Point d’accès/CPE NanoStation2 Loco d’Ubiquiti « rapproche » les Hotspot Wifi [Test – 2ème partie]

NanoStation2_d

Hors de chez soi, l'accès à internet est souvent problématique. Les Hotspot Wifi sont là mais souvent trop éloignés et la puissance reçue trop faible pour établir une connexion fiable. Le salut peut alors passer par le point d'accès/CPE NanoStation2 Loco (CPE : customer-provided equipment). Quelques minutes suffisent à le mettre en oeuvre.

Il s’agit avant tout d’une antenne Wifi avec un gain de 8.5dBi : le signal est amplifié 2.7 fois à la réception et à l’émission. Cela permet donc d’accéder à des Hotspot jusque là invisibles et/ou d’accéder de façon plus confortable (meilleur débit) à des Hotspot déjà visibles.


Contenu de la boîte de la NanoStation2 :

  • Un petit boîtier (163 x 80 x 31 mm) qui résiste aux UV et aux intempéries.
  • Un boîtier PoE (Power over Ethernet) qui permet d’alimenter électriquement l’antenne. Ce boîtier est alimenté via un câble secteur
  • Câble secteur


Un bras articulé en option permet de fixer à un mur ou bien à une vitre grâce à une ventouse l’antenne à l’extérieur. Il faut ensuite tirer un câble ethernet depuis l’antenne ; à cet effet on choisira un câble ethernet d’extérieur qui résistera aux UV (catégorie 5). On connecte l’autre extrémité de ce câble ethernet au boîtier PoE (Power over Ethernet). Ce dernier est alimenté directement par un câble secteur. Et depuis ce boîtier, on repart tout simplement avec un autre câble ethernet classique jusqu’à son netbook ou laptop.
L’installation est ultra simple. Et côté laptop, nul besoin d’installer de driver. Il suffit simplement d’accéder à l’adresse IP du firmware AirOS depuis son navigateur internet. On scanne alors les Hotspot Wifi disponibles; leur puissance en dBm est indiquée. Il s’agit alors d’en sélectionner un et de renseigner la clef WEP, WPA et WPA2, et le tour est joué. Le soft attribue automatiquement l’adresse IP (DHCP).
L’intérêt de cette solution est de pouvoir installer un accès Wifi de campagne en 15 minutes et de le redistribuer en ethernet sur une machine grâce au boîtier PoE. On peut d’ailleurs redistribuer cet accès sur plusieurs machines. A cet effet, il suffit de brancher un switch ethernet derrière le PoE, et on peut alors accéder depuis autant de machines qu’il y a de ports ethernet sur le switch.
La fiche constructeur indique que l’appareil est parfaitement adapté à un usage extérieur. Il supporte ainsi un taux d’humidité allant de 5% à 95%. Vous pouvez donc l’utiliser aussi bien dans le Sahara qu’en Amazonie! Son plastique supporte également les UV.
L’antenne est auto polarisée et il est donc inutile de le mettre dans une position particulière. De surcroît, elle n’est pas très directive et son lobe de réception/émission couvre 45 degrés, les 8.5dBi se trouvant tout de même pile perpendiculairement à l’antenne.
L’interface Ethernet est une 10/100 Base-TX. Elle ne dégradera donc en rien la réception que vous aurez côté Wifi.
Cette solution peu encombrante (l’antenne est compacte) peut parfaitement s’adresser à des commerciaux ou hommes d’affaires qui voyagent beaucoup, en sédentaire à des personnes qui veulent étendre leur couverture Wifi et s’en serviront comme d’un relais ou encore à des vacanciers (camping car, camping…). Dans la mesure où elle ne nécessite pas l’installation d’un driver, elle est d’une simplicité extrême.
Le modèle testé était la NanoStation 2 loco compatible avec le Wifi b/g offrant un gain de 8.5dBi (gain en puissance de 7.1 fois). Mais elle est désormais déclinée en version M2 avec le même gain mais compatible avec le Wifi n. Cette dernière est vendue 64€ non pré-configurée. Un Kit WiFi Voyage à 99€ (comprenant Loco2 préconfigurée+Câbles+ Alim. Allume-cigare + fixation + Notice) est également proposé.
PoE alimenté via une prise allume-cigare :.

[mhzshop, merci à Yoan et Daniel]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité