Quand Apple veut se payer James Bond …

jobsoffer

On a beau s'appeler Steve Jobs, il ne fait jamais bon taquiner James Bond.

C’est à ses dépens que sa steeveté a appris en 1998 qu’il n’était pas en mesure de s’offrir les services et surtout l’image du sulfureux écossais Sean Connery ( pas encore anobli à cette époque).

Dans un courrier daté du 11 décembre 1998 adressé à Mr Jobs, l’acteur met un terme à des sollicitations de plus en plus insistantes : Non, James Bond n’a que faire d’un vendeur d’ordinateurs, pas la peine d’insister.

Visiblement agacé de plusieurs relances de la part de Steve Jobs pour prêter son image à ses produits, Sean Connery a pris la peine de rédiger lui même une lettre destinée à l’un des hommes actuellement les plus influant du marché informatique.

 » Mr Jobs,

Je vais vous le dire encore une fois. Vous comprenez l’anglais, n’est-ce pas ? Je ne vendrais pas mon âme à Apple ou à aucune autre compagnie. Je n’ai aucune envie de  » changer le monde » comme vous le suggérez.

Vous n’avez rien dont je n’ai besoin ou que je ne désire, vous êtes un vendeur d’ordinateurs – Je suis James Bond bordel !

Je ne peux penser à un moyen plus rapide de saboter ma carrière que d’apparaitre dans l’une de vos stupides publicités. S’il vous plait, ne me contactez plus.

Sincèrement,

Sean Connery. « 

Finalement, tout le monde n’est pas prêt à vendre un rein ou à faire n’importe quoi pour s’offrir les produits Apple… Un message qui n’est peut-être pas passé convenablement, qui sait si ce n’est pas 007 qui est allé nous fournir le prototype d’iPhone 4 l’année dernière ?

Certains d’entre vous auront certainement flairé le Fake, avec succès une fois n’est pas coutume, parions que Sir Sean Connery distille un langage beaucoup plus châtié, mais avouez tout de même que la blague valait le détour. [Merci Astroboy !]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais,
    ça sent le fake. Quand on voit comment les James Bond sont des pages de publicités, depuis le début avec Aston Martin, j’ai du mal à croire qu’ils puissent se permettre de dire qu’ils ne vendront pas leur âme au diable ou à toute autre comagnie…

    Par contre je kifferait que ça soit vrai et que Sean Connery, en visionnaire, ait dès 1998 vu que vendre son âme à Apple peut être risqué. (Mais c’est un autre débat :) )

  2. « I am fucking James Bond !!! » Très bon !

    Dommage qu’il se soit totalement décrédibilisé et contredit par la suite en jouant des publicités pour le Crédit Agricole, Mazda ou Citroën…

    Ça ne retire rien à l’estime que j’ai pour l’acteur, mais lire cette lettre (très drôle au demeurant) après avoir vu sa trogne pour la Citroen C5… comment dire…

  3. L’autre qui est à fond dans son personnage , l’autre marchand d’informatique complètement mégalo.Maintenant on a la preuve écrite que Steve JOBS est un grand méchant qui veut dominer le monde puisque c’est james BOND qui le dit .
    Excellent je vais en faire un poster de ça .

  4. J’ai beaucoup de mal à croire – même si la lettre date de 1998 – que le secrétariat de Sean Connery ne disposait pas d’un ordinateur avec un vulgaire traitement de texte pour taper ses courriers. J’imagine difficilement une lettre de cette époque dactylographiée sur une vieille machine à écrire qui bave comme on le voit sur la copie d’écran.

  5. Pas que je trouve la situation improbable, mais je ne peux pas m’empêcher de penser à un fake. « I am fucking James Bond », c’est un peu trop quand même…

  6. je vous pari que dans le prochaine James bond, Apple fera du placement produit avec son Iphone 4 (ou5, bref un chiffre superieur a 4). histoire de faire un ptit clin d’oeil a Sean, et lui montrer que même james bond, a un iphone aujourd’hui. 😉

    1. Cher Michel,

      Lis gizmodo, et particulièrement les articles jusqu’au bout et rends-toi compte de l’inutilité totale de ta remarque.

      Amicalement, Mathieu

  7. Avant de laisser des commentaires, lisez l’article en entier ça évitera d’ecrire n’importe quoi!! Il est clairement écris dans l’article que c’est un fake….. Il vous faut quoi de plus pour comprendre que ce n’est pas vrai!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité