[Tokyoflash] Kisai Kaidoku : Lire l’heure devient évident.

email_kaodoku1

Tokyoflash nous revient une nouvelle fois cette semaine, non pas avec un concept, mais avec un nouveau modèle déjà disponible à la vente.

La Kisai Kaidoku est née de l’imagination d’un Canadien âgé de seulement 15 ans :Tynan Mayhew. Vous l’aurez compris, il s’agit là du second modèle ( après la RPM) proposé par des designers en herbe ( ou pros ) sur le blog du fabricant nippon à faire l’objet d’une production et commercialisation à large échelle.

Un modèle qui devrait séduire les réfractaires au calcul et à la torture mentale puisque la montre vous propose ni plus ni moins que de littéralement lire l’heure.Comparée aux autres productions du fabricant, la lecture de l’heure sur cette Kaidoku ne devrait poser aucun problème à moins d’être anglophobe puisque l’heure et les minutes sont clairement indiquées en toutes lettres ( dans la langue de Shakespeare ).

Un tableau affichant toutes les possibilités fait office de cadran, et seuls les mots concernés clignotent lors de la pression d’un bouton .

Avec un cadran en acier inoxydable et un bracelet en cuir véritable, la Kaidoku apporte une touche sobre dans la gamme du fabricant nippon, et ses nombreux coloris ( bracelet blanc ou noir, et affichage violet, bleu ou vert ) s’accorderont plus facilement que certains modèles binaires très ( trop?) ostentatoires.

Comptez 82€ ( prix comprenant une réduction pour les 48H du lancement du modèle ). [Tokyoflash]

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La langue de Shakespeare, c’est l’ancien anglais. Ce n’est plus utilisé par qui que ce soit et certainement pas les montres tokyo flash

  2. Le texte sur la 2e photo commence par « one ass two three » ?!?!?
    Je piges pas quand il y a besoin de « ass » dans l’affichage littéral de l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité