls se débrouille très bien dans ce domaine : la restitution de la voix est très bonne et le téléphone ne décroche pas facilement (testé avec un seul opérateur) même dans des zones “délicates” (météo pluvieuse et zone non urbaine).


Android 2.2 et surcouche LG :
Tout d’abord, notons que c’est Android 2.2 qui est installé. On aurait aimé le tester avec Android 2.3 ; il devrait être disponible mi-juin sur ce smartphone. Si vous désirez un téléphone moins performant mais disposant d’Android 2.3, vous pourrez vous tourner vers le Google Nexus S.

La surcouche LG est très sobre et légère. Elle vous permet de modifier les pages d’accueil (jusqu’à 7) en y plaçant les widgets de votre choix. Cette surcouche conviendra donc à ceux qui aiment voir Android “directement” mais d’autres préféreront celle de HTC, HTC Sense, qui se voit.

Spécificités hardware :
Connectivité :
Wifi b/g
Wifi n (disponibles sur certaines boxes ou routeurs) gains substantiel en débit (débit réel de 100 Mbit/s dans un rayon de 100 mètres ; débit théorique : 300Mbit/s)
Quadribande en GSM
Dual Band en 3G (UMTS)

Support de la 3.5G (HSDAP) qui est basé sur le WCDMA
L’écran :
L’écran de type IPS de 4” affiche 480 x 800 pixels, ce qui nous donne une densité de 233 pixels par pouce. Le Retina Display de l’iPhone 4 est capable, lui, d’afficher 326 pixels par pouce, soit 40% de plus que l’Optimus 2X. Toutefois, mitigeons ce propos par le fait que sur un écran de 4”, il sera moins nécessaire de zoomer que sur un écran de 3.5”. Mais l’un dans l’autre, l’écran de l’Optimus 2X n’est “que” 14% plus grand que celui de l’iPhone 4. Il n’en reste pas moins que l’écran est très agréable avec des noirs profonds.

Le Tegra 2 :
Architecture ARM basée sur deux cortex A9, le Tegra 2 est gravé en 40nm ; il s’agit ici de la version AP20H. C’est le double cœur dont on parle le plus depuis le CES de Las Vegas et il est et sera présent dans de multiples appareils (et ce n’est qu’un début) : tablette Xoom de Motorola, Atrix et Droid Bionic de Motorola, tablette LG Optimus Pad. Difficile de le comparer aux autres doubles cœurs mais, selon certains spécialistes, la Rolls des double cœurs serait le Snapdragon double cœur de la société Qualcomm (il équipera le HTC Sensation notamment).

APN : photo et vidéo
Le téléphone dispose d’un APN au dos de 8MPixels avec un zoom (numérique), un flash et l’autofocus. C’est une très bonne surprise et qualitativement (et donc avec une part de subjectivité), les photos se révèlent de très bonne facture. Et surtout, comparé à d’autres téléphones, qui se montrent incapables de prendre des photos dès que la lumière ambiante vient à manquer, l’Optimus 2X se débrouille très bien dans ce domaine. Le capteur CMOS est donc sensible. Mais la restitution des couleurs ne nous a pas convaincu.

La captation vidéo est correcte mais ne nous a pas bluffé outre-mesure. C’est sans doute le talon d’Achille du téléphone. Mais cela reste honorable et les avis ont divergé au sein de la rédaction. Cela indique que sa qualité n’est pas rédhibitoire ou bien que certains d’entre nous doivent passer chez l’ophtalmologiste de toute urgence.

Surfez sur le web :
Ecran de 4”, flash et hardware de compétition devraient permettre une navigation de haute volée. Et c’est bien le cas ; les pages web se chargent très rapidement et on apprécie d’accéder aux contenus Flash. L’impact du Flash sur l’autonomie est difficilement quantifiable mais les dernières versions de Flash Player Mobile sont optimisées de ce point de vue. Adobe y a travaillé. Les contenus en javascript s’exécutent très rapidement et c’est réellement appréciable. Et on notera également que le Flash bénéficie de l’accélération matérielle comme avec les dernières versions des navigateurs internet pour ordinateurs.

Une puissance brute :
C’est le maître-mot lorsqu’on évoque le LG Optimus 2X. Le SoC Tegra 2 (ici la version AP20H) de Nvidia avec son CPU double cœur (chaque core étant cadencé à 1GHz) incorpore également un GPU Geforce ULP (Ultra Low Power) avec 8 coeurs. Mais il embarque également des circuits dédiés à l’encodage et au décodage vidéo. Une répartition des tâches qui assure une optimisation de chacune d’entre elle. La mémoire vive n’est pas laissée pour compte puisqu’on est en présence de DDR2-667 (512Mo). On notera que les spécifications du Tegra 2 AP20H prévoient qu’il puisse être cadencé jusqu’à 1.5GHz. Or ici, LG a « limité » sa fréquence à 1GHz, sans doute pour lui assurer une autonomie décente.

Mais comment se traduit cette puissance à l’usage?
Le GPU permet de jouer à des jeux 3D sans aucun problème (Dungeon Defenders en démo lors du dernier CES). L’appli ‘Nvidia Tegra Zone’ permet d’avoir connaissance des jeux exploitant le dual core.
Quant au dual core, sa présence permet un multi-tâche extrêmement confortable. C’est-à-dire qu’on peut très bien lancer des applis en tâches de fond sans que l’appli utilisée n’en pâtisse. C’est réellement impressionnant. Mais sans même parler de multi-tâche, à l’usage, on se rend compte que tout va très vite. On passe d’une appli à l’autre instantanément, les lancements de vidéos sont d’une extrême rapidité. Bref, on prend très vite goût à cette puissance et plus dur est le retour à un téléphone “ancienne génération”. Toutefois, à l’usage, on note certains lags qui sont difficilement compréhensibles et s’explique sans doute par le fait qu’Android 2.2 n’est pas la version d’Android la plus appropriée (entendez “optimisée”) pour ce téléphone.
Mais ce qui bluffe également avec ce téléphone, c’est de voir un appareil de cette taille “piloter” une HDTV avec un affichage en 1080p et en dual display (ie à la fois sur la tv et sur le smartphone).
Des tests de benchmark réalisés à la volée avec différents outils dédiés nous ont montré des chiffres impressionnants. Toutefois, il n’a pu être comparé qu’à des smartphones simple cœur.

Le Multimédia :
Nous avons parlé de son écran 4” qui permet une expérience multimédia doublé d’un prolongement sur une HDTV grâce au port mini HDMI 1.3.
Lecture audio :
7.1 virtuel avec un DSP qui le reproduit via les deux haut-parleurs. Le son est riche et puissant. On apprécie aussi la prise jack standard (ça n’a pas toujours été le cas sur les smartphones LG). Côté décodage, le téléphone lit de nombreux formats : MP3, AAC, AAC+, WAN, AMR, WMA, 3GP
Lecture vidéo :
Il supporte de nombreux codecs : divx, mp4… Petit plus non négligeable pour ceux qui aiment les VOSTFR avec le support des fichiers de sous-titres .srt. On regrettera tout de même qu’il ne puisse pas lire nativement les fichiers de type mkv ; il faudra se tourner vers des applis de l’Android market qui existent mais ne lisent pas convenablement les mkv (saccades).

L’autonomie :
A la vue de la batterie de 1500mAh, nous avons été quelque peu rassurés puisque le réservoir doit être à la mesure de la cylindrée et c’est donc le cas. Bien entendu, son écran de 4”, le Wifi n, la vidéo en 1080p, l’affichage vers une HDTV… diminueront l’autonomie du téléphone. A titre d’exemple, un test consistant à lire en boucle une vidéo en 1080p a vu la batterie se décharger en 3h08.
Mais le double cœur optimise la consommation électrique lors d’un usage multi tâche.
Quantifier l’autonomie est un exercice délicat puisqu’il faut comparer à périmètre parfaitement identique. Mais l’autonomie de l’Optimus 2X ne nous a pas choqué outre mesure. Avec un usage raisonnable, il sera nécessaire de le recharger entre une fois par jour et deux fois par 3 jours. Elle reste similaire à celle des smartphones actuels (simple core).

A qui s’adresse-t-il?
Aux geeks bien entendu et aux early adopters, premier smartphone dual core oblige. Mais pas seulement puisque l’intégration de nombreuses fonctions “bureautiques” (Google Doc avec possibilité d’éditer depuis Froyo, Exchange…) le rend très pratique pour un usage plus studieux, voire professionnel. Il conviendra aussi à ceux qui veulent pouvoir filmer en full hd sans acheter une caméra (Flip, Bloggie…). Pour les adeptes d’Android, il s’agit bien entendu également de la Rolls des téléphones sous l’OS de Google. En attendant bien entendu, les Motorola Atrix, Droid Bionic, HTC Sensation… auxquels nous ne manquerons pas de le comparer.

Prix, Disponibilité :
Il est vendu 499 € nu et aux alentours de 100 € avec un abonnement.

Les + et les – :
Les + :

  • finition
  • puissance
  • sortie HDMI avec la full HD
  • une réelle convergence (très bon APN, très bon téléphone…)
  • le Tegra 2 of course

Les – :

  • encombrement en poche
  • densité de pixels (pas de Retina Display like)
  • manque d’accessoires (pas de chiffon, pas de câble miniHDMI vers HDMI)
  • peu d’applis pour dual core (mais n’est pas imputable au téléphone)
  • ne lit pas nativement les .mkv

Conclusion :
Avec l’Optimus 2X, LG nous propose un appareil extraordinaire. Mais qui deviendra ordinaire dès que les Motorola Atrix, HTC Sensation… seront sur le marché (il va y avoir du sport). Il conviendra alors de le comparer à ses pairs et Gizmodo n’y manquera pas et ce sera également l’occasion de le re-tester avec Android 2.3. Mais pour l’heure, c’est un véritable appareil à tout bien faire même si l’Optimus 2X n’est pas optimisé avec Froyo.

En outre, la guerre des smartphones se jouera peut-être sur le terrain des dual core : Tegra 2 (Nvidia) contre Snapdragon (Qualcomm) contre A5 (Apple/Samsung) contre OMAP5 (TI)… Et au sein même des Tegra 2, des déclinaisons différentes pourraient apporter des compromis différents plus ou moins optimisés. Les GPU intégrés dans ses SoC feront également la différence entre ces téléphones nouvelles générations.

Réaction de la rédaction sans emphase mais en phrases :

Mathieu : Le Tegra 2 fait parler sa puissance. On attendra de voir les jeux optimisés 3D pour cette plateforme. Mais on tient sans doute là une réelle console portable (doublée d’un smartphone bien entendu) même s’il n’y a pas de boutons physique et de pads pour jouer. Et on notera que l’autonomie reste correcte et qu’elle devrait être supérieure en mode jeu à celle de la 3DS par exemple (pas difficile cela dit). Même si la comparaison est un peu cavalière puisque la 3DS affiche de la 3D et doit alimenter deux écrans. Il nous tarde de voir le Tegra 2 3D à l’oeuvre.

Noëlla: Pour un prix de 499 € nu et aux alentours de 100 € avec un abonnement, ce téléphone pourra convenir à plus d’un (geek?), grâce à sa fluidité et son agrément d’utilisation, son double-coeur «révolutionnaire» pour la téléphonie mobile, ses différentes capacités et caractéristiques et ses multiples possibilités en terme de multimédia (principalement pour le contenu vidéo : compatibilité Divx).

Rénald :
LG nous propose un smartphone fort en thèmes ; il sait tout faire et son atout numéro un est sans doute qu’il est prêt pour le futur : c’est à dire pour les applis qui seront développées pour les doubles cœurs. Et s’il passera rapidement vers Gingerbread (Android 2.3), il prourrait réellement son envol avec la version 2.4 d’Android (Gingerbread 2.4, le Honeycomb des smartphones) qui saura pleinement exploiter son hardware.

« Mens sana in corpore sano » : un OS sain avec deux coeurs sains (traduction littérale du latin).

Le mot de la fin :
Qui l’eut cru… il y a encore quelques années? Le LG Optimus 2X, et en filigrane le double coeur Tegra 2 de Nividia, constitue une révolution dans le domaine des appareils nomades. Si l’autonomie n’est pas transcendante (elle sera peut-être d’ailleurs mieux gérée avec Android 2.3), elle reste correcte et démontre qu’on peut avoir la puissance d’un netbook dans sa poche.

[le P990 sur le site de LG]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. +1

      Beaucoup de gens critiquent l’Iphone, mais finalement tous les nouveaux téléphones sont comparés à lui ! On parle d’Iphone Killer par-ci, par-là mais personne ne l’a encore ( vraiment ) dépassé !
      MAIS il ne faut pas qu’Apple se laisse aller, car les téléphones doubles coeur de chez Androïd sont nettement plus puissants dorénavant !
      Nous verrons bien ce que répond Apple avec l’Iphone 5 !

  1. bah en faite ce tel est une turie,
    20e = une coque avec une bequille de marque LG faite pour ce tel,
    ROM alternative, il en pleu pour ce tel, et les Cyanogenmod vont pas tarder,
    pareil, y’a déjà une mise à jours pour le rentre encore plus rapide (non 2.3) mais elle devrait arrivé d’ici 1 ou 2 mois.

    Franchement, ce tel est un monstre, j’ai mis mes films en réseaux, je peux les lires à travers SmartShare, et ça marche du tonnerre, pas de lag, rien.

    Pour le MKV faut pas abuser non plus…

  2. Pour l’avoir en mains depuis 15 jours, je confirme les propos de cet article..
    Bon la ROM de base LG n’est pas exempte de défauts de jeunesse, mais les mises à jour sont rapides à venir.
    Le passage à une rom custom se fait très facilement et sans soucis, et règle bon nombre de soucis dûs aux applis installées d’origine essentiellement. Impossible de bricker le téléphone de surcroit, donc aucune crainte à avoir.. Il peut etre overclocké à 1.2Ghz (voire même 1.4Ghz 8-l ).. mais j’ai pas encore testé ça.

    Un téléphone de bidouilleur à mon sens donc, mais un bon téléphone de base aussi.

  3. A savoir qu’en suisse le câble hdmi est fourni avec! Sinon j’en suis globalement satisfait,y a d’ailleurs une mise à jour aujourd’hui… pas gingerbread malheureusementmais c’est pour bientôt

  4. @luffy

    L iPhone 5 n’a vraiment rien a craindre des architecture tegra2. C est un soc moyen qui ne transcende pas la génération précédente.

    Regarde les tests et bench, l iPhone 5 sortira avec la puce A5 dote du powerVR sgx 543, il équipe déjà l iPad 2 et enterre tous les concurrents a l heure actuelle. C est le même gpu qui va équiper la prochaine Sony NGP.

    Donc bon, miser sur le tegra 2 est plus politique envers nvidia qui a du signer un gros cheque a Google pour être la première archI certifie Google qu un gage de performances…

  5. non sur la sony ngp c’est pas le mm gpu…c’est le x4 contrairement a l’ipad qui est le x2…ensuite l’A5 est un meilleur gpu,mais la difference de cpu est pas énorme…sans parler du fait que le prochain samsung avec son processeur maison (certain disent qu’il s’agit de celui de l’A5…ben oui apple ne fait pas de matos eux)serrait au point…Maintenant l’iphone a t’il réellement besoin d’un double processeur pour faire tourner un os de 2007?Il tournait bien avec un 400mhz…alors un double processeur…à moins que Apple nous fasse un os un poil plus 2011..ça serrait pas mal…

  6. superbe ! je cherche un phone en 4p pour remplacer mon HD2 cet été et si Apple ne sort pas un iPhone 5 en 4p je prendrais surement l’Optimus 2x :)

  7. function Troll (e:Event):void {

    « L’impact du Flash sur l’autonomie est difficilement quantifiable »
    Eh oui, tissu de mensonge de la part d’Apple… Dommage pour les iPhone users.
    A non, j’allais oublier, depuis qu’Apple l’a officiellement bloqué, le flash c’est null.
    « Wahou je capte rien mais je répète ce que dit SJ, je suis trop fort, vive l’HTML5 ! »

    }

  8. Puisque vous semblez vous y connaitre en smartphone Lg P990, peut-être pourrez vous m’aider. J’ai voulu envoyer une photo prise avec ce téléphone par Facebook lg mais le téléchargement est en cours depuis plusieurs heures, coincée à 28%!! Comment faire pour annuler ce téléchargement? Merci!!!!

  9. Je vous trouve bien gentil avec ce smartphone censé être la bombe multimédia du moment. Pour une utilisation de geek, le minimum quand on annonce du full hd, on peut s’attendre a ce qu’il lise le .mkv et peut etre suis je trop exigeant, mais au pire au moins les .mp4 de manière fluide!! ce qui n’est pas le cas! j’ao acheté ce telephone pour diffuser mes mangas en mp4 sur ma tv en 1080p ou en 720p et il est loin d’en etre capable! encore de la pub mensongère. En un mot: déçu!

  10. Je suis très heureux de partager ce témoignage avec le monde entier. mon
    nom est Marie. Je suis mariée depuis
    4 années et la cinquième année de mon mariage,
    une autre femme a dû prendre mon amant loin
    de moi et mon mari et moi la gauche
    enfants et nous avons souffert pendant deux années jusqu’à ce que je
    rencontré un poste où cet homme Dr.OKOSU
    ont aidé quelqu’un et j’ai décidé de donner
    lui un procès pour m’aider à porter mon amant dos
    maison et croyez-moi je transmettre mon image
    à lui et celle de mon mari et après
    48 heures, comme il me l’aurait dit, j’ai vu une voiture
    conduit dans la maison et voici que c’était mon
    mari et il est venu à la maison pour moi et pour l’
    enfants et c’est pourquoi je suis heureux de dire
    chacun de vous avec tout type de problème de contacter votre
    homme et obtenir vos problèmes sont résolus pour u.
    Vous pouvez le contacter par ce mail:
    drokosu01@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité