Une centrale nucléaire arrêtée par une méduse

jellyfish6

On connaissait la sardine qui a bouché le port de Marseille, il faudra désormais aussi compter avec la méduse qui a bouché la centrale nucléaire écossaise.

En début de semaine des méduses ont en effet envahi le système de refroidissement d’une centrale nucléaire écossaise, perturbant suffisamment le fonctionnement du système que l’arrêt de la centrale soit décidé.

Les réacteurs nucléaires situés en bord de mer nécessitent un accès libre de toute entrave à l’eau de mer pour refroidir les coeurs nucléaires et ainsi éviter tout risque de surchauffe. Comme l’illustre ce cas, un nombre important de méduses dans les filtres peut suffire à sérieusement compromettre l’efficacité d’un tel système de refroidissement.

On se demandait si c’est la nature ou la technologie qui conduira à la fin du monde en 2012. Et si c’était les deux réunis? [Scientific American]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Hé oui, les méduses, ça use ! J’en reste absolument médusé.

    Une chose étonnante à signaler à leur sujet : les méduses en forme de parapluie sont mouillées quand même…

    1. Non, c’est logique quand on y réfléchit : les méduses sont attirées par les eaux « chaudes », ce qui est le cas au niveau de l’eau du circuit de refroidissement de la centrale.
      Exemple typique, dans le sud quand il fait très chaud, l’une des consignes les plus fréquentes qu’on voit en bord de mer est : attention aux méduses =)

    1. Si les méduses sont récurantes dans les centrales, elles devraient les nettoyer, pas les boucher ! Non ?

      OK, je sors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité