Mark Zuckerberg viré de Facebook

0511_zuckerberg

Le juriste d’Indianapolis Mark S. Zuckerberg est le deuxième Mark Zuckerberg le plus connu au monde. Cela n’a pas empêché Facebook de supprimer son compte du réseau social. Pourquoi?

Les gens de Facebook ont cru qu’il cherchait à se faire passer pour l’autre Mark Zuckerberg.

Facebook a ensuite déclaré à la chaine de télévision d’Indianapolis WISH-TV qu’ils  étaient en train de réactiver le compte de l’Autre Mark Zuckerberg et qu’ils s’excusaient pour la confusion.

Pour Mark S. Zuckerberg, juriste de 49 ans, l’ascension du jeune Mark E. Zuckerberg correspond avec sa propre disparition de la toile. De dépit et peut-être parce qu’il a le sens des affaires, il a créé tout un site web pour se lancer dans une nouvelle carrière en tant qu’Autre Zuckerberg.

Son site IAmMarkZuckerberg.com lui sert également de pub pour son cabinet juridique. On peut y lire:  « si vous googliez Mark Zuckerberg en 2004, vous me trouviez. Personne d’autre. Mark S. Zuckerberg, avocat spécialisé en faillites. Si vous aviez réitéré la recherche deux ans plus tard, vous ne m’auriez plus trouvé du tout. Maintenant mon nom n’est plus le mien. »

L’Autre Zuckerberg n’aime même pas Facebook: au cours d’une interview accordée à l’Indianapolis Star il a expliqué que cela avait conduit à son divorce. Sans compter qu’il reçoit « une dizaine d’appels par jour de gens qui se plaignent de Facebook et exigent un support technique ».

Au delà de ses problèmes personnels, Mark S. Zuckerberg cherche manifestement à améliorer son page rank. On peut lire sur son site IAmMarkZuckerberg.com « laissez-moi vous dire ceci: je vais régner sur la recherche pour « Mark Zuckerberg faillite ». Peut-être. Du moins tant que le vrai Mark Zuckerberg ne prononce pas ce mot quelque part dans une interview.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Du moins tant que le vrai Mark Zuckerberg ne prononce pas ce mot quelque part dans une interview »

    Qu’est ce qu’il faut pas lire comme connerie dans certains articles, ils ont le même nom donc aucun n’est plus vrai que l’autre…

  2. Qu’est-ce qu’il faut pas lire *** dans certains commentaires, ce n’est pas question de véracité mais de visibilité.

    Le Zuckerberg de Facebook verra ses interviews reprises dans des articles, sur de nombreux sites. Donc oui, s’il balance le mot faillite, ça aura forcément plus d’impact que si un random péon (juriste d’indianapolis ? seriously ? quelle staaar !) le fait.

    Sauf à tenter un bombing (et ce sera peut-être le cas).

  3. @arcanis: GibbsLaLoutre ne remet pas en cause le fait que si le Zuckerberg le plus connu prononce la mot faillite dans une interview, c’est lui qu’on retrouvera sur google et pas « l’autre Zuckerberg ». Il remet simplement en cause le mot « vrai » dans la phrase. Et en effet, les deux Zuckerberg sont vrai, mais n’ont pas forcément la même notoriété…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité