Le Japon veut du solaire à tous les étages

Solar roof from Southeast P1000851

D’ici 2030, le pays du soleil levant pourrait bien voir chacun de ses immeubles recouvert de panneaux solaires. Non seulement, parce que le Japon a toujours voulu avoir une empreinte carbone minuscule, mais aussi parce que le nucléaire commence à sérieusement leur gâcher la vie. Du coup, le Japon voit les choses en grand. Des panneaux solaires. Sur tous les immeubles. Dans 20 ans.

Le projet : rendre obligatoire la pose de panneaux solaires sur tous les bâtiments résidentiels et commerciaux d’ici le prochain sommet du G8. Cette initiative propulsera le Japon sur l’avant scène des énergies alternatives. Ils ont certainement les moyens d’y arriver. On espère que ce projet audacieux deviendra réalité. [PhysOrg]

Photo de CoCreatr

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Certains disent que l’empreinte carbone est négative puisqu’il faut + d’énergie pour fabriquer un panneau solaire photovoltaïque que tout ce qu’il va pouvoir récupérer pendant toute sa durée de vie…

  2. Des panneaux solaires pour diminuer l’empreinte carbone?
    Ok, mais il faut les faire fabriquer en Corée alors (en fait, n’importe ou, mais ailleurs)

    Le photovoltaique actuel est une véritable hérésie environnementale.

  3. Félicitations !
    Enfin un pays qui prend le problème de l’énergie dans le bon sens, le 1er de la planète (pardon, le 2è après l’Icelande, mais celle-ci a la chance d’avoir une géothermie facilement exploitable).
    C’est navrant qu’il faille attendre une catastrophe d’une telle ampleur pour prendre une décision aussi bonne.
    Sans doute que la France attendra la sienne pour éventuellement, peut-être, bientôt, un jour …
    Ah, on me dit dans l’oreillette que les lobbies pétrolier ont interdit l’option énergies renouvelables en France, même en cas de Tchernobyl ter.
    Zut, c’est ballot.

  4. Le nombre de centaines de milliard de dollars qui aurait été economisé si ca avait été fait avant, et meme si ca avait été fait du jour au lendemain ca aurait fait moins mal. Sans parler carbone, rien que les terres condamnés pour des siecles et le nombre de futur mort due a la radiactivité, ca en aurait valu la peine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité