Le chromebook Samsung Series 5 a sa page internet et sa vidéo

Chromebook_Samsung_Series5_b

Le Chromebook Series 5 dévoilé par Samsung est beau. Mais enfin et surtout, le geek qui est en vous a envie de le tester car il propose une nouvelle expérience avec Chrome OS. Et la vidéo qui le présente ainsi que la page internet qui lui est dédiée, ne font qu'attiser l'envie ; il faut bien le reconnaître.

Difficile toutefois d’y voir clair après l’annonce des Chromebooks durant la conférence Google I/O. Le prix du Series 5 est relativement élevé et s’il reste en deçà de celui d’une tablette, on s’en rapproche (429$ pour la version Wifi et 499$ pour la version 3G).
Reste qu’il propose quelque chose de différent avec des spécifications séduisantes : microprocesseur Intel Atom N570 cadencé à 1.66GHz, 2Go de RAM, un SSD de 16Go, un écran 16/10ème de 12.1″ affichant 1280 par 800 pixels. Il ne dispose toutefois pas de sortie HDMI (le chromebook Acer en a une) ni de port Ethernet (dommage pour travailler au bureau).
Il faudra attendre le 15 juin pour mettre le grappin dessus. Mais si vous voulez vous faire une idée, vous pouvez déjà tester une version Open Source de Chrome OS du nom de Chromium OS (lien pour la télécharger).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4laFrhWRU84&feature=player_embedded[/youtube]

[Samsung]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Less than the height of a penny, ok, but not less than the height of €1 coin, but €10c coin !
    Ils se sont trompés dans leur vidéo 😉

  2. Le cloud, c’est internet. L’association entre Chrome OS et le cloud est légitime dans la mesure où l’OS est orienté vers internet, étant avant tout un navigateur.

    Tout ordinateur équipé d’un navigateur peut faire ce qu’un Chromebook peut faire, en particulier s’il est équipé de Chrome. Mais Chrome OS concentre tout l’OS autour de Chrome. L’expérience internet en est logiquement optimisée.

  3. Tres bien mais je ne comprends pas ce que cela optimise de partager toutes ces données … sur le web plutot que sur son propre disque…
    es ce que le cloud se presente comme une structure de mise en commun des informations personnels (rendre public)?
    dans ce cas quel outils en perspectives?
    es ce que ce système tend à donner une une « partie » réglementé de la propriété des données numériques ? genre création d’une police qui à accé à toute les données de tous les utilisateurs? (ce qui n’est pas le cas actuellement)…
    optimiser quoi? finalement, le contrôle sur les utilisateurs… et leur maniére d’utiliser le web?
    parce que je ne vois pas de gains pour les utilisateurs mis à part de se dire « happy to go in the clouds »????

  4. thank you You certain do understand what your’e conversing about. Man, this blog is simply fantastic! I cant wait to go through a lot more of what youv’e got to say. Im really happy that I came across this when I did simply because I was genuinely starting

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité