La NSA: un insatiable ogre dévoreur de données

nsa_seal-300x299

La National Security Agency américaine (plus connue sous son abréviation NSA)  est censée être les yeux et les oreilles du gouvernement des Etats-Unis, à l'affut de la moindre menace externe grâce entre autres à sa capacité d'écoute sans pareille des conversations téléphoniques.

Du moins c’est la théorie, car la pratique est un peu différente:

En réalité la NSA collecte souvent tellement de données qu’elle est incapable de tout analyser. Toutes les six heures, l’agence de renseignement américaine acquiert un volume de données brutes estimé à 74 téra-octets. Cela représente à peu de choses près la quantité d’informations stockée dans les archives numériques de la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis. Toutes les six heures. [Baltimore Sun via Popular Science]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca me rappelle mes gosses : souvent les yeux plus gros que le ventre.
    Vu l’évolution du trafic qui évolue en suivant peu ou prou la loi de Moore, ce n’est pas près de s’arranger…

  2. le pb n’a jamais été le nombre de données !
    des logiciels trient les mots, les noms, et croisent les bases entre elles.
    Beaucoup de choses se font automatiquement… ils n’ont pas les petits moyens de Gizmodo !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité