[Test] Meelectronics : l’audio sérieux à prix abordable

DSC_1468

C'est à l'initiative du site Advancedmp3Players qu'il nous a été proposé de tester non pas un, mais 3 casques audios cette fois-ci.

Pourquoi trois d’une traite ? Et bien certainement dans l’optique de nous faire une idée sur une gamme de produits proposés par une marque jusqu’ici pas ou peu connue en France : Meelectronics.

Ce sont donc les intra auriculaires M6P et SP51P ainsi que le casque à arceau HT-21 qui sont passés entre nos mains et dans nos conduits auditifs pour tester du sérieux de la marque finalement jeune puisqu’ayant débuté son activité en 2005, et qui propose du matériel annoncé comme sérieux tout en tirant un maximum les prix vers le bas. Pour l’historique de la marque MEE, leur projet commercial de départ était de proposer une gamme de lecteurs MP3 offrant une grande qualité audio, un projet qui s’est vite recentré sur le point le plus important d’un lecteur audio : son casque.

En pleine expansion depuis 2010, Meelectronics a séduit nombre de critiques, sites et professionnels du son à travers le monde, il nous tardait donc de juger par nous même ce que leurs produits valaient en comparaison de nos références.

 

M6P:

Premier produit à passer le test, le M6P, un casque intra auriculaire destiné à priori aux sportifs de par son arceau qui prendra appui autour de l’oreille sans que Meelectronics n’insiste sur ce point précis.

Le M6P est donc livré avec plusieurs embouts en silicone (6 paires en tout), permettant à chacun de trouver la taille idéale ou d’influencer sur le niveau d’isolation/basses restituée.

Un enrouleur est également de la partie, ainsi qu’un dédoubleur jack , tout comme une petite pochette bien pratique pour ranger l’ensemble ( les écouteurs y rentrent avec tous les accessoires  + un iPod nano 6G )

Une pince est également de la partie, non pas pour soulager les oreilles du poids du câble (mesurant 1m30 )puisque ce sont principalement les arceaux qui s’en chargent, mais pour conserver un positionnement toujours idéal du micro embarqué, car le M6P peut être utilisé comme kit mains libres.*

A l’usage, le M6P est simplement bluffant, ses transducteurs de 9mm à aimants néodyme restituent un son clair, équilibré et très dynamique.

Le positionnement dans l’oreille est optimal, ayant testé avec le plus gros embout disponible, l’isolation sonore est très impressionnante sans donner l’impression d’écarteler votre canal auditif ( attention cependant, ici comme pour l’ensemble des embouts pour intra auriculaires, c’est surtout une question de chance, chacun ayant un canal auditif différent en taille et en orientation ).

Quoiqu’un peu longs, les embouts les plus gros nécessitent par exemple d’être plus enfoncés dans une oreille que l’autre me concernant, afin de ne pas « écraser » le tunnel de silicone et empêcher le son de passer.

Tout intra auriculaire nécessite des ajustements au niveau des embouts, et la panoplie livrée avec le M6P devrait satisfaire le plus grand nombre.

Offrant énormément de basses, les plus gros embouts ont offrent la plus grosse isolation phonique, permettant de profiter de vos titres à son très faible. Malheureusement et c’est une question de gout, les basses sont trop présentes pour moi et pour un son plus équilibré, il convient de se tourner vers des embouts plus petits pour profiter davantage du dynamisme des M6P, au détriment de l’isolation phonique cette fois.

SP51P

Avec le SP51P, Meelectronics propose une orientation plus standard du casque intra-auriculaire que son M6P tout en offrant des caractéristiques de choix : des transducteurs dynamiques de 10 mm , une réponse en fréquence de 15Hz – 20KHz et une sensibilité de 100dB.

Coté accessoires, là encore Meelectronics ne lésine pas sur les embouts silicone, dont les formes sont certes moins variées que pour le M6P mais qui conviendront tout de même à une grande majorité d’utilisateurs ( 4 paires livrées).

Pochette, micro, pince sont également de la partie, tout comme des petites rondelles disponibles en 3 teintes et dont l’utilité peut être réduite, à tort dans un premier temps à un simple détail esthétique.

Il n’en est rien, les différents capots argentés, gris et noirs correspondent à autant de réglages, ainsi la couronne argentée propose un son équilibré, le gris, des basses appuyées, et les noires, des basses extrêmes.

Vous comprendrez qu’il est alors facile de configurer au mieux le son souhaité, d’une part par le choix des couronnes, de l’autre en adaptant l’embout idéal.

Coté isolation phonique, le plus gros embout absorbe une grande partie des sons ambiants, sans pour autant complètement les masquer.

Ceci étant, en jonglant avec les couronnes pour trouver la configuration souhaitée, la claque est là, le son est cristallin, ample, dynamique, et l’on a vite fait de se croire en plein concert une fois les yeux fermés ( pour peu que les intras soient bien positionnés)

Le changement des couronnes se fait facilement, puisqu’elles disposent d’un filetage, ainsi que d’un joint torique, preuve que nous ne sommes pas là dans une crise de fashionite aigüe. Et les différences sont réelles, facilement remarquables pour se rendre rapidement indispensables.

Sur ce modèle, le micro embarqué dispose d’un bouton, permettant de basculer automatiquement de la musique à un appel, et inversement.

Le seul point que l’on peut reprocher à ces SP51P sera peut-être leur forme, trop rigide et trop droite, ne permettant pas d’accéder de façon idéale dans les conduits auditifs de tout le monde ( pour ma part, le son est meilleur quand je les pousse vers l’arrière, position dans laquelle ils ne peuvent se maintenir seuls ).

Je pense à ce stade que le design général assez massif tout en restant relativement compact représente un choix acoustique, les couronnes permettant d’influencer le son fonctionnant comme des entonnoirs ( ils présentent des ouvertures plus ou moins grosses ) et augmentant ou limitant la caisse de résonance à l’intérieur des intras.

Pour autant, ce point particulier est commun à une grande partie des intras disponibles, tout comme il est difficile de trouver chaussure à son pied, une paire d’intra devrait pouvoir être essayée avant d’être achetée. Pour autant, le SP51P m’a réellement surpris, en terme de qualité sonore, il égale à mon sens mes écouteurs Q-Jays pourtant vendus plus de 100€ plus cher en moyenne, et dépasse mes D-jays vendus globalement 20€ plus chers également.

HT-21

Changement de cap cette fois avec le HT-21 puisqu’il s’agit ici d’un casque à arceau de taille réduite et surtout voué à être un matériel d’appoint.

J’avais déjà exprimé mon avis concernant les casques à arceaux lors de mon test du Jaybird Sportband 2 . Pas forcément fan de ce type de casque, si le Sportband 2 m’avait séduit par son coté sans fil et technologique, ce n’est pas le cas du HT-21.

Le HT-21 se présente donc sous la forme d’un casque à arceau de taille réduite et dont les écouteurs se posent directement en contact avec l’oreille externe ( au contraire des casques plus imposants qui englobent toute l’oreille ).

Un format compact pratique d’autant plus qu’il est pliable sous plusieurs axes pour se ranger dans une pochette fournie.

La longueur de câble est identique aux autres produits testés, sois environ 1m30, et son poids réduit fait qu’on l’oublie rapidement une fois sur la tête ( 300 grammes).

Sans vraiment arriver à le faire saturer ou grésiller, le HT-21 souffre de la comparaison avec les intras proposant une isolation phonique, ici les basses sont pauvres, les aigus un peu trop présents et les médiums à la traine…

En collant davantage les écouteurs sur les oreilles, il est notable que le casque gagne largement en qualité, offrant un son relativement équilibré quoique tirant sur les aigus, cela n’empêche que ce confort d’écoute est inaccessible de pas la conception du casque lui même, à moins de se balader en ville avec les mains collées autour des écouteurs…

Pour avoir testé d’autres casques à volume très réduit comme celui-ci, il n’en reste pas un bon choix, car si le son perçu n’est pas aussi bon qu’avec une paire d’intras, il reste relativement honnête par rapport à la concurrence, et se révèle très intéressant au niveau qualité/ prix.

Beaucoup d’utilisateurs ne supportent pas le port d’intra auriculaires, et préfèrent largement le confort d’un casque à arceau, disons que ce HT-21 ne s’adresse pas spécialement aux audiophiles qui préféreront un casque englobant davantage l’oreille et offrira un son plus dense et plus équilibré.

Conclusion

Généralement, les produits Meelectronics nous ont séduits, tant par leurs qualités que par leur prix, car c’est là aussi un élément à prendre en considération lorsque vient le moment de faire un choix.

Comparatif de tailles: de gauche à droite les Meelectronics M6P et SP51P, Q-Jays de Jays

 

Le M6P est vendu environ 40€ ( actuellement en promotion à 21€ chez AdvancedMP3Player ), le HT-21 lui se trouve à 30€ ( actuellement 21€ au toujours chez AdvancedMP3Player ), quant au SP51P notre préféré parmi cette sélection, il est généralement affiché au prix de 50 €.

En comparaison avec les divers produits disponibles de marques largement distribués ou des professionnels reconnus de la musique et du son, Meelectronics propose des produits de grande qualité à des prix très intéressants.

S’il fallait retenir l’un des produits de ce test, ce serait sans doute le SP51P du fait de sa grande modularité. Et s’il fallait envisager de ne garder que le meilleur, nous garderions la forme plus étudiée du M6P dont l’angle de pénétration dans le canal auditif est optimal, tout en lui offrant les transducteurs et le système de couronnes interchangeables du SP51P. [ Meelectronics , merci à AdvancedMp3Player de nous avoir fourni les échantillons ]

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je ne trouve pas les M6P à 20 euros sur advancedmp3players ?
    Seulement les M6 (sans micro) à 22.83 €

    (A ne pas oublier aussi que par exemple pour un Galaxy S il faut l’adaptateur, car de base le micro/bouton est compatible iphone

    1. Du coup je les ai commandés depuis les US, et je viens de les recevoir.
      A noter que dans la boite je n’ai pas le dedoubleur ni « l’enrouleur ».
      Par contre j’ai aussi pris l’adaptateur pour l’utiliser avec mon Galaxy S. Dommage, l’adaptateur est droit, mais le jack des écouteurs est coudé.
      Plus qu’à tester tout ça ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité