Réseau sociaux : Une « société » virtuelle éphèmère et illusoire

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aDycZH0CA4I[/youtube]

Pour ceux qui ne comprennent pas le sens de cette vidéo, il s’agit d’une mise en évidence des fossés qui séparent notre vraie vie de notre vie sur les réseaux sociaux.

Ou comment revenir à la réalité et démontrer par A+B combien il est ridicule « d’aimer » tout et surtout n’importe quoi ( et encore plus de l’afficher ), combien il est mal venu dans la société d’exposer ses données personnelles, un fait pourtant devenu principe de base sur les réseaux tels que Facebook, Twitter ou Google +.Le concept est simple et très parlant, prenez un homme avec assez d’assurance pour s’essayer à l’expérience, et demandez lui d’agir comme s’il était sur Facebook tout en retirant l’outil informatique de l’équation.

Demander à des inconnus de devenir vos amis, écrire sur leurs murs, partager votre  » situation  » en demandant la réciprocité et vous conviendrez que ces pratiques ne sont absolument pas communes ni acceptées par la société.

Avant de crier au scandale sur la violation de vie privée émanant de Facebook ou des autres réseaux sociaux, ne faudrait-il d’abord pas nous remettre directement en question ?

Avec un principe de base étant le partage d’informations privées, les inscriptions sont motivées par un besoin de partager ou de s’exposer volontairement, les soulèvements quant à la vie privée relèvent donc de l’hypocrisie pour la vraie société.

Faites vous le listing de vos amis aux inconnus ? Partagez-vous vos photos , votre CV, la moindre de vos actions, pensées, envies avec les passants ?

Combien de vos amis Facebook/Twitter/Google + peuvent être considérés comme tel en dehors d’Internet et des réseaux sociaux ?

Le constat est sans appel : les réseaux sociaux sur internet n’ont rien à voir avec la société actuelle, ils restent des lieux ou les codes sociaux sont différents, et finalement illusoires et éphémères, puisque tout de suite mis de coté une fois le PC éteint. En un mot : nous sommes ridicules. [ Happyplace ]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est ridicule puisqu’on sait pertinemment que la vie virtuelle n’est PAS la vie réelle, il n’y donc aucune raison qu’elle fonctionne selon les mêmes principes…

  2. Les réseaux sociaux actuels de part la neutralité et l’insipidité de leurs interfaces ne peuvent pas reproduire la complexité des rapports réels entre les individus, voilà pourquoi les « codes sociaux numériques » paraissent ridicules une fois transposés dans le réel…

    Et perso j’ai du mal à comprendre l’hypocrisie de gizmodo qui crée ce genre d’articles intéressants certes, mais plutôt à tendance anti-Facebook, Twitter et compagnie tout en arborant fièrement une page FB à presque 7000 membres…

    1. Mais peut-être que tous les rédacteurs ne sont pas non plus POUR le facebook à tout va non plus.

      L’article montre que sur le Net, les comportements sont largement différent et tolèrent beaucoup de choses qui n’auraient pas lieu dans la vie réelle, et c’est souvent bien le cas .

      Y’a qu’à voir les frustrés qui jouent les Trolls dans les commentaires et qui dans la vraie vie s’écrasent comme des mouches au moindre haussement de voix.

      Les réseaux sociaux sont des lieux d’excès à bien des niveaux, tout le monde fait la course aux contacts, tout le monde a plein d’amis, parle avec beaucoup de gens, tout le monde s’exposent, mais finalement personne ne connait vraiment 1/10 de ses amis, et je suis le premier à le savoir, entre les contacts pour le boulot ou les gens croisés en soirée 1 seule fois, ça fait un paquet  » d’amis  » virtuels dont le lien d’amitié n’existe que quand ma box est connectée.

  3. Disons que pour être un poil moins ridicule comme vous dites il serait peut-être bien d’enlever la pléthore de liens renvoyant à cette ineptie qu’est FaceBook qui gangrènent les articles de votre site.

  4. De toute façon, « Internet is for porn », donc plus de temps passé sur les réseaux sociaux, c’est moins de temps perdu devant Youporn :D.

  5. C’est idiot comme analyse. Je rejoins l’avis de Fran6, Sliders_alpha et c0y0te7. Je ne me sers pas des réseaux sociaux pour étaler ma vie au monde entier mais au contraire pour partager des choses avec des gens qui me sont proches. Pourquoi dans ce cas serait-ce ridicule de signaler les choses qu’on aime, qu’on aime pas ? Je le fais au quotidien avec mes amis et mes connaissances de travail.
    Evidemment par ailleurs que les codes changent entre online et irl. Mais ils changent aussi dans la vie « réelle ». Alors qu’il serait ridicule voire indécent de déambuler en maillot de bain au travail, c’est tout à fait normal et toléré sur la plage au mois d’août. Je ne comprend pas bien l’intérêt de cette vidéo. Son auteur ne s’appellerait pas Captain Obvious ?

  6. On a jamais dit que fb et notre reelle vie etait identique, cest quoi cet article inutil ?
    Fb sert à savoor se que deviens des connaissances sans forcement les avoir dans notre msn ou repertoire telephonique !

  7. Je trouve que cet article est particulièrement juste. En tout cas, il correspond à ma vision des réseaux sociaux. J’ai 26 amis sur FB, pas un de plus. Et je les connais tous personnellement.
    Je ne poste aucune info personnelle. C’est ma limite pour me servir de ce reseau.

    1. je suis également parfaitement d’accord avec l’article, facebook est un artifice.

      vous vous voyez croiser des iconnus dans la rue en demandant « tu veux bien être mon amiiii? lol!  »

      quant a publier des infos personnelles, c’est totalement ridicule, et surtout inintéressant pour la plupart des gens, qui n’ont rien de mieux à faire que de vous répondre.

      c’est la loose totale, en fait.

      machin a mangé une crêpe
      chose aime ça

  8. Partager est assez naturel, vouloir prendre et donner des nouvelles est normal. Le problème est de savoir où les partager. Lorsque les médias annoncent haut et fort que Facebook permet de garder contact et partager des photos avec ses amis et sa famille toutes les 2 secondes, il est assez normal que les gens, qui ne sont pas geek, le fassent sans trop réfléchir, et encore plus les enfants. Du coup ceux qui sont conscients que la vie privée ne doit pas être partagée sur Twitter ou Facebook essaient de limiter les dégâts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité