Arrêtez ce que vous faites, ça pollue

Fotolia_11718179_Subscription_XXL

A l’instar des voitures, des avions, ou encore des vaches, les e-mails émettent du CO2 et contribuent ainsi au réchauffement de la planète.

C’est en tout cas ce que confirme une étude de l’Agence de l’environnement et la maitrise de l’énergie (Ademe).

L’Ademe part du principe que dans une entreprise française de 100 personnes, chaque collaborateur reçoit en moyenne 58 courriels et en envoie en moyenne 33 par jour, dont la taille est d’environ 1 Mo. Si l’on considère qu’il y a 220 jours ouvrés par an, les envois en question auront alors émis l’équivalent de 13,6 tonnes de CO2, puisqu’un message électronique nécessite 5 minutes de temps de lecture environ et reste stocké à peu près un an.

Une simple réduction de 10% du nombre d’ e-mails envoyés permettrait à cette société fictive un gain d’environ 1 tonne d’équivalent CO2 sur une année. Soit de quoi faire un aller-retour Paris New-York sans éprouver le moindre remord d’avoir contribué au réchauffement de la planète.

De même les recherches sur internet sont nocives pour notre planète. Puisqu’un internaute effectue en moyenne 2,6 recherches sur la Toile chaque jour, soit 949 pour l’année entière. L’Ademe considère que sur la base de 29 millions d’internautes en France, les émissions de gaz à effet de serre liées à cette activité atteindraient le chiffre de 287.600 tonnes d’équivalent CO2 soit 9,9 kg par personne en moyenne sur un an.

Les responsables de l’étude conseillent donc d’utiliser des mots-clés plus précis ou d’utiliser les favoris, entre autres. Vous trouverez l’ensemble de leurs recommandations sur le site de l’Ademe ici. [ADEME, crédit photo: © Beboy – Fotolia.com]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Non c’est l’inverse puisque le rétroéclairage reste constant mais pour faire du noir et donc bloquer ce rétroéclairage il faut activer les cristaux liquides devant. Bref pour des lcds classiques, le noir consomme plus que le blanc. Pour l’amoled c’est l’inverse. Après avec les histoires de contraste dynamique par modulation du rétroéclairage sur les tvs à led ça devient compliqué à savoir 😉

  1. Certes, notre planète est en train de couler comme le Titanic.
    Ce qui me laisse dire : de toute façon il coule, alors allons-y franchement et reprenons du Champagne et du caviar !
    En tout cas, moi j’en profite bien.

  2. Ce genre d’étude est à mettre entre parenthèse. Il faudrait avoir un élément de comparaison pour pouvoir en tiré quelque chose. Combien coûte en CO2 un courrier par rapport à un courriel ? Et sans compté le temps perdu par les collaborateurs… La même chose, faire une recherche sur internet consomme du CO2 c’est vrai, mais quel est le bilan écologique si à chaque fois que j’ai des questions je dois aller à la bibliothèque et consulté un livre ? Et si je veux garder une trace chez moi, combien coûte en EQ-CO2 l’impression par rapport à un marque page sur mon navigateur favoris ? En remplacement de Wikipedia il me faudrait une bibliothèque entière, je ne sais jamais ce que je vais rechercher avant.

    1. Si tu savais faire la différence entre ‘é’ ou ‘er’ à la fin d’un verbe, je n’aurais pas répondu à ton message pour te faire remarquer tes erreurs, et ça aurait donc consommé moins de CO2.

      Pense à la planète, apprends à écrire.

      1. Franchement, j’avais même pas remarqué… Faux le dire franchement… »é »et »er », c’est le même son… Alors pourquoi ? Sa serais plutôt à toi de penser pour la planète ?
        Ton commentaire était inutile, dans le sens que le commentaire d’avant était parfaitement compréhensible, même sans ton commentaires…
        Allez… Pense à la planète, et arrête d’écrire ? 😉 (Du moins, parle du sujet…)

        Et sinon, il manque en effet un élément de comparaison pour montrer que les e-mails font moins de pollutions que le courrier… à commencer par la construction de l’ordinateur et du papier…

  3. par contre on nous dit pas que pour les utilisateurs normaux il y a entre 50% et 90% de spam/pourriel / pub etc etc
    donc si on part du principe qu’il faut réduire les mails , il faut chercher les société qui spam pour se faire de l’argent en profitant de la naïveté de certains .

    mais bon , ce n’est pas en parlant qu’on avance , c’est en agissant , et personne voudra se dresser contre toute les société de spam.
    donc ce que j’ai dit ne sert a rien et a contribué a la pollution de la planète !
    cool ? pas vraiment.

  4. Arrêtez de roter, péter et respirer, ca pollue.

    Non mieux: arrêtez de vivre, ca pollue…

    Stop dire que tout pollue quoi, sinon on retourne à l’âge de pierre et c’est réglé ! >_<

    1. On oublie toujours trop vite ce que nous avons dû sacrifier pour avoir un tel niveau de vie. Ainsi que le fait que la civilisation humaine est juste un épisode dans l’histoire de la Terre.
      A de telles échelles, on se rend vite compte que cela ne ferait que quelques millimètres dans la strate des ères.

      Le tout est de trouver un juste milieu, sans tomber dans les extravagances, sans engager de discours à unique valeur polémique.
      Peut être que la news a juste une valeur informative. Mais on sait déjà tous que l’électricité que l’on utilise ne se génère pas toute seule.
      Eh oui ça pollue. Mais ce n’est pas une surprise. C’est même une nécessité.

  5. Arrêtez de péter, roter, respirer, ca pollue..

    Mieux: arrêtez de vivre, ca pollue.

    Stop dire que tout pollue quoi, sinon on retourne à l’âge de pierre et c’est réglé…

  6. Tout ce produit l’homme pollue. Certains polluent plus que d’autres, c’est tout. L’individu qui a une voiture ou deux, prends régulièrement l’avion, possède un téléphone mobile ou quatre, internet etc pollue sans doute davantage que celle qui a internet mais se déplace à bicyclette. Cette étude n’a donc pas grand sens. Et de toute façon, on va droit dans le mur. Quoi qu’il arrive, l’homme court à sa perte et c’est sans doute mieux ainsi.

  7. L’homme est loin d’être une race intelligente et elle le prouve tout les jours, ce n’est pas parce-qu’on est le plus intelligent dans une pièce qu’on est forcément intelligent, c’est le même principe, ce n’est pas parce-qu’on est les plus malin sur terre qu’on est forcément intelligent…ceci dit ça se discute, les fourmis ont réussit à vivre en communauté ou tout le monde travail pour le bien des autres sans rien demander en retour, quand nous arriverons à cela on pourra ce considérer comme intelligent…Cependant j’ai foi en l’homme pour qu’il trouve une solution écologique, une énergie qui ne pollue pas, pour notre bien, celui de l’ecosystème et de notre magnifique planète ( qui au passage avec l’augmentation de la population, et donc besoin de plus de construction, et donc moins de nature, ne ressemblera bientôt plus à grand chose…)

  8. Et les idiots qui font ce genre d’enquêtes à deux balles, ils publient leurs résultats où? Sur des pierres avec un marteau et un burrin? Ou sur le web ou dans des revues scientifiques? Et bien entendu ils n’utilisent pas d’ordinateurs, vivent dans des huttes faites de feuilles au bord d’une rivière, et ne mangent que des racines même pas cuites car le feu c’est mal, ca pollue. Il faut arrêter la démagogie, oui toutes les activités humaines polluent, et alors, si on court à la catastrophe annoncée, celle qui va éradiquer le virus humain de cette terre, et bien autant y aller si on veut sauver la Terre…vive la polution à outrance dans ce cas si c’est la seul solution.

  9. 58 courriels pour 5 minutes de temps de lecture, ça ferait à peine moins de 5 heures par jour à lire ses e-mails. Sur 7 heures de travail, moi je dis c’est pas un peu exagéré? :)

  10. Moi aussi je trouve que que ces chiffres présentés paraissent un peu extravagants. Bref, quoi qu’il en soit, je trouve que ce genre de d’infos n’apportent rien. On s’en fout de savoir quelle masse de dioxyde de carbone libère chacune de nos actions quotidiennes. C’est totalement abstrait. ( zut j’ai pété; un manchot empereur est sûrement mort à cause de mon vent………..). La seule déduction que ça entraîne est celle que je retiens des messages précédents :  » et alors?! De toute façon on est que de passage sur cette terre, tout a forcément une fin alors CARPE DIEM, osef des générations suivantes tout ce qui restera de notre espèce sera quelques cms de strates ».
    Moi aussi je pense effectivement que notre incidence sur la Terre, quoi que néfaste, sera limitée.
    Notre conscience écologique doit rester ancrer dans le présent. Un ère glaciaire finira par revenir alors le rechauffement c’est de la couille. Ce qui compte, c’est qu’au jour d’aujourd’hui nos actions font disparaître espèces animales et végétales , sites naturels et autres, dans le seul but d’assurer la pérennité d’un système économique qui ne fait que nous alièner et nous entraîne vers notre perte.
    (Putain c’est normal d’acheter à prix d’or des tomates bourrées de pesticides et cueillies à 5000 km de chez nous par des travailleurs expoités dans des serres immenses qui défigurent toute une région, et ce en hiver, sachant que le supermarché qui les vend marge à fond).
    Alors évidemment il fallait pas produire le feu, parce que du moment qu’il y eu combustion on polluait, fallait surtout pas inventer l’économie non plus.

    Je pense qu’il faut surtout préserver la vie qui nous entoure, et respecter notre Histoire .Comme notre propre existence, elle restera ancrée dans un certain espace temps, et en cela elle est éternelle.

    1. Avec un « s » à la fin de « cons », s’il-te-plait. C’est une bande, donc il y en a plusieurs. Là, ton insulte fait plus rire qu’elle n’affecte : c’est dommage, non ?
      Mais c’est pas grave, tu feras mieux la prochaine fois, petit scarabée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité