[Test] Tokyoflash RPM Acétate

RPM Acetate_03

Nous vous l'annoncions il y a quelques jours, Tokyoflash se lançait dans la création et la commercialisation de montres en Acetate, un matériau de luxe alliant résistance et classe pour un poids très réduit.

Nous avons reçu un exemplaire de la Kisai RPM à la rédaction, en Acetate donc, l’occasion de présenter un peu plus en détail ce coup d’essai franchement réussit.Que l’on soit clair, la RPM n’est pas nouvelle, le concept avait déjà fait l’objet d’une adaptation commercialisée l’année dernière dans une version bracelet et cadran métallique.

Et c’est sur cette variation des matériaux que Tokyoflash semble vouloir se diversifier aujourd’hui.

Après l’adaptation de quelques classiques de la marque dans des versions en bracelets souples à base de silicone, permettant au passage d’atteindre des prix de vente plus accessibles, c’est à l’Acetate de faire son entrée dans la gamme du constructeur japonais.

L’acétate est un matériau composite utilisé dans la bijouterie de luxe qui se situe entre le plastique polymère et la céramique, il est principalement composé de pulpe de bois combiné à divers produits chimiques et résines.

Le résultat est un matériau qui renvoie agréablement la lumière, propose un aspect proche de la céramique, mais permet également de se façonner comme du métal, à renfort de découpe et de polissage. ( à ce titre, chaque maillon de la RPM Acetate est découpé et poli à la main pour un ajustage des plus précis )

Concernant la RPM acétate, le premier atout de taille est sans doute son poids : 60 grammes à peine, contre 160 grammes en version métal.

Le second atout tient davantage du défaut de la version métallique corrigé ici, puisque Tokyoflash a tendance à proposer des bracelets certes réglables, mais très grands. Une taille pas forcément idéale pour les petits poignets d’autant que la rigidité de l’ensemble ne permet pas de diminuer la taille au mieux sans provoquer un effort trop important sur les maillons.

Pour la lecture de l’heure, le principe n’a pas bougé, un cercle intérieur découpé en 12 segments indique l’heure.

Pour les minutes, il faudra sortir la calculatrice puisqu’elle est affichée par bloc de 5 minutes, disposées sur un cercle extérieur, avec quatre témoins supplémentaires à cumuler pour atteindre les valeurs 1,2,3,4,6,7,8,9 .

Si la chose parait complexe au début, la lecture se fait visuellement aussi rapidement que sur n’importe quelle montre analogique.

La RPM Acetate propose un fermoir en 2 parties très robuste qui encaissera facilement les chocs et préviendra toute ouverture involontaire.

Proposant un affichage LED, une animation spéciale peut être déclenchée tous les quarts d’heure entre 18h et minuit. Peu gourmande en énergie, elle dispose tout de même d’une batterie rechargeable par USB via le cordon fourni ( il faudra s’armer du tournevis fourni pour accéder au port)

Disponible en plusieurs couleurs dont certaines complètement psychédéliques dans la version limitée, la RPM Acetate est un coup réussi, la finition est parfaite et si les craintes de l’effet  » plastique  » étaient au rendez-vous, elles ont été balayées aussitôt la boite ouverte.  Comptez 111€ pour la montre, en version normale ou en édition limitée. [ Tokyoflash, Merci Paul ! ]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Xf_19zAo6EM[/youtube]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pas vraiment convaincu par la facilité pour lire l’heure !
    Le mieux à mon gout reste encore une montre double affichage analogique/numérique… Et du métal (titan pour la légèreté).

  2. Et le bouton qui a été ajouté par rapport à la version originale, il sert à quoi en fait ?
    J’ai lu cherché ( vite fait ) sur le site et j’ai pas trouvé.
    Au passage, j’indique que j’ai la version métal et elle est vraiment superbe =D On s’habitue très vite à l’affichage de l’heure donc aucun soucie de ce côté là.

    1. En ce qui concerne les boutons, celui du haut sert à afficher l’heure, celui du bas, à accéder aux réglages de cette dernière.

    1. Dépend si l’on utilise le mode  » démo  » qui se lance tous les 1/4 d’heures entre 18h et minuit …

      Sans ce mode, on peut facilement compter 1 mois d’autonomie, avec le mode compter 3 semaines.

  3. Aujourd’hui, grace à Gizmodo, c’est ma montre, elle est super jolie, encore plus en vraie, pas trop legere non plus. Elle se recharge directement via un cable USB a votre PC. Je n’ai pas eu de probleme en la commandant sur leur site en Chine 😉
    Foncez !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité