Lytro veut révolutionner la photographie numérique

lytro-thumb-550xauto-65114

Combien de fois avez-vous raté une photo par manque d'attention ? Certainement autant que de photos floues ou ne présentant pas la bonne mise au point...

Des petits soucis que Lytro, une jeune société californienne espère résoudre avec leur nouveau procédé qui s’annonce révolutionnaire : proposer de choisir la mise au point du cliché après la capture.Concrètement, l’objectif de Lytro est de permettre à tout photographe de se lancer dans des sessions de shoot sans se préoccuper de la moindre mise au point.

Une liberté qui en plus d’offrir des délais raccourcis entre les prises de vue permettra aussi de mettre en scène plus facilement les paysages/actions/personnes capturés dans l’appareil.

Pour ce faire, le créateur de Lytro Dr.Ren Ng a mis au point un appareil photo capable de capturer tous les champs lumineux d’un sujet indépendamment de leur profondeur de champ. Une prouesse permise par un ensemble de micro lentilles positionnée entre l’objectif et le capteur de l’appareil  ainsi qu’un algorithme spécialement développé pour l’occasion.

Le résultat se présente sous la forme d’un fichier présentant toutes les données et dont l’utilisateur final n’aura qu’à choisir le focus selon ses désirs.

Le plus étonnant reste que le fichier créé n’est finalement pas plus volumineux qu’une photo standard, le mieux étant encore de constater soi-même le fonctionnement :

Lytro, qui souhaite exploiter le procédé, n’a toujours pas annoncé de disponibilité ni de prix de commercialisation actuellement. [Lytro via Dvice]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En clair, on fait du bracketting de profondeur.
    Puis, avec une sorte de traitement HDR de profondeur, on ajuste le focus à souhait. C’est pas mal, en effet.
    En complément à du HDR habituel (bracketting d’exposition, puis traitement HDR d’exposition), ça pourrait donner des résultats sympas.

    1. Donc si toi tu veux bouffer des lasagnes, tu auras le temps et l’envie d’apprendre a faire la pâte, la sauce et cuisiner tout ça au lieu d’acheter une barquette ?

      Faut arrêter ces délires ou chaque chose qu’ont fait doit être connus, le probléme de se specialisé a fond c’est qu’on connait moins de chose.

      Et en plus cette technique s’adresse surtout pour des personnes qui prennent une photo sur le vif.

  2. Le procédé est connu. Pour ceux qui souhaite savoir comment cela fonctionne, le système est identique au filtrage utilisé dans un microscope confocal….
    Ce que la société ne dit pas, c’est que :
    -il est impossible de prendre des scènes plus grosse que la taille de l’objectif sans avoir une perte de netteté très importante.. En gros on aura obligatoirement un objectif 450mm sur notre appareil….

  3. Il suffit de prendre une image sans profondeur de champ, totalement net puis un autre capteur infra rouge créera une carte des profondeurs en dégradé noir et blanc (deep of field) afin de pouvoir facilement créer un flou via un logiciel.

    1. C’est fort ce que tu écris, mais avec le système présenté « il suffit » de prendre un photo et de le régler a la volée… Donc ton « il suffit.. » ce transforme plutôt en « pour ce compliquer la vie il faut de … »

  4. ça m’a l’aire bien stylé ça !
    maintenant je pense que comme le c’est pas comme le HDR ou on modifie les donnée après avoir pris la photo, la c’est un réglage matériel donc je pense qu’il faudra rester un moment sans bouger pour qu’il ai le temps de prendre toute les profondeur de champs …. sauf si j’ai pas compris le procédé ..

  5. J’ai vu une démonstration de ce genre de procédé en 2003, si ma mémoire est bonne. Ca n’a rien de récent. Etant donné qu’ils parlent de micro-lentilles, je pense que le procédé est le même : enregistrer l’intensité lumineuse reçue au niveau du capteur en fonction non seulement de la position spatiale mais aussi de l’angle par lequel elle arrive.

    Cela permet en effet de redéplacer virtuellement le capteur ensuite, puisque que connaissant l’angle que font les rayons avec le capteur, on sait où ils frappent si le capteur était quelques millimètres plus loin ou plus près de l’objectif.

    Le hic (et qui rend le principe difficile à commercialiser, c’est que un pixel sur l’image nécessite un grand nombre de photosites (un par direction). Et du coup, même avec un capteur dix ou vingt millions de « pixels », les images faisaient quelques centaines de milliers de pixels.

    L’effet est bluffant à l’arrivée, mais soit on se retrouve avec un capteur basse résolution, soit on se retrouve avec un capteur assez bruité et avec une sensibilité moindre à la lumière. Bref, c’est prometteur, mais loin d’être la panacée.

  6. If you are in uncomfortable position and have no money to go out from that point, you would have to receive the loan. Just because it will help you unquestionably. I get commercial loan every year and feel great just because of it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité