iTunes in the Cloud ou le blanchiment de mp3?

iTunes_in_the_Cloud

iCloud va permettre de stocker durant 30 jours des données multimédia et de les synchroniser sur tous vos appareils automatiquement. Mais lors de cette keynote, Apple a également dévoilé iTunes in the Cloud qui est déjà disponible en Beta aux Etats-Unis. Cette version d'iTunes va permettre un certain nombre de choses mais on s'interroge quelque peu sur les motivations d'Apple et des majors avec lesquelles des accords ont été signés.

Vous disposez de plusieurs appareils (iOS ou mac ou encore pc avec iTunes installé). Par ailleurs, vous avez acheté des mp3 sur iTunes et voulez les écouter sur un autre appareil sans avoir à synchroniser ce dernier. Vous pouvez dès lors les re-télécharger gratuitement en excellente qualité (AAC 256kb/s). Mais ce n’est que le premier volet du service.
A l’automne prochain, il sera possible de payer un abonnement de 25$ par an. Moyennant lequel, vous pourrez utiliser la fonctionnalité « iTunes Match ».
Vous disposez de mp3 non achetés sur iTunes (fonctionne également avec les mp3 achetés sur iTunes). Ils sont donc forcément issus des CD achetés (non?) et que vous avez rippés. Avec « iTunes Match », vous pourrez leur offrir une nouvelle virginité en les téléchargeant en qualité supérieure et sans DRM. On peut y voir une façon de remettre les pendules à l’heure pour la musique téléchargée illégalement et peut-être d’en récupérer, d’une certaine manière, un petit susbside (avec ces 25$/an) là où il s’agissait d’une perte sèche. Mais dans le même temps, on comprend que la décision a dûe être dure à prendre pour les labels de musique puisqu’on peut aussi y voir une certaine légitimation de la musique téléchargée illégalement.

[Keynote Apple du 06/06/2011]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « en excellente qualité (AAC 256kb/s) »

    Un CD a un bitrate de 1411kbit/s, 256kbit/s ça fait donc 5 fois moins… Pour l’excellente qualité, je pense qu’on repassera…

    1. Si, 256kbit/s est une excellente qualité, parce que je ne pense pas que la totalité des consommateurs de musique sont équipé d’un lecteur grand fidélité monté avec des Cabasses Galion VII et un ampli à tubes, le tout pour la modique somme de 12000 €. Equipé d’un tel système audio, oui on peut profiter pleinement des 1411kbit/s que délivre un cd mais sur la petite chaine ou sur les écouteurs acheté en grande surface (spécialisée ou non)…

    2. Le biterate ne veut rien dire… un flac sera compressé sans perte et aura une aussi bonne qualité qu’un CD mais avec un biterate 2 a 4x plus faible.
      C’est tout l’interet de la compression d’ailleurs : avoir la meme qualité en plus petit.

      Le AAC est un format de compression avec perte mais a 256kb/s, la qualité est suffisamment bonne pour 99% des etre humains. Pour le dernier % qui possede des oreilles bioniques et l’argent pour acheter un equipement de tres haute fidelité, je pense qu’il sera bien capable de se debrouiller sans.

  2. C’est sur que pour les cd c’est pas utile… de toute manière je pense que l’on aura le choix.. ce qui est intéressant c’est la majorité des musiques téléchargé en 192 … d’une on gagne en qualité mais aussi en information généralement les musiques téléchargé ne sont que peut fournis.. la on vas pouvoir avoir une belle bibliothèque bien propre…
    Donc en gros pour 30$.. on refait une santé a bibliothèque musicale. après il suffit de le prendre qu’une année.. apres plus besoin :)
    le seul bemole (non des moindre) c’est la format AAC… uniquement suporté par apple…

  3. Ce qui est assez malin dans ce principe, c’est qu’Apple dit disposer de 200 millions de compte. Une petite multiplication par 25$ et vous obtenez potentiellement un petit 5 milliard de dollars de chiffre d’affaire.
    Certes c’est ridicule face aux sommes engrangées par les Majors, mais tout de même, cela reste bien astucieux.

    1. 5 milliards de dollars, c’est surtout « petit » par rapport au CA d’Apple (21 milliards de dollars fin 2010, ça fait rêver). C’est par contre plus important que le CA d’Universal Music ou Sony BMG en 2010.

  4. « blanchiment »…
    moui, enfin c’est pas parce que itune ne va pas verifier l’authenticité, et autoriser de télécharger sa version qu’on sera forcément plus dans notre droit.
    Tout comme le fait de ne pas mettre de DRM ne signifie pas que l’on a le droit de faire ce qu’on veut des copies du fichier.

  5. Bah pour moi qui a encore tout pleins de MP3 qui sont issus de l’age D’or de Napster… en qualités Bof.. je dit Pourquoi pas :)

  6. Le but est de gagner de l’espace du coté d’apple…
    Imaginez que 200 personnes envoient un mp3 différent (en taille,tags etc…)du meme son… Si apple leur offre un seul et unique son hébergé une seule fois…il économise de l’espce….imaginez avec 2-4 millions d’utilisteurs avec 1-2 millions de titres différents….(je sais il n’y a pas 2 millions de titres qui sont telechargé des millions de fois, mais avec les albums cela va vite)

  7. Je vois pas en quoi c’est un blanchiment, puisque si on paie 25$ par an, on a tous les titres d’iTunes, même ceux non achetés…

    Ou alors j’ai rien compris !

  8. Un peu de maths :
    Pour les pirates, 2 solutions, soit ne rien payer (c’est déjà le cas), soit reverser 25$ à Apple et aux Major (c’est mieux que rien).
    Pour les autres, ils paient déjà.
    C’est donc tout bonus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité