L’hébergeur piraté: plus 4.800 sites web irrémédiablement détruits

networkingcable622

Des milliers de personnes ont découvert la disparition de leurs sites web suite aux méfaits d'un hacker.

Pire encore, les propriétaires des sites web n’ont aucun espoir de récupérer leurs sites.

A moins d’avoir réalisé une sauvegarde indépendante de l’hébergeur, les propriétaires des sites ne les reverront jamais: ils sont irrémédiablement détruits. Le pirate qui s’est attaqué à l’hébergeur australien Distribut.IT a en effet tout effacé sur l’ensemble des machines accessibles en ligne.

Du coup Distribut.IT a dû confesser n’avoir jamais réalisé de sauvegarde hors ligne des données clients. Tous les sites web, les données, les sauvegardes et toutes les informations réseaux associées. Ce sont ainsi plus de 4.800 sites web qui se sont purement et simplement vaporisés. [Sydney Morning Herald via Silicon Filter]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « A moins d’avoir réalisé une sauvegarde indépendante de l’hébergeur, les propriétaires des sites ne les reverront jamais: »

    Y’a des gens qui ne font pas de sauvegardes extérieures ???

    « Du coup Distribut.IT [l’hébergeur] a dû confesser n’avoir jamais réalisé de sauvegarde hors ligne des données clients. »

    Oui, on dirait. Incroyable

  2. C’est ultra abusé des deux côtés, le pirate (en fait sûrement un script kiddies à la con) qui a supprimer sans raisons des milliers de sites dont certains permettaient sûrement à leurs propriétaires de vivre et de l’autre côté l’hebergeur qui laisse des portes ouvertes et qui ne fait pas (son travail) des sauvegardes.

    Cette vague de piratage va probablement réveiller tous le monde en matière de sécurité et de conscience professionnelle mais elle va peut être aussi donner des arguments aux gouvernements qui veulent contrôler le web ! Y suffit de voir comment les intervenants parlent « de moyens technologique qu’utilisent les jeunes et que nous ne maitrisons pas » pour traiter de la fuite de l’examen au BAC S…

    1. je crois que dans la charte de tout les hebergeur il est dit que le proprio du site doit absolument avoir une sauvgarde et que l’hebergeur ne peut etre tenue responsablen en cas de perte.

      en tous cas c’est le cas du mien, ce n’est pas le travail de l’hebergeur, et de toute façon il faudrait etre vraiment stupide de laisser son site en ligne sans aucun backup

      1. La plupart des créateurs de sites bossent quand même dessus, ils doivent avoir un version de développement en local.
        Après pour ce qui est des données en base … je ne serais pas étonné que beaucoup se reposent sur l’hébergeur.

  3. En même temps le créateur de site qui na pas de back up en interne mouai je sais pas des deux qui est le plus débile le hackeur ou le hacké?

  4. Comment peut-on agir comme ça, supprimer le travail de milliers de personnes. Je trouve ça franchement affligeant, c’est vraiment de la méchanceté gratuite.

    Pitoyable, purement pitoyable…

  5. Certes, je suis d’accord pour qu’il y ait des pirates qui hackent certains sites d’une manière innocente mais de là à supprimer des données, c’est un peu abusé…

    1. Merci d’avoir corrigé l’amalgame de Aaargh (et la grosse faute d’orthographe au passage).
      Les « Pirates » informatique ne sont pas seulement ceux qui font tomber temporairement les sites du type hadopi ou liberticides. Il existe aussi ce genre, moins plaisant…

  6. C’est malheureux à dire mais les petites structures ou les particuliers (même informaticiens) ne se mettent souvent aux sauvegardes qu’après leur premier « Noooooooooon » (Luke Skywalker style) devant un disque dur qui fait « cloc cloc cloc »… :)

  7. Waoo!, c’est complètement con ce qu’il à fait, il aurait pu avertir l’hébergeur de la faille, il se serait senti tel un héros et non un zéro.

  8. Je plains sincèrement les proprio’ des 4800 sites s’ils n’ont pas une copie indépendante de l’hébergeur chez eux…

    Un site, c’est des heures de développement, de tests, de corrections, de créa’ graphique, des semaines/mois/années de référencement, d’activité (inscriptions, jeux-concours…)

    Grosse loose :(

  9. je me demande ce qui passai par la tête du hackeur qui a fait ça
    « tien je m’ennuie ….. pour la peine je vais foutre en l’aire la vie de gens qui m’ont rien demandé! »

    inutile de préciser qu’il doit surement être attardé ou frustré pour en arriver a ce point.
    ou alors c’est dark vador

  10. Faire des sauvegarde n’est pas toujours possible. Un exemple, Flickr, j’ai les photos postées en local, mais les commentaires, le nombre de vues, etc, tout cela n’est pas sauvegardé. J’ai essayé de le faire avec un aspirateur de site web, mais cela fonctionnait moyen.

    1. rapport? ici ce sont des site web, les webmaster peuvent tout sauvgarder en faisant simplement une copie du dossier et des base de données

      et pour les « un debile, etc » et si c’etait simplement un concurent de cet hebergeur qui a fait ça dans le but de lui faire perdre credibilité et clientele

  11. quand on est dev de sites, et qu’on gère 20, 50 ou 200 sites de clients, c’est pas vrmt possible de conserver et de gerer des backup offline up to date, surtout des db, de tout le monde. C’est pour ca qu’on est obligé de se reposer sur l’hebergeur, et là, juste à cause de co*** d’inadaptés sociaux de ce genre, ça fait peur…

  12. faut rendre à César ce qui est à César :
    Tout est de le faute de l’hébergeur –> défaut de sécurité & défaut de sauvegarde
    Les clients n’ont plus qu’a se tourner vers un hébergeur sérieux, à porté plainte contre l’hébergeur qui est le responsable des donnée qui lui sont confiées, et j’espère que l’hébergeur en question va couler ( il avait qu’a faire son boulot)

    1. « Il avait qu’à faire son boulot ». C’est faire de l’anthropomorphisme avec une entreprise. Une entreprise ce sont aussi des salariés (secrétaires, développeurs etc.)

      1. si tu veut une expression plus correct : « l’entreprise aurait du mettre en œuvre des process, ce qu’elle n’as pas fait, en gros elle aurait du s’assurer que le travail déléguer à ses employés soit effectués. Ça n’as pas était fait, cette boite n’est pas sérieuse avec les donnée qu’il lui sont confiée, elle mérite ce qui lui arrive, j’espère qu’elle va couler, ça leur apprendra a se foutre de la gueule de ses clients.

  13. Vos réactions m’étonnent un peu.
    Certes, c’est pas bien.
    Mais à une échelle différente, n’a t-on pas eu le même exemple avec les centrales nucléaires récemment ?
    Un élément extérieur met à mal le système soit disant relativement sûr ? Résultat: tous les pays possesseurs (ou presque) de centrales lancent des campagnes de préventions, modifications des lois, …
    Donc, là où je veux en venir, n’avait on pas besoin de ce genre de déconvenue pour nous ouvrir les yeux ? Je ne suis pas concerné pas ce « hack » (l’Australie c’est loin pour héberger …) mais un hébergeur du coin aurait pu être la cible …

    1. Euh comment dire.. non il n’est pas hors-sujet mais fait justement un parallèle pour mettre en avant le fait que l’humain attend que le pire arrive pour réagir et prendre des mesures (cf. nucléaire)! c’était pourtant pas compliqué à comprendre. Cordialement.

  14. Moi, il m’est arrivé quasiment la chose avec mon site web hébergé aux USA. La base de données a été entièrement détruite. Et l’hébergeur n’avait pas de sauvegarde (moi non plus d’ailleurs!).
    Heureusement pour moi, mon site était en cours de dev. Il n’y avait donc pas encore de données importantes dans la base.

    Toujours est il que j’ai appris par la suite que le problème était du à un acte malveillant. Un des employés de l’hébergeur, dans un accès de rage, avait formaté toutes les bases de données de plusieurs serveurs.

    Sympa l’hébergement low-cost!

  15. Je trouve culotté de la part d’un blog sur la technologie de ne pas employer le jargon adéquate. Ici il s’agit d’un CRACKER et non d’un HACKER.

    Il faudrait voir de ne pas tirer une balle dans le pied de certains de ses internautes si je puis me permettre.

  16. Bon boulot le Hacker MDR !

    L’anarchie du p2p qui pourri le monde culturelle, pourquoi pas pourri ceux qui pourrisse le reste du web avec leur p2p ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité