Acrobatie aérienne : le vol trop téméraire des Blue Angels

xlarge_clippedwings

Les patrouilles aériennes bafouent allègrement tous les jours bon nombre de règles de sécurité aérienne.

Mais quand le leader de patrouille prend des risques inconsidérés, c’est toute la patrouille qui risque d’y perdre des plumes.

La vidéo du Lynchburg Regional Airshow ci-après montre dans un premier temps la figure normale des Blue Angels de la Navy américaine dans des conditions normales (la première minute), puis ce qui s’est passé la semaine dernière avec deux pilotes qui ont subitement rompu la formation à seulement quelques mètres du plancher des vaches pour évite de s’écraser.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=dlUWQlXQB20[/youtube]

Il s’en est en effet fallu d’un cheveu pour que la situation vire au drame. Après l’incident le leader de la patrouille des Blue Angels a démissionné en s’excusant d’avoir pris des risques inconsidérés en faisant effectuer cette figure à une altitude aussi basse.

Les prochaines démonstrations des Blue Angels ont été annulées pour permettre à la patrouille de se ré-entrainer sous les ordres de leur nouveau leader. [Christian Science Monitor]

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je trouve ça assez étonnant comme action… Enfin j’ai pas l’impression qu’il y avait de danger immédiat, d’autant plus que 2 aéronefs sur les 4 restent en formation. N’y aurait-il pas eu un autre soucis que le plancher des vaches un peu trop près ?!
    Après c’est sûr que c’est pas non plus la Patrouille de France (un peu de chauvinisme ne fait pas de mal =)) !

    1. Au contraire, ils ont plus de mérite que les pilotes de la patrouille de france, le F-18 étant un avion plus gros et moin agile que l’Alphajet utilisé par les français.

  2. il suffit de regarder les vidéos de crash pour se rendre compte qu’il ne suffit que d’une erreur de quelques mètres. Ici les distances de sécurité pour une démonstration en public n’ont pas été respectées

  3. Le leader démissionnaire peut se reconvertir dans l’entretien des espaces verts, en remplaçant la traditionnelle tondeuse à gazon..
    Efficace, rapide, mais cher en carburant..

    Bon, c’est vrai qu’en même temps ça fait aussi souffleur à feuilles mortes

  4. En fait, ces vidéos sont trompeuses et ne donnent que peu de perspectives et d’effet de la réelle vitesse des avions. Quand les deux avions ont rompu la formation, on sent assez clairement la « panique » (ce n’est pas le bon mot car ce genres de pilotes ne paniquent pas mais réagissent ;), dans le sens où ils ont donné un bon gros coup de manche pour repartir bien haut, quand dans le même temps les deux avions restants restaient en formation mais ne passaient qu’à 15m du sol…

    Ça me rappelle cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=TUPSCbeHjyY (où, clairement, quand on pilote un avion de chasse, ça va vite, très vite…)

    Une autre vidéo où le pilote a eu bcp de chance : http://www.youtube.com/watch?v=9ea16pO-fmc&feature=player_embedded

    Et celle-ci où la chance est encore au rendez-vous : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=8gfV3vnkZdg

  5. En fait, la difficulté provient du fait que les avions sont en train de faire une ressource très prononcée, très près du sol et à vitesse réduite, ce qui peut entrainer le décrochage dynamique de l’avion. C’est extrêmement dangereux.
    Effectivement, on a l’impression qu’il y a de la marge, mais si l’avion décroche c’est sous le sol qu’il faudra chercher le pilote.

  6. Pour compléter un peu pluch :
    Un avion volant près du sol provoque un phénomène appelé « effet de sol », qui peut modifier assez drastiquement le comportement de l’avion.

    S’approcher du sol est donc toujours dangereux, pas pour rien que beaucoup se crashent à l’atterisage. En fin de looping, alors que l’avion est obligatoirement instable, surtout à vitesse aussi faible, c’est carrément suicidaire.

    Ensuite, on s’en rend difficilement compte sur la vidéo, mais il faut se souvenir qu’un F18 ca pèse 10 tonnes à vide, mesure plus de 17 mètres de long, vole quand même très vite (« lentement » pour un avion de chasse, ca plus reste rapide qu’une voiture sur autoroute, hein !) et contient quand même une sacré quantité de kérosene hautement inflammable.

  7. PS : J’oubliais de répondre à
    « d’autant plus que 2 aéronefs sur les 4 restent en formation.  »

    Ce sont les deux de l’arrière qui ont rompu la formation. Sans être pilote de chasse, je peux voir au moins deux raisons :
    – ces deux avions, en plus de la manœuvre elle-même, subissent les turbulences provoquées par les deux avions de tête. Aussi près du sol, ca doit secouer méchamment.
    – il est plus difficile pour celui de l’avant de rompre la formation : quand un avion de chasse te suit à quelques mètres à peine, tu évites de faire des mouvements brusques. Le moindre changement de trajectoire diminue ta vitesse et augmente le risque de collision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité